Tour d'horizon des solutions de retouche en ligne

16 septembre 2008 à 14h16
0

Fauxto / Splashup


Fauxto est souvent comparé à un « Photoshop light ». Alors qu'Adobe, qui a pourtant fait des annonces en ce sens, n'a toujours mis en ligne aucune de ses applications de retouche, ce service peut-il satisfaire les utilisateurs de Photoshop et compagnie, lorsqu'ils délaissent leur ordinateur de bureau ?

015E000000566857-photo-retouche-en-ligne-fauxto.jpg

L'interface de Fauxto


Impressions générales sur les manipulations


Comme Picnik, Fauxto nécessite une inscription au moyen d'une adresse email et d'un mot de passe. Passée cette formalité, il suffit de cliquer sur Edit pour accéder à l'interface de travail, qui s'ouvrira dans une fenêtre séparée. On note que l'interface n'est en effet pas sans évoquer celle du célèbre logiciel de retouche signé Adobe, du fait de nombreuses palettes flottant dans une interface soignée. Un système d'onglet assez ingénieux sur ce type d'application permet de travailler sur plusieurs images en même temps et de passer très rapidement de l'une à l'autre.

015E000000567172-photo-retouche-en-ligne-fauxto.jpg

Le système d'onglet permet d'ouvrir plusieurs images en même temps et de passer facilement de l'une à l'autre


Pour sélectionner une image présente sur le disque dur, il vous faudra passer par le menu « Open Web Image », Fauxto prenant en charge les fichiers aux formats JPeg, PNG, Gif, BMP et Tiff. Fauxto vous permet également de créer une nouvelle image des dimensions de votre choix, sur laquelle vous travaillerez au moyen des outils de remplissage et de sélection.

Prenez garde si vous travaillez sur des fichiers de grandes dimensions, car non seulement Fauxto peinera (voire plantera) lors des manipulations, mais il aura en plus l'idée très discutable de les redimensionner sans vous en avertir. L'espace de travail de l'application est en effet limité à une zone de 1 250 x 1 250 pixels, et un fichier de 3 008 x 2 000 pixels sera d'autorité redimensionné en 1 250 x 831 pixels. On retiendra enfin que Fauxto offre une fonction « Undo / Redo », mais qu'il en limite l'utilisation à cinq manipulations.

00569969-photo-retouche-en-ligne-fauxto.jpg

Inutile d'ouvrir des photos de plus de 1 250 de côté, Fauxto les redimensionnera automatiquement... sans vous en avertir


Amélioration des couleurs et de la luminosité


Deux fonctions, situées dans le menu Filters, permettent d'intervenir sur le contraste, la luminosité et les couleurs. La première dite Contrast / Brightness autorise des réglages assez fins grâce à un système de curseurs, et ce d'autant plus que la prévisualisation des modifications se fait en temps réel sur l'image en cours d'édition.

La seconde permet de jouer sur la saturation des couleurs, mais également de modifier les tonalités de l'image, offrant ainsi la possibilité de créer un effet de type sépia ou de faire une conversion en noir et blanc en un tour de main. Ce réglage peut également permettre de corriger légèrement les dominantes de couleurs (telles que celles que l'on observe sur les photos prises sous une lumière électrique sans correction de balance des blancs). On est toutefois loin du confort de l'outil pipette de Picnik.

015E000000567099-photo-retouche-en-ligne-fauxto.jpg
015E000000567098-photo-retouche-en-ligne-fauxto.jpg

Fauxto permet d'intervenir de façon assez fine sur le contraste et la luminosité, ainsi que de modifier les tonalités de l'image


Remise d'aplomb et redimensionnement


Fauxto permet de corriger de façon fine les images qui ne sont pas d'aplomb. Son outil « Rotation » requiert toutefois un brin d'astuce, celle qui nous fera penser à saisir l'un des quatre coins de l'image pour faire tourner la photo sur son axe central. Un système de petites poignées aurait été bienvenu pour rendre la manipulation plus intuitive.

015E000000569986-photo-retouche-en-ligne-fauxto.jpg

Saisissez l'un des quatre coins de l'image pour corriger l'inclinaison de l'image


Pour supprimer ensuite les parties inutiles, il suffit de sélectionner la zone à garder au moyen de l'outil « Marquee » puis à sélectionner Crop dans le menu Image. On regrettera l'absence de fonction de recadrage selon le ratio original de l'image ou selon des ratios de référence (3:2, 4:3, carré...).

015E000000570010-photo-retouche-en-ligne-fauxto.jpg

Le recadrage se fait autour de la zone sélectionnée, sans possibilité de recadrer selon la ratio de l'image


Reste un mot à dire du redimensionnement, que l'on peut souhaiter opérer pour obtenir une image plus légère, à même de trouver sa place sur un forum, un site Internet, un mail... La manipulation est simple, le redimensionnement pouvant se faire soit en respectant le ratio de l'image (cocher « Constrain ? »), soit librement.

00570013-photo-retouche-en-ligne-fauxto.jpg


Filtres et autres enrichissements


À quelques exceptions près, les filtres proposés par Fauxto sont très classiques et font l'impasse sur les effets de type « Peinture à l'huile » ou autres « Pastels ». Le plus utile sera peut-être celui d'accentuation, si précieux pour rattraper un léger flou ou révéler une image, à cette restriction près que Fauxto ne permet pas d'en doser la portée.

015E000000570024-photo-retouche-en-ligne-fauxto.jpg



Un an après


Un an après, Fauxto a tout simplement changé de nom pour adopter celui de Splashup. Ce changement radical n'est toutefois pas accompagné d'autres évolutions, l'interface de travail et les outils étant les mêmes que ceux rencontrés un an plus tôt.

015E000001595808-photo-retouche-en-ligne-fauxto.jpg

En une année, Fauxto s'est contenté de changer de nom


Que penser de Fauxto ?


La sauvegarde des fichiers sur l'ordinateur se fait soit au format JPeg soit au format PNG. Dans le cas du premier, il est possible de régler la qualité, la fonction « Update Preview » permettant de connaître à l'avance le poids du fichier que l'on s'apprête à enregistrer.

Après ce tour d'horizon, que retenir de Fauxto ? Malgré l'interface soignée et la ressemblance assumée avec Photoshop (et il faut le signaler la prise en charge des calques), on est loin encore d'une application qui égale les solutions locales. Les limitations (à commencer par celle de taille du fichier), sont trop réelles pour que l'on puisse faire un travail de retouche abouti. Il n'en reste pas moins que, pour une application en ligne, Fauxto est de celles qui sont les plus agréables à utiliser et les plus abouties dans la mesure où elle a rendu de façon assez convaincante tous les services que nous lui avons demandés. Reste qu'à nos yeux il lui manque quelques éléments pour égaler Picnik ou encore Snipshot, comme le zoom au moyen de la molette et plus pragmatiquement, une fonction d'aide.

Fauxto

Les plus
+ Prévisualisation en temps réel
+ Onglets : travail sur plusieurs images
+ Gère les calques
Les moins
- Inscription obligatoire
- Réduit les images de plus de 1 250 pixels
- Pas de fonction d'aide
Ergonomie
Fonctions
Qualité des outils
3
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Bill Gates considère que
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
scroll top