Philips Izzy : du multiroom plus simple en combinant Bluetooth et Wi-Fi

0
Philips a lancé ce mois-ci, dans la plus grande indifférence, une nouvelle gamme d'enceintes multiroom innovantes, misant sur leur grande facilité d'utilisation. Elles s'appellent d'ailleurs « Izzy ».

Les enceintes multi-pièces sont en vogue, tractées par Sonos, pionnier du segment. Ces produits permettent d'écouter de la musique simultanément dans plusieurs pièces, et elles sont autonomes : on les télécommande avec une application mobile ou avec un logiciel sur ordinateur, puis ce sont elles qui vont télécharger les fichiers, directement sur un NAS ou sur un service de musique en ligne.

Leur force est aussi l'une de leur principale lacune : la majorité des solutions multiroom sont limitées à une liste restreinte de sources et dépendent d'une application propriétaire, même si des initiatives comme Spotify Connect ou Google Cast simplifient un peu les choses.

08117180-photo-philips-izzy.jpg

Du multiroom Bluetooth : des avantages et des inconvénients

Face à ce constat, Philips propose une nouvelle approche : une solution multi-pièce Bluetooth. L'utilisateur connecte son téléphone à une première enceinte Izzy, en Bluetooth, puis les enceintes entre elles à l'aide d'un bouton d'appairage. Elles se connectent alors les unes aux autres via leur propre réseau Wi-Fi, mais c'est transparent pour l'utilisateur.

Avantages : il n'y a aucune application spécifique à télécharger, il ne faut saisir sa longue clé Wi-Fi sur aucun appareil. Le profil Bluetooth Stereo (A2DP) est pris en charge d'origine par la quasi-totalité des smartphones du marché, et même des téléphones traditionnels. Et il permet de diffuser tous les sons émanant de ces derniers, donc depuis n'importe quelle application.

L'inconvénient c'est que la portée est réduite, il faut que le téléphone reste à proximité de la première enceinte, il peut difficilement se déplacer de pièce en pièce. Il est en outre monopolisé, c'est lui qui joue la musique, ce qui consomme plus d'énergie qu'avec des solutions autonomes. Et si une notification ou même un appel surviennent, on les entend dans les enceintes. Enfin, Philips ne précise pas si ses enceintes sont compatibles avec le codec aptX, on peut donc s'attendre à une fidélité réduite.

035C000008117182-photo-philips-izzy.jpg

Repérée dernièrement par un confrère, la gamme Philips Izzy débute quoi qu'il en soit avec deux modèles. Un premier baptisé Izzy tout court, à 130 euros, intégrant deux haut-parleurs pleine bande de 2,5 pouces chacun. Un second baptisé Izzy+CD, à 280 euros, intégrant un lecteur de CD audio, un tuner FM et un port USB. Des modèles Izzy+ et Izzy Tower plus puissants sont enfin attendus en 2016.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page