Les plates-formes payantes de musique en ligne

18 septembre 2018 à 14h33
0
Après avoir présenté la tendance « musique libre », ou comment télécharger légalement sans utiliser eMule, après avoir détaillé quelques plates-formes de téléchargement sans DRM, avec notamment Bleep et eMusic, et après avoir évoqué le problème des droits d'auteur dans le domaine musical, retour aujourd'hui sur le nerf de la guerre, les sites de téléchargement payants.

Un an après les premières apparitions de morceaux codés au format MP3 sur ces plates-formes payantes, les DRM ont-ils été abandonnés ? Contre un abonnement ou à la carte, tout le monde peut aujourd'hui acheter de la culture à la pièce, mais est-ce plus intéressant que l'achat d'un CD chez son disquaire préféré ? Enfin quels sont les services offerts par ces sites, quelle est l'étendue de leur catalogue ou encore quels sont les prix pratiqués sont quelques-unes, des questions auxquelles nous avons également tenté de répondre.

Nous avons choisi de tester 10 sites grand-public, renonçant aux sites spécialisés dans tel ou tel domaine musical, ces derniers étant trop nombreux, d'une part, et difficilement comparables entre eux, d'autre part. De même, lors de la discussion sur les tarifs en vigueur sur les sites étudiés, nous avons choisi de ne pas tenir compte des offres ponctuelles qui peuvent apparaître ci ou là, toujours dans un souci de juste comparaison. Vous trouverez donc dans les pages qui viennent notre avis sur :

     

Alice Music

Dernier fournisseur d'accès à Internet à s'être lancé dans la musique pour ses abonnés, Alice propose une offre de près de 300 000 titres que nous n'avons malheureusement pas pu tester, faute de connexion à cet opérateur. Nous ne pouvons donc pas vous donner d'autres informations sur ce service et nous contentons donc de signaler aux abonnés Alice l'existence de ce service.

00886538-photo-alice-music.jpg


Quelques mots sur l'interface

Plutôt claire et espacée, l'interface d'Alice Music est des plus simples. Les plus téléchargés (une liste des 20 titres et albums les plus lus), les nouveautés, un module de tri par genre efficace, cela s'annonce bien. La navigation, bien que ralentie par les animations de la page d'accueil, reste fluide. La zone de recherche, assez mal placée et très, voire trop discrète, remplit cependant correctement son travail.

Quels services ?

Cette section est peu renseignée faute de test du service. Nous pouvons toutefois préciser que la préécoute, d'une durée de 30 secondes, est d'une qualité acceptable et est particulièrement réactive.

Catalogue, DRM, tarifs

Annonçant un catalogue de 300 000 titres, Alice Music ne met à disposition que des titres WMA. La licence est stricte : impossible de graver les fichiers, 5 transferts sur un baladeur compatible par mois, fichier inopérant dès la résiliation au FAI. Cette offre est donc, rappelons-le, incluse dans l'abonnement à Alice haut débit.

e-Compil

Propriété d'Universal Music, le site e-Compil n'est pas l'un des plus connus, mais possède quelques atouts pour se défendre face aux géants du domaine.

00808246-photo-e-compil.jpg


Quelques mots sur l'interface

Claire et plutôt légère, l'interface de e-Compil souffre tout de même de deux défauts majeurs : elle n'est pas complètement compatible avec Firefox, d'une part, et les blocs situés au centre de la fenêtre peuvent gêner lors du défilement de la page. Notons la présence d'un flux RSS et du lecteur intégré (avec Internet Explorer).

La navigation est rapide et la fonction de recherche par artiste, titre, album fonctionne correctement. Cependant, nous sommes rapidement tombés sur des artistes proposant plusieurs entrées (A, Dominique et Dominique A, J'Aime Pas L'Amour et J'aime Pas L'Amour d'Olivia Ruiz, par exemple). Cela peut devenir particulièrement gênant lorsqu'on cherche la discographie d'un auteur. De même, on trouve des singles dans la catégorie « Album », ce qui donne une légère sensation de désordre.

La rubrique « Mes téléchargements » est facile d'accès et le site est riche en liens : biographie des artistes, site officiel, listes de lecture incluant le titre ou un des titres de l'artiste... dommage que tous ces liens s'ouvrent dans des onglets différents sous Firefox et dans une nouvelle fenêtre sous Internet Explorer. On regrettera également la présence de quelques balises HTML dans l'interface.

Quels services ?

Parmi les services proposés par e-Compil, on trouve la possibilité pour les internautes de créer et de partager (ou de conseiller) une liste de lecture qui sera vendue en l'état par e-Compil. Quelques « stars » se sont prêtées à ce petit jeu et vous pouvez trouver dans le cadre « Guest » les titres préférés de Kyo, Calogero, Cali ou Benabar.

Le module de préécoute est plutôt bien pensé, puisqu'une liste de vos sélections se fait dans le lecteur à droite de la page (sous IE) et il vous reste à lancer la lecture. L'écoute, comme partout ailleurs, dure 30s, et bénéficie d'une qualité correcte.

Au niveau du téléchargement, notons que notre album aurait pu arriver extrêmement rapidement sur notre ordinateur. Aurait, car malheureusement, nous avons dû charger chaque morceau, aucune fonction de téléchargement global n'ayant été mise en place. C'est d'autant plus gênant que nos chansons étaient réparties sur deux pages (le site n'affiche que 10 titres par page) et le risque est grand d'oublier purement et simplement une partie de l'album. Nous verrons que ce défaut est quasiment généralisé sur les sites étudiés. Les balises de nos morceaux étaient imparfaites (les apostrophes sont par exemple remplacées par un exposant 1) mais nous ont permis de nous faire une idée sur la qualité des morceaux téléchargés, le codage étant effectué à 192 Kbps. Pas de souci de reprise de téléchargement sur e-Compil, puisque tant que vous n'avez pas lancé la lecture d'un morceau sur votre ordinateur, il vous est possible de vous relancer la procédure depuis le site sans problème. Notons qu'aucune pochette n'accompagnait notre album, pas plus que des paroles. Aucun mail de confirmation non plus lors de l'achat. Enfin, nous aurions aimé trouver l'avis d'autres acheteurs sur ce site.

Catalogue, DRM, tarifs

Comme dans l'ensemble des sites évoqués dans cet article, le catalogue proposé sur e-Compil recoupe de nombreux genres, ainsi qu'un cadre « Actualités » qui affiche des nouveautés de septembre 2007 alors que nous sommes en février 2008. Vous pouvez accéder à ces titres (et aux autres) avec ou sans abonnement :
  • sans engagement, vous pouvez choisir 20 titres contre 18 euros, ou 50 contre 44 euros (de 0,90 à 0,88 euro par titre) ;
  • si elle existe, la formule avec abonnement est bien cachée, car nous ne l'avons pas trouvé ! Probablement à l'étude, elle permettra de télécharger 10 titres pour 8 euros par mois, ou 20 titres pour 15,50 euros par mois. L'engagement est de 6 mois minimum, avec une reconduction tacite et report des crédits. Notez que 10 titres vous sont offerts pour votre anniversaire et qu'un système de bons-cadeau est disponible sur ce site.
Au niveau des droits sur les fichiers téléchargés, sachez que ce site ne propose que des morceaux en WMA, lisibles uniquement avec Windows Media Player 10 ou ultérieur. 7 gravures sont autorisées, ainsi que 5 transferts vers un baladeur compatible. Enfin, le paiement s'effectue par carte bleue, Visa ou Mastercard avec la possibilité (et non l'obligation) de retenir vos coordonnées bancaires sur le site en prévision d'autres achats.

e-Compil

4

Les plus

  • La possibilité de créer sa playlist
  • L'interface, légère
  • Les nombres de liens

Les moins

  • Les balises, imparfaites
  • Pas d'avis des acheteurs
  • Les prix

0

Interface6

Catalogue5

Prix4

Fnac Music

On ne présente pas la Fnac, « agitateur depuis 1954 ». La plate-forme de téléchargement légal de l'enseigne est-elle à la hauteur de sa réputation ?

00808250-photo-fnac-music.jpg


Quelques mots sur l'interface

Première constatation, l'interface de Fnac Music est réussie : les genres, disponibles à gauche, les liens pour offrir de la musique, l'onglet « MP3 » qui permet de ne retenir que les morceaux de ce type, meilleures ventes, nouveautés, petits prix... Chaque fonction est bien mise en avant. Le site propose par ailleurs un service comparable à celui trouvé sur e-Compil, à savoir la possibilité de créer sa liste de lecture ou de lire celles des autres internautes dont certains artistes de renom, mais aussi celles de quelques disquaires Fnac. Pour les listes composées par les artistes, elles sont plus détaillées que celles présentes sur e-Compil. On trouve également des listes concoctées par des radios, comme Radio Néo. La date de création de ces listes n'est malheureusement pas indiquée.

Nous n'avons pas trouvé d'incompatibilité flagrante entre ce site et Firefox, à part l'absence du lecteur intégré qui ne fonctionne que sous Internet Explorer. Enfin, tout comme sur e-Compil, les bases de données semblent souffrir de quelques incohérences et, là aussi, il nous est arrivé de trouver mêlés des titres simples et des albums dans la catégorie dédiée à ces derniers.

Quels services ?

Si nous aimons Fnac Music pour son offre, probablement la plus complète, la préécoute des morceaux n'est pas digne de ce site, puisqu'un son métallique vient saccager les titres choisis durant 30 longues secondes. Bon point en revanche, la possibilité de consulter les avis des utilisateurs ainsi que la liste des achats semblables à celui retenu. En revanche, on ne trouve pas de biographie de l'artiste ou de liens vers site officiel ou vers ses listes de lecture dans les fiches par ailleurs détaillées offrant le nom du compositeur, l'éditeur et la date de parution. De nombreuses informations techniques propres au morceau (codage, fréquence d'échantillonnage...) figurent également sur ces fiches.

Le téléchargement s'effectue à une vitesse raisonnable (bien que plus faible que sur e-Compil), mais là aussi, vous devrez cliquer sur chacun des titres de l'album plutôt que de lancer un téléchargement global. Les morceaux acquis sont enregistrés avec une bonne, voire une très bonne qualité (de 192 Kbps à 256 Kbps) et sont correctement balisés (avec le nom de l'artiste, le titre du morceau et la pochette de l'album). En revanche, pas de paroles des chansons sélectionnées. Notez enfin la présence d'un gestionnaire de téléchargement disponible en option.

Catalogue, DRM, tarifs

Le catalogue proposé par la Fnac étant gigantesque, il est assez difficile de mettre en avant cette énorme base de données. C'est ce que le site tente de faire avec des rubriques comme le Top 1960 à 2005, les quizz « musiques de pub », les nombreux genres ou les nouveautés. Pour un prix de 0,99 euro, vous aurez donc la possibilité de télécharger un titre, le tarif pour un album pouvant varier de 5,99 euros pour les moins chers à 14,99 euros, pour les doubles albums. Vous pouvez également acheter 20 titres (ou deux albums) pour 18,99 euros, 30 morceaux (ou trois albums) pour 27,99 euros, 50 titres (ou 5 albums) pour 44,99 euros et enfin 20 albums pour 150 euros. Si ces formules peuvent plaire, elles sont aussi un excellent moyen de se tromper et de payer trop cher selon la sélection effectuée. Méfiance donc avant de valider !

La Fnac propose également un forfait mensuel d'écoute illimitée pour 9,99 euros par mois. Ce forfait, dont la reconduction est tacite, est sans engagement et vous avez la possibilité de le stopper quand bon vous semble. Enfin des abonnements permettant d'acheter 10 titres pour 7,99 euros, ou 50 titres pour 37,99 euros, sont également disponibles, avec 6 mois d'engagement dans les deux cas. Au-delà de ces 6 mois, vous passez au forfait mensuel sans engagement. Tous ces forfaits ne comprennent pas le report des crédits.

Les titres sont disponibles aux formats MP3 lorsque cela est précisé. Avec ce format, pas de restriction de téléchargement ou autre. Si vous voulez acquérir des fichiers WMA, sachez que vous aurez le droit à 7 gravures, alors que le nombre de transferts vers les baladeurs compatibles (dont la Fnac fournit une liste... qui ne fonctionne pas) est illimité.

L'achat express est disponible (cette fonction conserve vos coordonnées bancaires sur un serveur et le lie à vos identifiants) et le paiement est possible via carte bleue, Visa ou Mastercard. L'achat de titres par bons-cadeau est également à l'ordre du jour. Notez enfin qu'un message de confirmation vous est envoyé avec un numéro de facture.

Fnac Music

8

Les plus

  • Le catalogue, énorme
  • Les listes de lecture
  • Le niveau technique

Les moins

  • La préécoute, indigne
  • Les « packs », trompeurs
  • Trop peu de MP3 ?

0

Interface8

Catalogue9

Prix6

iTunes

Fort du soutien de... son propre baladeur, le désormais incontournable iPod, cette plateforme est l'une des plus utilisées au monde. Visite.

00808252-photo-itunes.jpg


Quelques mots sur l'interface

Si cela peut paraître assez déconcertant de naviguer sur un site via un logiciel avant tout tourné vers la gestion de sa base musicale, on s'habitue vite à la chose. Tellement bien d'ailleurs que la proximité entre la base de données d'Apple et sa propre audiothèque tend à donner la (très) fausse impression qu'elles ne font qu'une. La recherche sur ce magasin affiche des propositions selon les lettres que vous inscrivez dans la zone dédiée, ce qui permet d'accélérer de façon significative le processus. Cependant, cette fonction reste perfectible, puisque toutes les propositions ne s'affichent pas. Une fois votre demande effectuée, un classement par popularité s'affiche. Notez également la présence d'indications concernant les paroles explicites de certains morceaux.

La présence de nombreux liens vers les albums ou la possibilité d'installer des « widgets » contribuent à rendre l'utilisation d'iTunes très agréable.

Quels services ?

Un des points forts d'iTunes est la qualité de la préécoute : si elle ne dure que 30 secondes comme partout ailleurs, le son est de très bonne facture. Les nombreux avis ainsi que le lien vers les albums ou les artistes qui ont séduit les personnes ayant acheté l'album en question constituent des éléments intéressants pour établir votre choix. Les fiches des titres sont assez complètes, une biographie de l'auteur venant parfois s'ajouter à sa discographie. Un regret cependant : cette biographie n'est disponible qu'en anglais, même pour les artistes français.

Les morceaux se téléchargement 3 par 3 à une vitesse plus que confortable et vous pouvez arrêter et reprendre le processus très facilement et à tout moment (via le bouton interruption / reprise bouton en bas de la fenêtre). Deux types de fichiers sont présents sur l'Apple Store : les fichiers classiques, en 128 Kbps, et les fichiers iTunes Plus, proposés en 256 Kbps. Dans les deux cas, les balises sont correctes, spécifiant le titre, l'auteur et incluant la pochette de l'album. Un clic-droit sur le morceau téléchargé permet également d'afficher le taux d'échantillonnage du morceau.

Autre fonction de ce site, la création d'iMix. Ces listes de lecture que vous pouvez créer et proposer sont aujourd'hui plus de 1 300 000. La possibilité d'être prévenu par mail des nouveautés pour un artiste (ou plusieurs) que vous aurez sélectionné est également très appréciable. Notez enfin qu'Apple envoie un mail de confirmation après un achat mais celui-ci n'arrive que plusieurs jours après l'achat. En outre, le service après-vente assure une réponse sous 72h en cas de téléchargement erroné, de morceau déjà en votre possession ou pour tout autre grief.

Catalogue, DRM, tarifs

Pour commander sur l'Apple Store, vous devez être en possession d'un compte Apple ou AOL. Cette formalité passée, vous aurez accès à un catalogue fourni, sans égaler toutefois ceux de la Fnac ou de VirginMega au niveau français. De nombreux genres, les nouveautés (classées par genre et même par date de sortie si vous cliquez sur « Tout afficher »), les listes de lectures commentées de 120 artistes... Le catalogue agréablement répartie dans ces diverses rubriques, auxquelles nous pouvons encore ajouter l'iTunes Originals, sorte de compilations des meilleurs titres, des interviews et des titres live d'un artiste. Vous pouvez par ailleurs retrouver ces derniers dans la section « Live in London ». D'autres cadres à contenu variables sont présents : « Inspiration de sportif » en partenariat avec Nike, regroupe des listes de lecture dédiées aux sportifs et réalisées par certains grands noms, et « Sur un air de ... », qui compile les meilleures reprises de chansons célèbres.

Les prix pratiqués sur l'Apple Store sont similaires à ceux de ses concurrents, à savoir 0,99 euro par titre ou 9,99 euros par album. Les fichiers iTunes Plus ne connaissent aucune limitation. En revanche, les fichiers « normaux » peuvent être joués sur 5 ordinateurs différents (vous pouvez éditer et corriger la liste des ordinateurs autorisés via iTunes) et gravés 7 fois, sans limitation concernant le transfert vers un baladeur. Une fois téléchargés, vous ne pouvez pas renouveler la manœuvre : prenez donc garde à sauvegarder vos morceaux. Notez enfin qu'il est possible d'offrir des titres via ce site (sous forme de bons-cadeaux) et que vos coordonnées bancaires sont automatiquement sauvegardées.

iTunes

8

Les plus

  • Les DRM, légers
  • L'interface
  • Le service après-vente

Les moins

  • Les biographies, en anglais
  • Les morceaux en 128 Kbps

0

Interface8

Catalogue7

Prix7

MusicMe

Ce site peut connu du grand public réserve pourtant d'excellentes idées mais aussi quelques déceptions. Voyons lesquelles.

00808254-photo-music-me.jpg


Quelques mots sur l'interface

Comparer aux premiers sites vus jusqu'à présent, ce qui choque dans MusicMe est la présence plus qu'imposante de la publicité. Le cadre par exemple, annonçant des enchères sur des morceaux « à partir de 1 euro », peut prêter à confusion. La première impression est donc celle d'un site qui paraît moins « pro ». Ce sentiment est à mitiger lorsqu'on s'aperçoit que l'interface est modulable. Si certains ne verront pas dans cette fonction quelque chose de très utile, d'autres trouveront cela complètement nécessaire. Pour notre part, cela ne nous a pas franchement convaincus. À noter toutefois que votre configuration est enregistrée, même en sortant de la session.

La zone de recherche du site est large, ce que nous avons apprécié. L'idée d'ajouter des vidéos issues de Youtube comme liens d'ouverture est également intéressante. Le « Top Recherche » et le cadre « Hit du jour » ne sont pas vraiment d'une grande utilité pour le chaland à la recherche d'idées, le classement des 100 albums, artistes ou titres depuis les 7 ou les 30 derniers jours (voire depuis « toujours ») et le module de recherche très bien conçu seront, eux, bien plus efficaces. Deux regrets : quelques défauts de codage qui rendent l'affichage du c cédille et des accents difficiles, et la présence de singles dans la catégorie album, comme chez nombre des concurrents du site.

Quels services ?

S'il y quelque chose qui peut déplaire à certains d'entre vous, c'est le fait de devoir entrer son numéro de carte dès l'inscription. C'est pourtant ce que demande MusicMe, avant de vous envoyer une confirmation de votre inscription par mail. Vous ne savez pas à ce moment si vous avez pris ou non un engagement, ce qui est assez angoissant. Heureusement, rien de ce genre n'est arrivé, mais notez qu'il n'est absolument pas évident de trouver sur ces sites les conditions de vente ou d'utilisation.

Par la suite nous avons pu utiliser le lecteur externe équipé d'un gestionnaire de téléchargement. Vous pouvez installer ce lecteur sur 3 ordinateurs différents. Il vous permettra de télécharger de la musique à un débit qui nous a paru assez faible (de l'ordre de 100 à 200 Ko/s). Les fichiers téléchargés le sont dans un répertoire et sont accompagnés d'un fichier image assez petit (128 x 128 pixles) représentant la pochette de l'album. Les fichiers contiennent des balises mal documentées, puisqu'elles ne contiennent pas le nom d'artiste ni même le titre de l'album, seul les titres et les numéros de pistes étant disponibles. La qualité des morceaux est de son côté tout à fait correcte, un débit de 192 Kbps étant employé. Cela contraste avec la faible qualité de la préécoute.

Les fiches des morceaux sont intéressantes : des biographies plutôt complètes sont disponibles, même si l'on s'aperçoit assez vite que les sources sont limitées à Wikipedia. Le mérite est donc ici uniquement la centralisation des informations. Vous pouvez créer des listes de lecture à sauvegarder, mais qui ne peuvent malheureusement pas contenir plus d'un artiste. Vos recherches sont également sauvegardées dans votre compte. Un regret : l'impossibilité de noter une chanson, alors que les morceaux sont évalués (probablement par rapport au nombre de consultations).

Notez la présence d'une fonction nommée « écoutes guidées », véritable parcours musical progressif en fonction d'une humeur que vous indiquez à gauche : dark ou positif, calme ou énergique, l'intensité de ces sentiments étant dictés par la zone choisie. Si vous cliquez sur un des titres, le parcours est automatiquement ajusté autour de votre sélection. La sélection est choisie par le site si vous n'entrez pas de nom d'artiste, sinon elle est créée en fonction de votre recherche. Les critères ne sont pas présentés et la pertinence des choix est toujours discutable, mais l'idée est intéressante pour qui veut découvrir des artistes proches de son univers du moment.

De plus, vous pouvez choisir d'éliminer de votre chemin les couleurs qui ne vous plaisent pas, celles-ci représentant des genres musicaux. Pour cela, décochez simplement la case correspondante dans la colonne de gauche. Vous pouvez également vous déplacer au sein d'un de ces genres et si, dans le choix effectué, une chanson ne vous plait pas, vous pouvez cliquer sur la croix située sous ce titre et le chemin s'adaptera en conséquence. Deux regrets : la qualité sonore, imparfaite, et le fait que les musiques ne soient pas en entier, même avec un abonnement.

Catalogue, DRM, tarifs

Proposant des catalogues de nombreuses maisons de disques comme EMI, Mercury, Warner, Universal, Motown ou Virgin, MusicMe affirme mettre à disposition 59 681 artistes, 96 236 albums et 1 144 492 titres dans 13 styles différents. Pour y accéder, vous pouvez vous abonner pour un mois et bénéficier d'une écoute illimitée pour 9,95 euros. Vous pouvez également opter pour le téléchargement illimité pour 5 euros de plus, ces abonnements étant résiliables quand vous voulez. Le remboursement au prorata n'ayant pas cours, nous vous conseillons de résilier quelques jours seulement avant la date d'anniversaire de votre abonnement.

Quant à la gestion des licences, c'est probablement le plus mauvais auquel nous ayons eu à faire : pas de gravure possible et morceaux inopérants après résiliation de l'abonnement.

MusicMe

8

Les plus

  • La version bêta, prometteuse
  • Les écoutes guidées
  • Les fiches des morceaux

Les moins

  • La publicité
  • L'interface, perfectible
  • Trop cher pour la simple écoute

0

Interface8

Catalogue9

Prix6

Orange Jukebox

Orange fait partie des 3 fournisseurs d'accès à Internet qui propose à ses abonnés exclusivement une offre de musique en ligne. Voyons son intérêt.

00808258-photo-orange-jukebox.jpg


Quelques mots sur l'interface

Commençons par deux griefs contre l'interface de l'Orange JukeBox : son incompatibilité avec Firefox et la présence de publicités envahissantes. Ceci étant dit, notons que de nombreux liens sont disponibles, que la navigation est fluide et rapide, et que chez Orange, un album est un album, autrement dit pas de titres simples dans cette catégorie. Quelques erreurs d'affichage, une barre de recherche assez petite et des petits problèmes dans la base de données (Lo'Jo et LoJo sont disponibles) sont cependant regrettables. De même, certains pourront trouver que l'espace utilisé n'est pas forcément optimisé.

Orange propose par ailleurs un lecteur externe que vous trouverez sur le site, lecteur dont l'interface est identique à celle du site si vous cliquez sur le lien en haut à droite de la fenêtre, lien peu visible et assez mal placé à notre goût. Notez que ce lecteur sert également pour l'offre de vidéo à la demande.

Quels services ?

La préécoute d'un morceau est souvent la première étape pour un utilisateur de site d'achat de musique en ligne. Comme partout ailleurs, sa durée est ici de 30 secondes pour une qualité d'écoute excellente. Descriptif de l'artiste, discographie, avis des acheteurs, actualités et chroniques des Inrocks : les prestations de l'Orange JukeBox sont intéressantes. La vitesse de téléchargement est très bonne (même si l'évolution du processus n'est pas visible) les balises des fichiers acquis sont correctes. Gros point noir cependant : les morceaux sont proposés en 128 Kbps, ce qui est très insuffisant pour une écoute digne de ce nom et comme (quasiment) partout ailleurs, il est impossible de télécharger d'un seul clic l'ensemble d'un album.

Notez enfin que vos coordonnées bancaires ne sont pas enregistrées, car ce site procède avec un compte que vous pouvez ou non créditer. Sachez également qu'il est possible de payer via Clickn'Buy, un service de centralisation des coordonnées bancaires. Aucun mail de confirmation ne vous est envoyé pour officialiser votre achat.

Catalogue, DRM, tarifs

Le catalogue d'Orange JukeBox est important, mais pas autant que ceux de la Fnac ou Virgin. Les nouveautés sont bien présentes (même si seulement 20 nouveaux albums sont disponibles) et de nombreux genres sont disponibles : français, soul R&B, Rock, Electro, Rap, Pop, Metal, Jazz, Musique de films...

Sur ce site, vous ne pourrez télécharger que des morceaux WMA accompagnés de leur licence qui n'autorise que 5 transferts et 5 gravures. Notez que les crédits achetés sont utilisables pendant un an et que le site utilise les bons-cadeau. Les tarifs, enfin, sont ceux pratiqués partout ailleurs : 0,99 euro par titre, 9,99 euros pour un album, sans possibilité d'abonnement.

Orange JukeBox

6

Les plus

  • Nombreux liens
  • La préécoute, de bonne qualité
  • Un lecteur externe bien étudié

Les moins

  • L'interface, inégale
  • 128 Kbps : c'est trop peu !
  • WMA uniquement

0

Interface6

Catalogue6

Prix6

Neuf Music

Neuf Music est une offre qui n'est disponible que pour les abonnés Neuf Haut Débit. Ce qui ne nous empêche pas de la tester et de la comparer à l'offre Orange JukeBox par exemple.

00808256-photo-neuf-music.jpg


Quelques mots sur l'interface

Tout comme sur l'offre d'Orange, nous observons la présence de publicité qui ne vient toutefois pas gêner l'accès à des onglets de genre bien visibles, contrairement à la zone de recherche, trop petite à notre goût. Les rubriques mises en avant sont très classiques : Nouveautés, les plus téléchargés... pas de surprises de ce côté. En revanche ce site contient une originalité que nous n'avons trouvé nul par ailleurs : le survol d'un titre donne quelques renseignements. Une bonne idée, malheureusement mal exploitée, puisque les données sont redondantes à celles affichées sur la page d'accueil. Nous aurions préféré des informations plus techniques. Autre zone intéressante : le bloc « Tous les artistes » qui liste d'un clic le nom des auteurs donc pour une lettre donnée. Cependant, ce bloc est relativement lent et on lui préfèrera la zone de recherche qui bénéficie d'un tri par titre, par album, par genre ou par artiste. Notez également que l'authentification est quelque peu longue et ne ravira pas les plus pressés d'entre vous.

Quels services ?

Commençons cette section en parlant, une fois n'est pas coutume, de... la préécoute. D'une durée de 30 secondes, elle est de très bonne qualité et permet de se faire une idée précise d'un morceau. Nous avons pu apprécier cela grâce au lecteur intégré à la page. Ce lecteur est particulièrement réactif et permet de passer rapidement d'un titre à un autre. Cela aurait été plus agréable si les morceaux avaient été agrémentés d'un descriptif de l'artiste, de sa discographie et d'avis d'acheteurs, mais ce n'est malheureusement pas le cas. Le site souffre en effet d'un cruel manque de liens d'ouverture.

Une fois téléchargé à une vitesse correcte (entre 200 et 300 Ko/s), notre album propose des balises bien renseignées, même si la pochette de l'album ou les paroles des chansons n'y figurent pas. Évènement quasi unique lors de nos tests, nous avons pu, grâce à la fonction intitulée « Bac de téléchargement », récupérer d'un clic tous nos morceaux placés dans un fichier zip. Notez toutefois qu'un maximum de 20 titres peut être ajouté à ce bac. Enfin, les morceaux sont enregistrés avec un débit classique de 192 Kbps et vos coordonnées bancaires ne sont pas sauvegardées puisque cette offre est incluse dans l'abonnement Neuf Haut Débit.

Catalogue, DRM, tarifs

Si le catalogue de Neuf Music est conséquent, il manque probablement de mise en valeur. En effet, peu de listes de lecture et quelques blocs évènementiels (comme « A ne pas rater ») ne suffisent pas à mettre en avant le catalogue de quelque 150 000 titres issu de ceux de labels d'Universal, tels que Polydor, Mercury, Barclay ou le célèbre label Motown. On peut trouver différentes versions d'une même chanson, même s'il existe aussi quelques doublons. De même, la rubrique « Nouveautés » n'est pas vraiment à jour, notamment si vous cliquez sur le lien « Tous les titres ».

Au niveau de la gestion des droits de ces fichiers, ils sont propres à une telle offre : une résiliation entraîne automatiquement l'impossibilité de lire vos fichiers qui sont par ailleurs lisibles sur 3 ordinateurs différents. Vous pouvez également les transférer 3 fois par mois sur un appareil compatible.

Si cette offre est incluse dans l'abonnement Neuf Haut Débit, sachez enfin que contre 4,99 euros par mois, vous aurez accès aux 3 000 clips vidéos ainsi qu'à l'ensemble des genres musicaux. En effet, l'abonnement à l'offre classique ne vous permet qu'un seul choix musical parmi les 9 proposés. Pour bénéficier de l'ensemble du catalogue, vous devrez vous acquitter de la somme de 4,99 euros par mois.

Neuf Music

6

Les plus

  • Le lecteur intégré à la page
  • Le bac de téléchargement
  • Le catalogue, complet

Les moins

  • Pas de liens connexes
  • La relative lenteur du site
  • Tous les genres pour... 4,99 euros

0

Interface4

Catalogue7

Prix7

SFR Music

Dernier fournisseur d'accès à Internet à proposer ce type d'offre, SFR propose un service particulièrement dédié à ses abonnés téléphonie. Voyons son contenu.

00808262-photo-sfr-music.jpg


Quelques mots sur l'interface

Si la zone de recherche nous semble un peu petite, elle est améliorée par un module avancé qui permet d'effectuer sa demande en incluant des sonneries, des logos, des tonalités... le monde de la téléphonie est indubitablement omniprésent sur ce site. Comme sur beaucoup d'autres sites, nous avons pu détecter quelques doublons (sur le groupe Noir Désir par exemple), ce qui ne plaira pas aux puristes qui aiment les choses ordonnées.

Plusieurs particularités sur SFR Music : si les Top des ventes et les titres « À découvrir » sont présents comme partout, certains genres ne se trouvent pas ailleurs. C'est le cas du genre « Indés », « Ciné / TV » ou bien sûr « SFR jeunes talents ». Vous pouvez trouver ces genres dans l'onglet « Singles et albums », tandis que la rubrique « Univers d'artistes » regroupe les Top ventes, ses différents albums, ainsi qu'un résumé de l'œuvre de l'artiste.

Notez enfin une navigation globalement mauvaise, avec des apparitions trop fréquentes de pages blanches, mais la possibilité de bénéficier d'un flux RSS pour se tenir informé. Enfin, SFR Music n'est pas complètement compatible avec Firefox, qui peine à afficher le lecteur inclus dans la page.

Quels services ?

L'une des particularités de ce site est d'offrir une rubrique entière consacrée à l'actualité musicale. Composée de chroniques, elle semble particulièrement intéressante. Cependant, le lien « suite », qui laisse entendre que l'on peut accéder à un commentaire très argumenté et professionnel, ne débouche sur aucun contenu de ce genre... dommage. Pour les brèves en revanche, cela fonctionne très bien. Tout le site est d'ailleurs riche en liens, ce qui est pour nous une force indéniable pour découvrir de nouveaux horizons. Notez la possibilité de recevoir une newsletter pour se tenir au courant des nouveautés.

Les fiches des morceaux ou des albums sont bien renseignées, un descriptif complet de l'artiste ainsi que sa discographie, compensant l'absence d'avis des acheteurs. Côté technique, déception : si les morceaux incluent des balises correctes (sans pochette d'album toutefois), l'enregistrement en 128 Kbps laisse passablement à désirer. Enfin pas question ici de reprise puisque le nombre de téléchargement est illimité.

Catalogue, DRM, tarifs

Si le tarif de 0,99 euro par morceaux n'est pas surprenant, le Pass Musique Illimité pourrait quant à lui être un peu plus original. Problème : seuls les abonnés SFR Illimythic peuvent en bénéficier et ce n'est pas notre cas. Notez la présence sur ce site de quelques fichiers MP3, même si ce ne sont pas les plus nombreux, le catalogue conséquent de SFR proposant majoritairement des fichiers WMA que vous pouvez transférer et graver 5 fois. Notez que contrairement à Neuf ou Alice, la résiliation de l'abonnement ne condamnera pas vos morceaux.

Côté prix, comptez 0,99 euro par titre, 3 euros pour 5 morceaux, ou encore 14,9 euros pour 20 titres. Une confirmation par mail vous est envoyée si vous le décidez et vous trouverez trace de vos achats sur votre facture SFR. Notez enfin l'envoi d'un SMS avertissant de la transaction.

SFR Music

4

Les plus

  • La zone « Actualités »
  • Les genres, les Univers d'artistes
  • Le prix, correct

Les moins

  • 128 Kbps...
  • Trop orienté téléphonie
  • Abonnés SFR uniquement...

0

Interface4

Catalogue6

Prix6

Starzik

Déjà évoqué dans notre article sur le téléchargement sans DRM, ce site est intéressant justement pour cette raison : il propose un grand nombre de titres MP3.

00808264-photo-starzik.jpg


Quelques mots sur l'interface

Comme beaucoup d'autres sites vus jusqu'ici, Starzik ne fonctionne pas correctement avec Firefox. D'une manière générale, l'interface de ce site n'est pas des plus réussies et de petits détails comme le nuage de tags complètement inutile en fin de page ou la zone de recherche assez restreinte contribuent à cette impression. Notons toutefois la présence de blocs évènementiels prouvant que le site colle à l'actualité, ainsi que celle de genres assez originaux, tels que Coach sportif, Guitar Hero, Cartes musicales, Sketches ou Zones fumeurs.

L'intérêt de Starzik repose également dans son onglet MP3, qui contient exclusivement des fichiers sans droits numériques contraignants.

Quels services ?

Si la préécoute s'effectue très rapidement, sans changement de fenêtre, la qualité d'écoute est assez médiocre. D'une durée de 30 secondes, tout juste servira-t-elle à reconnaître un morceau sans en apprécier la quintessence. Notez toutefois que cette fonction est disponible sur tout un album, toujours pour un temps de 30 secondes.

Si le flux RSS ou les biographies, discographies et les interviews des artistes font partie des bons points de ce site, de nombreux défauts figurent aussi à son crédit. Le téléchargement, relativement rapide (de 200 à 300 Ko/s) a lieu dans le format de votre choix, MP3, WMA, Ogg, AAC+ ou Flac. Très bonne idée, si la conversion était déjà faite ! En effet, aussi incroyable que cela puisse paraître, le site opère une conversion avant de vous envoyer les fichiers. Manque d'espace de stockage ? Mystère... Deuxième problème : si la qualité d'encodage est bonne (192 Kbps), les fichiers ne comprennent tout simplement aucune balise. Enfin là aussi, il est impossible de télécharger tout un album en un clic. Notez enfin qu'un mail d'avertissement vous est délivré en option lors d'un achat.

Catalogue, DRM, tarifs

Sans être du niveau de celui de la Fnac, le catalogue de Starzik n'en reste pas moins intéressant. Les fichiers contenus dans la rubrique « MP3 » ne sont évidemment pas concernés par les restrictions de leurs petits camarades WMA. Notez la possibilité d'utiliser des bons cadeaux sur ce site. Au niveau des tarifs pratiqués, comptez 9,99 euros pour un album, certains étant vendus moins cher, 6,99 euros.

Des forfaits sont également disponibles : 11 crédits pour 10€, 33 pour 30 euros, 42 pour 38 euros ou 170 pour 150 euros.

Starzik

6

Les plus

  • Genres originaux
  • Catalogue MP3
  • Nombreux liens

Les moins

  • Qualité de préécoute
  • Encodage des fichiers...
  • Pas de balises

0

Interface5

Catalogue7

Prix6

VirginMega

Pour clôturer ce comparatif, nous vous présentons l'offre de VirginMega, probablement la plus riche avec celle de la Fnac. Tour d'horizon.

00808266-photo-virgin-mega.jpg


Quelques mots sur l'interface

Tout comme pour Orange, les utilisateurs de la VOD de VirginMega ne seront pas perdus par l'interface de la zone musicale, similaire en tout point à celle de la vidéo à la demande. La navigation y est simple et rapide, et les nombreux liens (comme « Du même artiste » ou « A découvrir ») ainsi que la zone de recherche efficace contribuent à la qualité générale du site. Notez toutefois la présence de quelques doublons (Oldelaf et Monsieur D, Oldelaf & Monsieur D, par exemple) et des genres originaux comme enfants, country ou relaxation.

La page d'accueil contient des rubriques somme toute classiques, comme les meilleures ventes, les nouveautés ou quelques blocs événementiels, mais également une zone de téléchargement gratuit. Notez également la présence de plusieurs blocs d'aide et d'avant-première, comme pour la Fnac.

Quels services ?

Un mot avant tout de la préécoute, de bonne qualité sur ce site. D'une durée standard de 30 secondes, elle s'effectue dans une fenêtre annexe là où d'autres sites ne nécessitent pas cette opération. Au niveau des liens et des compléments d'informations, difficile de faire mieux que VirginMega : descriptif de l'artiste, discographie, avis des acheteurs, portrait avec des liens vers autres artistes, interview, reportages... les fiches contiennent également la date de sortie ainsi que la qualité d'encodage du morceau (compris entre 192 et 256 Kbps).

Le téléchargement s'effectue à une vitesse très confortable (entre 300 et 600 Ko/s) et les morceaux acquis contiennent des balises complètes. Des clips sont également disponibles (enregistrés à 1 600 Kbps) et un gestionnaire de téléchargement disponible sous Internet Explorer permettra de reprendre les opérations avortées et d'effectuer un téléchargement global. Il vous avertira également en fin d'opération.

3 flux RSS (nouveautés, meilleures ventes, info artistes) et un mail de confirmation complètent ce tableau dans lequel ne figure pas de pochette d'album ou de paroles des chansons téléchargées.

Catalogue, DRM, tarifs

Adeptes des bons-cadeau et des cartes prépayées, ce site met en avant les « prix small » dans un de ces onglets. Pour les autres, comptez 9,99 euros par albums (14,99 pour un double-album) avec un paiement par carte bancaire ou par le système Internet Plus, qui permet aux abonnés Orange, AOL, Neuf, Club Internet, Alice ou Cegetel de reporter leurs achats sur leurs abonnements. L'achat express est également possible sur VirginMega. Enfin, les licences des fichiers téléchargés autorisent 7 gravures et 5 transferts.

VirginMega

8

Les plus

  • Le catalogue
  • Les fiches des morceaux
  • Les balises, complètes

Les moins

  • La préécoute dans une autre fenêtre
  • Une base de données perfectible

0

Interface7

Catalogue9

Prix6

Tableau récapitulatif

Si vous n'avez pu retenir toutes les informations contenues dans les pages précédentes, pas de panique : nous avons regroupé les données essentielles concernant les offres évoqués dans ce article dans le tableau suivant :

 CatalogueInterfaceFormatsLicenceOffre à la carteAbonnement
Alice MusicWMAGravures : non
Transferts : 5
Fichiers inopérants à la résiliation
AucuneInclus dans l'offre ADSL
e-CompilWMA (192 Kbps)Gravures : 7
Transferts : 5
20 titres pour 18 €
50 titres pour 44 €
A venir
Fnac MusicWMA, MP3 (192 à 256 Kbps)Gravures : 7
Transferts : illimités
0,99 € par titre
9,99 € l'album
20 titres (2 albums) pour 18,99 €
30 titres (3 albums) pour 27,99 €
50 titres (5 albums) pour 44,99 €
200 titres (20 albums) pour 150 €
Ecoute : 9,99 €
Téléchargement :
10 titres : 7,99 €
50 titres : 37,99 €
(6 mois d'engagement)
iTunesM4A, M4P (128 à 256 Kbps)Lecture sur 5 ordinateurs et 7 gravures pour les fichiers non iTunes Plus
0,99 € par titre
9,99 € l'album
Aucune
MusicMeWMA (192 Kbps)Gravures : non
Transferts : illimité
Fichiers inopérants à la résiliation
AucuneEcoute : 9,95 €
Téléchargement : 14,95 €
Orange JukeBoxWMA (128 Kbps)Gravures : 5
Transferts : 5
0,99 € par titre
9,99 € l'album
Aucune
Neuf MusicWMAGravures : non
Transferts : 3 fois / mois
3 ordinateurs
AucuneUn genre inclus dans l'offre ADSL - 4,99 € pour toute l'offre
SFR MusicWMA, MP3 (128 Kbps)Gravures : 5
Transferts : 5
1 titre : 0,99 €
5 titres: 3 €
20 titres : 14,90 €
Aucune
StarzikMP3, WMA, Ogg, AAC+, Flac
(192 Kbps)
Gravures : 7
Transferts : 5
1 titre : 0,99 €
11 crédits : 10 €
33 crédits : 30 €
42 crédits : 38 €
170 crédits : 150 €
Aucune
VirginMegaWMA, MP3 (192 à 256 Kbps)Gravures : 7
Transferts : 5
0,99 € par titre
9,99 € l'album
Aucune


Comme vous pouvez le voir, iTunes, Fnac Music, Virgin Mega et MusicMe sont pour nous les offres les plus intéressantes. Les utilisateurs d'iPod et autres baladeurs incompatibles avec les DRM devront éviter MusicMe, qui sera en revanche un très bon choix pour les possesseurs d'appareils compatibles.Pour répondre à une interrogation que nous avions exprimée en introduction, non, le DRM n'est pas encore tout à fait enterré. De nombreux sites proposent encore des fichiers munis de ce verrou numérique, certains ignorant même les fichiers MP3. Ces derniers sont tout de même de plus en plus présents, mais le changement de comportement annoncé tarde à se confirmer.

Si vous comptez acheter sur ces sites, vous aurez donc probablement à faire avec les DRM et quelques conseils ne vous seront pas de trop : pensez donc à sauvegarder vos licences et vérifier l'état de celles-ci en effectuant un un clic-droit, propriétés, licence pour voir combien de transferts et de gravures il reste.

Si nous avions un chose à ajouter aux différents services parcourus dans ce dossier, ce serait peut être la possibilité de choisir une formule « fichier numérique + CD » comme il existe l'équivalent pour la VOD avec Universal. De même, les pochettes sont rarement fournies avec les fichiers et jamais nous n'avons pu obtenir de paroles avec les chansons téléchargées, même si iTunes proposent en de trop rares cas le livret de l'album au format PDF.

0064000000570883-photo-deezer.jpg
Au niveau du prix, il parait globalement avantageux de prendre un album à 9,99 euros là où il est vendu 16 ou 17 euros dans le commerce. Mais c'est prendre le risque de perdre vos fichiers et donc votre musique.

Enfin si la tendance à l'abonnement semble prendre de plus en plus d'importance dans les diverses offres, on peut s'interroger sur la pertinence de ce type d'offre face à des sites comme Deezer ou Imeem.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Orange lance l'iPhone d'Apple en version 16 Go
LA BBC s'apprêterait à vendre ses séries via iTunes
Windows Vista Service Pack 1 en test sur Clubic
Thunderbird : Mozilla Messaging ouvre ses portes
Mtron : un autre SSD de 128 Go performant
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Mobinaute lance un comparateur de prix ainsi qu'une boutique en ligne
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Haut de page