Audi dévoile officiellement son premier SUV électrique : le e-tron

Johan Gautreau
Expert objets connectés
18 septembre 2018 à 13h32
0
Audi E-tron

Enfin un peu de concurrence pour Tesla. Lors d'une conférence à San Francisco, Audi a dévoilé sa première automobile entièrement électrique, un SUV nommé e-tron (les francophones ne manqueront pas de faire des blagues de bon goût sur ce nom). On fait le point sur ce modèle qui ouvre la voie vers une nouvelle gamme Audi tournée vers les motorisations électriques et hybrides.

Reportée suite au Dieselgate qui a fortement secoué les constructeurs allemands, la présentation officielle du crossover Audi e-tron a enfin eu lieu. Ce SUV totalement électrique marque l'arrivée sur le marché des constructeurs allemands premium, BMW et Mercedes travaillant aussi sur leurs propres voitures électriques. L'américain Tesla va dorénavant avoir une concurrence très forte sur le segment haut de gamme.


Un SUV haut de gamme qui déçoit un peu

L'Audi e-tron vise le haut de gamme, ce qui n'est guère étonnant de la part de son constructeur. Doté de cinq places, ce véhicule urbain dispose de nombreux équipements de série : jantes de 20”, sièges chauffants, deux écrans tactiles, toit ouvrant panoramique, recharge sans fil pour les smartphones... La liste est longue, pouvant être rallongée à volonté par diverses options. Le modèle de base sera commercialisé à partir de 74 800$, mais la facture pour toutes les options pourra monter jusqu'à 81 800$.

Habitacle Audi E-tron


Histoire de briller encore plus de mille feux, Audi proposera aussi une série limitée à 999 exemplaires nommée Première Edition. Au programme : jantes de 21”, intérieur cuir, caméra de vision nocturne et autres fioritures comme des étriers de freins orangés. Comptez 86 700 dollars pour ce modèle exclusif.

Si les prestations intérieures sont comme toujours très belles pour la marque allemande, ce sont les performances brutes de l'engin qui risquent de refroidir les potentiels acheteurs. L'autonomie moyenne est ainsi de 400 kilomètres seulement, soit 100 de moins que les meilleurs modèles de chez Tesla. Audi annonce cependant que son système permet une charge très rapide, 30 minutes sur la borne permettant un regain de 80% des capacités.

Un produit mainstream avant tout

L'Audi e-tron est équipé de deux moteurs, un sur chaque essieu. L'avant produit 125 kW et l'arrière 140 kW, soit une puissance totale de 265 kW. Le SUV allemand semble d'ailleurs assez poussif sur le 0 à 100 km/h, puisqu'il lui faut plus de 6 secondes pour atteindre une telle vitesse. Un mode boost permet néanmoins de pousser les moteurs jusqu'à 300 kW, permettant d'atteindre 96 km/h en 5.5 secondes. L'Audi e-tron est largement dépassé par ses concurrents sur ce point.

Mais la marque semble claire sur ses objectifs. D'après Filip Brabec - vice-président pour Audi America - la marque s'est avant tout « concentrée sur l'utilisabilité du véhicule au quotidien ». Le but d'Audi est « d'amorcer la transition entre ses modules à combustion et ses futures gammes électriques/hybrides ». L'objectif semble atteint, même si on est loin d'une démocratisation des véhicules électriques vu le prix élevé du SUV Audi E-tron.



Retrouvez nos actus, dossiers et diaporamas sur le Mondial de l'Auto 2018 qui se tient du 4 au 14 octobre !

Modifié le 03/10/2018 à 10h50
20
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé
scroll top