Comparatif ATI Radeon X800 GTO vs GeForce 6800 GS

07 novembre 2005 à 16h31
0
000000B400060297-photo-logo-ati-small.jpg
Alors qu'ATI surprenait, une fois encore, les analystes en introduisant à la fin de l'été une énième déclinaison du Radeon X800, sous les traits du X800 GT, nous autres observateurs n'étions pas au bout de nos surprises... Car autant vous dire qu'à quelques semaines du renouvellement de son catalogue avec le lancement attendu de la gamme Radeon X1000 (R520), nous étions loin de nous douter qu'ATI donnerait naissance au Radeon X800 GTO, la septième variante du Radeon X800 original... Notez que l'assertion selon laquelle le X800 GTO constitue la septième mouture du X800 peut être contestée, selon les organisateurs ou la police, vu qu'ATI propose des fréquences mémoires différentes selon la quantité embarquée (128 ou 256 Mo) sur les cartes X800 GTO. Au menu du GTO ? Plus de pixels pipelines que le X800 GT, mais moins de fréquences...

L'avalanche de nouvelles références milieu de gamme chez ATI ne pouvait laisser NVIDIA immobile bien longtemps, et ce, d'autant que les Radeon X800 GT ou GTO se négocient à des prix plutôt attractifs... NVIDIA se devait donc de réagir et c'est aujourd'hui chose faite avec le lancement du GeForce 6800 GS. Nouvelle arme du caméléon pour contrer ATI, le GeForce 6800 GS aura fort à faire pour s'opposer aux Radeon X800 GTO et convaincre les utilisateurs. Nous nous proposons ici de faire un rapide point sur les cartes X800 GTO fleurissant sur les étalages, à défaut d'une disponibilité franche et massive des Radeon X1000, en les comparant notamment au tout nouveau GeForce 6800 GS.

0000014000135890-photo-b-timent-ati-santa-clara.jpg

ATI Radeon X800 GTO : les caractéristiques

000000DC00085674-photo-logo-ati-x800-xt.jpg
Sans trahir de grands secrets, le Radeon X800 GTO, qui n'a rien à voir avec la Ferrari 288 GTO, est relativement proche du Radeon X800 Pro voire même de son descendant le Radeon X850 Pro. Certaines de nos cartes X800 GTO étaient d'ailleurs vues par les pilotes ATI comme des Radeon X850 Pro ! Pourquoi ? Les stocks de R423 étant pratiquement à sec, le X800 GTO se base principalement sur des puces R480, à l'origine prévues pour équiper les Radeon X850. Comparé au R423, le R480 lancé il y a bientôt un an par ATI, fut essentiellement conçu pour monter plus haut en fréquence tout en offrant un meilleur rendement bien qu'il soit toujours gravé en 0,13µ « low-k ». Son architecture reste basée sur les spécifications de DirectX 9.0b, ce qui le cantonne donc au support du Shader Model 2.0 contrairement aux nouvelles Radeon X1000 qui supportent le Shader Model 3.0 et donc DirectX 9.0c. Mais là où les choses se compliquent, c'est lorsque l'on sait que les recommandations d'ATI pour le X800 GTO sont d'utiliser trois puces différentes : le R423, le R480 ou bien encore le R430 ! Cette dernière puce étant celle qui anime habituellement les Radeon X800 XL avec une finesse de gravure en 0,11µ.

Du côté de l'architecture et quelque soit la puce retenue par le fabricant de carte graphique, le Radeon X800 GTO est muni de 12 pixels pipelines et de 6 unités de vertex, d'où la franche similitude avec les X800/X850 Pro. Il profite d'un bus mémoire 256 bits et ses fréquences officielles sont de 400 MHz pour la puce graphique et 490 MHz pour la mémoire. Comme nous l'indiquions en préambule, le X800 GTO affiche des fréquences différentes dans sa version 128 Mo où la mémoire ne tourne qu'à 350 MHz. Attention certains fabricants, comme PowerColor, proposent à leur catalogue une version 256 Mo basée sur de la DDR1, et non de la GDDR3, et ici la fréquence mémoire est limitée à 350 MHz.

Mais alors, si les spécifications sont les mêmes entre les R423, R430 et R480 utilisés dans le cadre du X800 GTO, où est le problème ? Premier souci, les lots de R480 attribués par ATI à ses partenaires sont en quantité limitée. Ainsi GeCube nous a déjà indiqué que si ses premières livraisons étaient basées sur des puces R480, les cartes actuellement produites, faute de stock, sont dorénavant équipées d'un R423. Si cela ne change pas grand-chose pour ce qui est de l'utilisation quotidienne, cela change pratiquement tout lorsqu'il s'agit d'overclocking, le R480 étant bien plus souple que les puces précédemment citées puisqu'il a précisément été conçu pour atteindre de hautes fréquences. Même remarque pour la réactivation des pixels pipelines désactivés par ATI : certaines puces se prêtent mieux à l'exercice que d'autres.

 Radeon X700 ProRadeon X800 GTRadeon X800 GTORadeon X800 XLGeForce 6600 GTGeForce 6800 LEGeForce 6800 GS
InterfacePCI-Express 16xPCI-Express 16xPCI-Express 16xPCI-Express 16xPCI-Express 16xPCI-Express 16xPCI-Express 16x
Gravure0,11 µ0,13 µ0,13 µ0,11 µ0,11 µ0,13 µ low-k0,11 µ
Transistors~ 100 millions~ 180 millions~ 180 millions~ 180 millions143 millions190 millions190 millions
Ramdac400 MHz400 MHz400 MHz400 MHz400 MHz400 MHz400 MHz
T & LDirectX 9.0bDirectX 9.0bDirectX 9.0bDirectX 9.0bDirectX 9.0cDirectX 9.0cDirectX 9.0c
Pixel Pipelines8812168812
Vertex Pipelines6666355
Mémoire embarquée128 ou 256 Mo128 ou 256 Mo128 ou 256 Mo256 Mo128 ou 256 Mo256 Mo256 Mo
Interface mémoire128 bits256 bits256 bits256 bits128 bits256 bits256 bits
Débit mémoire13,9 Go/s32 Go/s32 Go/s32 Go/s16 Go/s19,2 Go/s32 Go/s
Fréquence GPU425 MHz475 MHz400 MHz400 MHz500 MHz325 MHz425 MHz
Fréquence mémoire435 MHz490 MHz (256 Mo)490 MHz (256 Mo)500 MHz500 MHz300 MHz500 MHz

GeCube Radeon X800 GTO

0000002800080311-photo-logo-gecube.jpg
Le taiwanais GeCube propose, comme nombre de ses petits camarades, le X800 GTO à son catalogue. Bien que la boîte de la RX800GTO3 indique qu'il s'agit d'une carte DirectX 9.0c, il nous faut rappeler que ce n'est pas le cas, le X800 GTO se bornant au seul support du Shader Model 2.0. Cette mise en garde faite, revenons-en à la carte à proprement parler qui sans surprise adopte un PCB rouge. Au format PCI-Express, elle se contente du courant fourni par le slot PCI-Express 16x et dispose d'un système de refroidissement plutôt original, baptisé Uni-Wise et constitué d'un épais radiateur de cuivre, partiellement encastré dans une gaine de plastique translucide. On retrouve à l'extrémité du dispositif un large ventilateur à pales translucides, de marque EverFlox, frappé du logo ATI. Les puces mémoires présentes au dos de la carte profitent également d'un radiateur, en l'occurrence une simple plaque métallique. Côté mémoire, GeCube dote son Radeon X800 GTO de 256 Mo de GDDR3 répartis sur huit puces Infineon certifiées à 2.0 ns. Basé dans ses premières versions sur une puce R480, le Radeon X800 GTO de GeCube affiche des fréquences de 475 MHz pour le VPU et 500 MHz pour la mémoire. Cette série limitée n'est aujourd'hui plus disponible, GeCube s'étant rabattu sur des puces R423, faute de stock. Pour le test, nous avons donc abaissé la fréquence du VPU à 400 MHz pour que les performances relevées correspondent aux performances réelles de la carte actuellement commercialisée. A l'instar de la Radeon X800 GTO Ultimate de Sapphire, la carte est vue par les derniers pilotes CATALYST comme un Radeon X850 Pro.

000000FA00151786-photo-gecube-radeon-x800-gto-1.jpg
000000FA00151787-photo-gecube-radeon-x800-gto-2.jpg

GeCube Radeon X800 GTO


La X800 GTO de GeCube embarque une seule sortie DVI, ce qui explique l'absence d'un transmetteur TMDS annexe, à laquelle s'ajoute une prise VGA DB15. Dépourvue de fonctions VIVO, la carte offre tout de même une sortie TV via un connecteur DIN propriétaire. Côté bundle, GeCube fait dans l'austérité manifeste : on retrouvera dans la boîte un simple manuel, un CD de pilites, un adaptateur DVI/VGA, une sortie composante, un câble en Y avec sortie S-Vidéo et composite. Côte logiciel il n'y a rien, ou plutôt si, un bête PowerDVD 5, en édition stéréo.

GeCube Radeon X800 GTO

6

Les plus

  • Bonnes performances
  • Capacités en OC (si R480)
  • Bon système de refroidissement

Les moins

  • Pas de VIVO
  • Bundle chiche

0

Performances8

Fonctionnalités7

Confort d'utilisation8

Sapphire X800 GTO Ultimate Edition

000000A000057475-photo-logo-sapphire.jpg
Sapphire doit une bonne part de son succès dans l'hexagone à ses tarifs généralement agressifs mais aussi à ses cartes Ultimate. Pour ceux qui ne le savent pas, la gamme Ultimate est constituée de Cartes Graphiques munies d'un refroidissement totalement passif et donc 100% silencieux. A une époque où le bruit d'une GeForce 7800 GT est aussi élevé et désagréable que celui d'une GeForce 6800 Ultra ou d'un Radeon X850 XT (les deux cartes citées ne sont vraiment pas des références en matière de bruit croyez-moi), la quête du silence reste pour beaucoup un objectif à atteindre. Avec le GTO, Sapphire renoue donc avec les versions Ultimate en proposant une carte totalement silencieuse. Basée sur un PCB bleu, la carte, au format PCI-Express, voit son VPU surmonté d'un bloc métallique avec en son sommet un radiateur de forme ovale, illustrant un S, façon Sapphire. On retrouve sur le radiateur côte VPU trois caloducs en forme de U reliés à un large radiateur positionné au dos de la carte. Par un processus chimique, la chaleur dégagée par le VPU est donc transmise au radiateur présent au dos de la carte afin que celui-ci la dissipe. Il est important de noter que Sapphire n'utilise à aucun moment de matériau cuivré pour sa X800 GTO Ultimate. En outre, la carte ne monopolisera pas, malgré son système de refroidissement imposant, le slot PCI adjacent à votre connecteur PCI-Express. En revanche, il faudra prévoir un certain dégagement pour la partie supérieure de la carte graphique.

Si la carte est dans les faits très silencieuse, nous avons eu à déplorer plusieurs plantages lors de nos tests, plantages vraisemblablement imputables à une surchauffe manifeste. Pour poursuivre les tests dans de bonnes conditions, nous avons du disposer un petit ventilateur sur le radiateur supérieur de la carte. Du coup, nous émettons quelques réserves sérieuses sur le refroidissement passif de cette Ultimate et sur les choix effectués par Sapphire qui n'a pas jugé opportun de retenir des matériaux en cuivre pourtant réputés pour mieux dissiper la chaleur. C'est d'autant plus regrettable que tout overclocking avec le refroidissement d'origine n'est pas envisageable, surtout si vous disposez d'un système qui chauffe. Pour ce qui est des fréquences, Sapphire cadence le VPU à 398 MHz exactement alors que les 256 Mo de mémoire opèrent à 493 MHz. La mémoire est consituée de puces Samsung GDDR3 certifiées à 2.0ns. Il est à noter que la carte de Sapphire est vue par les pilotes ATI Catalyst comme un Radeon X850 Pro. L'utilitaire ATITool semble indiquer qu'il est possible de réactiver quatre pixels pipelines supplémentaires via un flashage du BIOS, mais ceci se fera à vos risques et périls.

000000FA00151689-photo-sapphire-x800-gto-ultimate-1.jpg
000000FA00151690-photo-sapphire-x800-gto-ultimate-2.jpg

Sapphire Radeon X800 GTO Ultimate Edition


En sorties, la X800 GTO Ultimate de Sapphire propose un connecteur VGA DB15, un connecteur DVI et une sortie vidéo, le fabricant n'ayant pas retenu les fonctions VIVO. Pour accompagner sa carte, Sapphire livre un bundle des plus convaincants. On retrouve en effet dans la boîte un câble Composite, un câble S-Vidéo, un adaptateur DVI/VGA, une sortie composante et un adaptateur transformant la sortie vidéo propiétaire de la carte en sortie composite. Sapphire livre également le logiciel PowerDVD 6, un CD de pilotes avec Trixx, son programme d'overclocking, un manuel et le DVD Sapphire Select. Celui-ci comporte divers jeux et il vous faudra faire votre choix entre les titres proposés par Sapphire (Brother In Arms Road to Hill 30, Prince of Persia l'âme du guerrier, Tony Hawk's Underground 2 et Richard Burns Rally), pour sélectionner le jeu que vous souhaitez débloquer afin de profiter de la version complète.

0000011800151707-photo-sapphire-x800-gto-ultimate-vue-par-les-pilotes-catalyst.jpg

Le Radeon X80O GTO de Sapphire vu par les pilotes CATALYST


Sapphire X800 GTO Ultimate

2

Les plus

  • Carte silencieuse
  • Prix raisonnable
  • Bundle correct

Les moins

  • Plantages dus à la surchauffe
  • Pas d'overclocking possible

0

Performances8

Fonctionnalités6

Confort d'utilisation8

Asus EAX800 GTO

Livrée dans une boîte fort étrange, car anormalement sobre bien que rouge, l'EAX800 GTO d'Asus est, comme son nom le suggère, basée sur le processeur graphique ATI Radeon X800 GTO. A ceux qui se demandent si Asus a recours au R423 ou au R480, la réponse se trouve en vérité dans le R430 ! R430, qui à l'inverse des R423 et autres R480, profite d'une finesse de gravure de 0,11µ. Au format PCI-Express 16x, la carte adopte un PCB orange et son processeur graphique est surmonté d'un ventirad plutôt lourd. Asus n'y est pas allé par quatre chemins, le système de refroidissement de sa EAX800 GTO étant constitué d'un radiateur de cuivre massif, entouré d'une gaine de plastique transparente frappée d'un revêtement argenté arborant fièrement le logo Asus. On retrouve à l'extrémité du dispositif un ventilateur à pales translucides qui s'illuminera de bleu au démarrage de la machine, pour votre plus grand plaisir (?). Ne requérant pas d'alimentation électrique supplémentaire, la carte est single slot et embarque 256 Mo de mémoire GDDR3. Pas de surprise sur la marque des puces mémoires puisqu'il s'agit de puces signées Samsung et certifiées à 2.0ns. Du côté des fréquences, Asus est resté inhabituellement sage puisque sa EAX800 GTO opère à 400 MHz pour le VPU et 490 MHz pour la mémoire.

000000F000151691-photo-asus-eax800gto-1.jpg
000000F000151692-photo-asus-eax800gto-2.jpg

Asus EAX800 GTO


En sortie, la carte offre deux connecteurs DVI, dont le second dépend d'un TMDS Silicon Image Sil1162, et une prise entrée/sortie vidéo au format mini-DIN. Asus a en effet doté sa carte d'une puce Rage Theater ce qui lui permet de gérer les fonctions VIVO. Pour ce qui est du bundle, ou du supposé bundle, Asus n'est pas très généreux. On retrouve en effet deux adaptateurs DVI/VGA, un vague manuel, un CD de pilotes et une breakout box pour la connectique vidéo en entrée/sortie. Côté logiciels ou jeux vidéos, Asus ne fournit rien et c'est bien dommage.

Asus EAX800GTO

6

Les plus

  • Fonctions VIVO
  • Double sortie DVI

Les moins

  • Bundle ridicule
  • Overclocking limité (R430 ?)
  • Performances légèrement en retrait

0

Performances8

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation8

Sapphire X800 GTO²

Jamais à court de bonnes idées, Sapphire propose une version aux amphétamines du X800 GTO avec le modèle GTO². Il est important de préciser que cette dénomination n'existe pas officiellement au catalogue d'ATI, et qu'il s'agit d'un modèle exclusif à Sapphire. Si la version Ultimate du X800 GTO proposée par Sapphire ne nous a pas convaincu, du fait des problèmes de refroidissement, le modèle GTO² ne devrait pas avoir ce problème. Avec un PCB rouge, la carte adopte en effet un système de refroidissement actif de type simple slot. Ce dernier n'a rien de sensationnel, puisqu'il s'agit tout simplement du modèle mis au point par ATI à l'époque du lancement de la X800 XL. Le ventirad de la X800 GTO² est donc composé d'un radiateur métallique et d'un ventilateur plutôt bruyant d'ailleurs.


000000FA00151693-photo-sapphire-x800-gto-1.jpg
000000FA00151694-photo-sapphire-x800-gto-2.jpg

Sapphire X800 GTO²


Mais quelle est la particularité de cette version GTO² ? A première vue aucune ! En effet, en branchant la carte dans notre machine, ses fréquences de base s'établissent à 400 MHz pour le VPU et 490 MHz pour la mémoire, soit précisément les recommandations d'ATI ! Dès lors, on se dit qu'il n'y a pas de quoi fouetter un chat... En creusant un peu plus, on s'aperçoit tout de même que les 256 Mo de mémoire GDDR3 qui équipent la carte se basent sur des puces Samsung à 1,6 ns, quand les autres cartes de ce comparatif se contentent généralement de puces 2.0ns. Dès lors, l'utilisateur a la certitude de pouvoir atteindre les 560 MHz pour le bus mémoire, via n'importe quel outil d'overclocking. Il pourra à cet effet utiliser Trixx, l'utilitaire d'overclocking fourni par Sapphire. Celui-ci est assez complet puisqu'il permet de visualiser la température et les fréquences actuelles tout en autorisant leur modification. Sapphire permet également d'utiliser un profil prédéfini (extreme, performance, silent, etc.) Toutefois, l'application d'un profil entraîne un test systématique visant à s'assurer de la stabilité des réglages, test qui est d'ailleurs plutôt longuet.

000000F000153173-photo-utilitaire-sapphire-trixx.jpg

Sapphire Trixx


Les fréquences mémoires ne sont pas le seul petit plus de cette carte. Utilisant un processeur R480, la GTO² de Sapphire peut être transformée via un simple flashage du BIOS en un modèle 16 pipes. La manipulation n'est certes pas à la portée de tous, vu les risques qu'elle peut engendrer, mais si vous passez de 12 à 16 pixels pipelines en activant un quad supplémentaire, les performances ne pourront être que meilleures. Nous avons voulu vérifier la chose en pratique en flashant notre carte GTO². Après avoir bataillé pour trouver les bons paramètres à passer en ligne de commandes, nous avons réussi à déverrouiller les 16 pipes sans trop de mal.

000000E600153282-photo-sapphire-radeon-x800-gto-ati-tool-12-pipes.jpg
000000E600153283-photo-sapphire-radeon-x800-gto-ati-tool-16-pipes.jpg

Utilitaire ATI Tool avant et après le flashage de la GTO²


Le gain apporté par la modification est tout de même très séduisant puisque sous Half-Life 2 : Lost Coast, on gagne près de 27% en 1 600 x 1 200 et ce à fréquences égales ! Du coup, notre Radeon X800 GTO se met au niveau de la X800 XL.

00155261-photo-sapphire-radeon-x800-gto-performances.jpg


Vue par les pilotes CATALYST comme une Radeon X850 Pro, la GTO² de Sapphire dispose d'un connecteur électrique PCI-Express et propose, pour ce qui est des branchements, un connecteur DVI, une prise VGA DB-15 et une sortie vidéo. Le bundle Sapphire est toujours assez garni avec un manuel, un CD de pilotes qui comprend l'utilitaire Trixx, et un DVD Game Select regroupant quatre jeux en version d'essai avec un code de déblocage pour activer le jeu complet de votre choix. Sapphire livre également un câble sortie composante, un câble S-Vidéo, un câble composite, un adaptateur DVI/VGA, un câble en Y pour l'alimentation électrique ainsi qu'un adaptateur transformant la sortie vidéo propriétaire en sortie composite.

Sapphire X800 GTO²

8

Les plus

  • Capacités OC et réactivation des pipes
  • Bonnes performances
  • Mémoire 1,6 ns

Les moins

  • Système de refroidissement bruyant

0

Performances9

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation8

NVIDIA GeForce 6800 GS : la réponse du berger à la bergère

0000005A00170843-photo-logo-nvidia-geforce-6800-gs.jpg
Comme nous l'évoquions en introduction, la déferlante de Radeon X800 chez ATI a plus ou moins forcé NVIDIA à réagir. Il faut dire que la firme au caméléon n'avait pas renouvelé son offre milieu de gamme depuis le lancement, il y a plus d'un an, du GeForce 6600 GT. Les mois ont passé et la gamme GeForce 6 est restée quasiment figée, même si de nouvelles déclinaisons du GeForce 6800, essentiellement basées sur le NV42, ont fait leur apparition de manière ponctuelle ou furtive. On pense notamment au GeForce 6800 XT, essentiellement disponible en version AGP, et aux GeForce 6800 standard et LE. Hélas, ces modèles sont restés dans l'ombre pour diverses raisons (disponibilité, prix et engouement faible). Le GeForce 6800 GS devrait donc mettre le NV42 sous le feu des projecteurs et on notera au passage l'immense effort des équipes marketing de NVIDIA qui n'ont pas réemployé la dénomination du haut de gamme du concurrent, comme c'est habituellement le cas. Alors forcément en France, le terme GS évoque plutôt une berline Citroën mais c'est l'intention qui compte ! Avec le GeForce 6800 GS, NVIDIA veut proposer une carte milieu de gamme attractive qui s'approche des performances de la GeForce 6800 GT tout en étant plus accessible, financièrement parlant. Pour répondre à cet ambitieux cahier des charges, NVIDIA a employé une recette simple mais efficace qui consiste à utiliser le NV42 plutôt que le NV45.

0000011800200864-photo-puce-graphique-nvidia-geforce-6800-gs.jpg

Puce graphique NVIDIA GeForce 6800 GS


Souvenez-vous, avec l'arrivée du bus PCI-Express, NVIDIA avait du intégrer, à la hâte, un contrôleur PCI-Express à ses puces NV40 (GeForce 6800). Celui-ci prenait la forme d'un second die sur la puce graphique, ce qui permettait d'éviter l'inclusion du HSI sous la forme d'un composant supplémentaire, comme c'était le cas avec les GeForce PCX. Cette solution, pas forcément élégante, n'était que temporaire le temps pour NVIDIA de finaliser le NV42, une puce graphique gravée en 0,11µ et intégrant nativement le contrôleur PCI-Express. Utilisée initialement avec les GeForce 6800 standard en PCI-Express, le NV42 n'a pas fait beaucoup de bruit. NVIDIA le remet aujourd'hui au goût du jour en lui donnant une seconde vie avec le GeForce 6800 GS. Si les caractéristiques du NV42 n'ont pas changé d'un pouce, les fréquences ont bien sûr été revues à la hausse.

000000F000174636-photo-pilote-nvidia-geforce-6800-gs.jpg

Le GeForce 6800 GS vu par les pilotes ForceWare


Gravé en 0,11µ par TSMC, le NV42 qui anime notre GeForce 6800 GS compte près de 190 millions de transistors. Son architecture s'appuie sur trois quads de pixels pipelines, soit un nombre total de 12 pixels pipelines pour 5 vertex engines. Il profite d'une interface mémoire 256 bits et ses fréquences sont de 425 MHz pour la puce graphique et 500 MHz pour la mémoire GDDR3 qui l'accompagne. GeForce 6 oblige, le dernier-né de NVIDIA supporte le Shader Model 3.0 et le HDR. C'est là un argument important pour NVIDIA, puisque les Radeon X800 d'ATI sont dépourvus de ces fonctions pourtant de plus en plus utilisées par les jeux de dernière génération. Autre avantage pour NVIDIA, la prise en charge du SLI. Attention toutefois, le GeForce 6800 GS étant basé sur un NV42, il ne sera pas possible de le faire fonctionner en SLI avec un GeForce 6800 GT qui est lui basé sur une puce NV45. Enfin, et contrairement aux GeForce 6800 GT/Ultra PCI-Express, le 6800 GS dispose d'un moteur PureVideo pleinement fonctionnel.

La carte de NVIDIA

Pour tester les performances du GeForce 6800 GS, NVIDIA nous a fait parvenir une carte de référence. Celle-ci n'est pas franchement différente des anciennes GeForce 6800 GT PCI-Express. A vrai dire, la carte est quasiment identique. Avec un PCB vert, le GeForce 6800 GS est muni d'un connecteur électrique PCI-Express et d'un connecteur SLI. Le système de refroidissement de la carte, de type simple slot, est identique à celui que nous connaissons depuis le GeForce 6, à ceci près que le radiateur principal recouvrant le processeur graphique est dorénavant en cuivre. Assez bruyante, la carte offre en sortie un connecteur DVI et une prise VGA DB-15 en sus de la sortie vidéo.

000000E600200704-photo-carte-nvidia-geforce-6800-gs-1.jpg
000000E600200705-photo-carte-nvidia-geforce-6800-gs-2.jpg

Carte graphique NVIDIA GeForce 6800 GS


Côté fréquences de fonctionnement on a droit, sans grande surprise, à 425 MHz pour le GPU et 1 GHz pour la mémoire. Mémoire dont la quantité embarquée est de 256 Mo répartis sur des composants Samsung GDDR3 certifiés à 2.0ns.

Point Of View GeForce 6800 GS 256 Mo

0000007800100614-photo-logo-point-of-view.jpg
Fraichement débarquée des Pays-Bas ce matin même, la GeForce 6800 GS de Point Of View reprend le design de référence mis au point NVIDIA. Il n'y a donc pas de grande différence, et l'on retrouve le radiateur cuivré et le système de refroidissement mis au point par la firme au caméléon. Celui-ci s'avère aussi bruyant que sur le design de référence, et si l'on n'atteint pas le niveau de bruit d'une GeForce 7800 GT, on s'en approche doucement mais sûrement. Équipée de 256 Mo de mémoire GDDR3, la carte utilise des composants Samsung certifiés à 2.0 ns. Côté fréquences, Point Of View se plie aux recommendations de NVIDIA avec 425 MHz pour le processeur graphique et 1 GHz pour la mémoire. Pour le reste la carte dispose d'un connecteur SLI, d'un connecteur électrique PCI-Express et de sorties identiques là encore au design de référence de NVIDIA. On retrouve donc un connecteur DVI, une prise VGA DB-15 et une sortie S-Vidéo.

000000DC00201777-photo-geforce-6800-gs-point-of-view-1.jpg
000000DC00201778-photo-geforce-6800-gs-point-of-view-2.jpg

Point Of View GeForce 6800 GS 256 Mo

Garantie trois ans, la carte est livrée complète avec un manuel d'utilisation, un disque de pilotes, un adaptateur électrique Molex/PCI-Express, un câble S-Vidéo, un câble composante, un câble composite, un adaptateur DVI/VGA et un adptateur S-Vidéo/Composite. En France Point Of View propose avec sa GeForce 6800 GS un bundle jeu complet comprenant les titres : Battlefield 2, Splinter Cell Chaos Theory et le dernier Brother In Arms, Earned In Blood, tous en version complètes et françaises. Cela se paye, et la carte est annoncée au prix public conseillé de 269 euros, contre 249 euros pour ce qui est du tarif recommandé par NVIDIA.

Point Of View GeForce 6800 GS

8

Les plus

  • Bonnes performances
  • Shader Model 3
  • Bundle jeu !

Les moins

  • Prix un brin élevé
  • Pas de réelle nouveauté

0

Performances8

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation8

00051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Pour tester les performances de nos diverses Radeon X800 GTO et du GeForce 6800 GS, nous avons employé la configuration dont le détail figure ci-dessous :
  • Carte mère Gigabyte GA-K8N SLI (BIOS F3),
  • Processeur AMD Athlon 64 3800+ (coeur Venice),
  • 2x512 Mo Corsair TwinX PC3200 XL,
  • Disque dur Western Digital Raptor 36 Go Serial-ATA 150
Notre système était naturellement pourvu de Windows XP Professionnel Service Pack 2 avec les derniers Drivers disponibles à la date du test. Il s'agissait en l'occurence des pilotes CATALYST 5.10a. Nous opposerons ici nos diverses cartes X800 GTO en ne manquant pas de les comparer à l'offre précédente, à savoir le Radeon X800 GT ici représenté par une carte PowerColor. Carte qui d'ailleurs posait un problème de compatibilité avec notre carte mère Gigabyte GA-K8N SLI : il nous a fallu mettre à jour le BIOS en version F3 pour obtenir un signal à l'écran, le BIOS F2 semblant poser problème. Pour corser le tout, nous ajouterons le Radeon X800 XL mais aussi le Radeon X850 Pro et le tout nouveau Radeon X1600 XT sans oublier les GeForce 6600 GT, GeForce 6800, GeForce 6800 GT de NVIDIA en versions PCI-Express ainsi que le petit dernier, le Geforce 6800 GS que l'on testera également en SLI, merci Point Of view ! Notez d'ailleurs que nous avons eu recours aux pilotes 81.87 pour les cartes GeForce et que le réglage de qualité d'image était systématiquement mis sur le mode Haute Qualité.

AquaMark 3

00201772-photo-radeon-x800gto-geforce-6800gs-aquamark-3.jpg

On commence par AquaMark 3 qui propulse notre SLI de GeForce 6800 GS largement en tête du classement, devant le GeForce 6800 GT. Le Radeon X800 XL termine sur la seconde marche du podium, et si le X800 GTO est jusqu'à 26 % plus rapide que le X800 GT, en 1600x1200, notre Radeon X800 XL demeure 14 % plus rapide. De nos diverses cartes X800 GTO, la GeCube est ici la plus véloce avec un court avantage sur ses concurrentes. Chez NVIDIA le GeForce 6800 GS s'avère 30 % plus performant que les GeForce 6600 GT et GeForce 6800. On notera que le GeForce 6800 GS affiche ici des performances identiques au GeForce 6800 GT et qu'il est 11 % plus rapide que le X800 GTO.

Unreal Tournament 2003

00201755-photo-radeon-x800gto-geforce-6800gs-ut2003.jpg

Ancien, Unreal Tournament 2003 est particulièrement limité par le processeur du système de test, ce qui explique en partie la proximité ou l'incohérence des résultats obtenus dans les petites résolutions. Notre SLI de GeForce 6800 GS est toujours dominateur avec un Radeon X800 XL qui affiche de beaux restes et ne lâche pas la seconde marche du podium. Le GeForce 6800 GT est ici 7 % plus performant que le GeForce 6800 GS, autant dire pas grand-chose et cela permet à la dernière puce de NVIDIA de surpasser le Radeon X800 GTO. De nos diverses cartes X800 GTO, le modèle de GeCube devance ici ses pairs alors que celui d'Asus est anormalement moins rapide. On notera enfin que le GeForce 6800 GS affiche ici un framerate 30 % supérieur à celui délivré par une GeForce 6600 GT.

3DMark 05

00201754-photo-radeon-x800gto-geforce-6800gs-3dmark-05.jpg

Sous 3DMark 05, la GeForce 6800 GS affiche des performances du même accabit que celles des GeForce 6800 GT. La dernière née de NVIDIA se montre une fois encore plus rapide que le Radeon X800 GTO. De toutes nos cartes X800 GTO, celle de GeCube demeure la plus véloce, suivie de près par la Sapphire GTO² alors que l'EAX800 GTO d'Asus marque légèrement le pas. Face au X800 GT, le X800 GTO est ici 19 % plus rapide alors que le GeForce 6800 GS affiche des performances 37 % supérieures à celles du GeForce 6600 GT.

Far Cry v1.3x

00201753-photo-radeon-x800gto-geforce-6800gs-farcry.jpg

A l'instar de Unreal Tournament 2003, Far Cry est limité par notre processeur. Seuls les résultats obtenus en 1600x1200 sont d'intérêt, ou presque, et l'on observe ici que nos diverses cartes Radeon X800 GTO sont dans un mouchoir de poche. Le GeForce 6800 GS est une fois de plus 11 % plus rapide que le Radeon X800 GTO mais n'atteint pas le niveau de performances du GeForce 6800 GT qui est ici 4 % plus performant. Face au Radeon X800 GT, le modèle GTO est ici 20 % plus rapide.

Far Cry v1.3x - FSAA 4x & Aniso 8x

00201752-photo-radeon-x800gto-geforce-6800gs-farcry-fsaa-aniso.jpg

En activant les diverses fonctions de filtrage sous Far Cry (FSAA 4x & Aniso 8x), notre SLI de GeForce 6800 GS reste en tête, suivi du Radeon X800 XL. Le GeForce 6800 GT conserve ici un avantage sur son successeur, le GeForce 6800 GS, avec un gain de performances d'environ 10 %. En 1600x1200, le GeForce 6800 GS est au niveau des Radeon X800 GTO. Radeon X800 GTO dont le modèle Asus est une fois de plus très légèrement en retrait face à ses concurrents. Ici, le Radeon X800 GTO est 27 % plus rapide que le X800 GT, et le GeForce 6800 GS affiche un débit d'images 61 % supérieur.

Doom 3

00201750-photo-radeon-x800gto-geforce-6800gs-doom-3.jpg

Doom 3 consacre toujours les cartes NVIDIA. Notre configuration SLI est ici à des années lumières des autres cartes alors que la GeForce 6800 GT est au maximum 7 % plus performante que la 6800 GS. GeForce 6800 GS qui s'avère quant à elle 72 % plus performant qu'un Radeon X800 GTO en 1600x1200. Les Radeon X800 GTO sont ici à égalité et face au X800 GT, le gain qu'ils prodiguent s'élève à 16 %.

Splinter Cell : Chaos Theory

00201722-photo-radeon-x800gto-geforce-6800gs-splinter-cell.jpg

Extrêmement gourmand le dernier opus de Splinter Cell met à genoux la plupart de nos Cartes Graphiques. Le SLI reste la solution la plus performante, suivie par le X800 XL. Le GeForce 6800 GT est ici à peine plus véloce que le GS. Ce dernier est 9 % plus performant que les cartes Radeon X800 GTO, qui pour mémoire opèrent en mode de rendu Shader Model 2.0 quand les cartes NVIDIA travaillent en Shader Model 3.0. Ici le X800 GTO est 23% plus rapide que le Radeon X800 GT.

Battlefield 2

00201690-photo-radeon-x800gto-geforce-6800gs-battlefield-2.jpg

Sous Battlefield 2 le GeForce 6800 GS prend l'avantage sur le 6800 GT, suivant la résolution. Globalement les cartes NVIDIA 6800 GS et GT sont plus rapides que le X800 XL et face au Radeon X800 GTO, le GeForce 6800 GS est jusqu'à 42 % plus performant. Du côté des Radeon X800 GTO nos quatre cartes sont assez proches, si ce n'est le modèle Asus qui traîne toujours un peu la patte. Sachez enfin que le Radeon X800 GTO profite dans ce test de performances 28 % supérieures au modèle GT.

Quake 4

00201664-photo-radeon-x800gto-geforce-6800gs-quake-4.jpg

Basé sur le moteur graphique de Doom 3, en OpenGL donc, Quake 4 rejoint notre panoplie d'outils de test. Les cartes NVIDIA sont logiquement à la fête et les GeForce 6800 GS et GT sont plus ou moins à égalité, devant le Radeon X800 XL. Face aux Radeon X800 GTO, le GeForce 6800 GS se montre 30 % plus performant. On notera étrangement que l'écart qui sépare le GeForce 6800 GS du X800 GTO est moindre sous Quake 4 que sous Doom 3 où il atteignait tout de même 70 % ! Face au Radeon X800 GT, le modèle GTO est ici 23 % plus rapide.

Half-Life 2

00201751-photo-radeon-x800gto-geforce-6800gs-half-life-2.jpg

Half-Life 2 reste limité par le CPU, et nos différentes cartes graphiques ont bien du mal à exprimer leur potentiel. Ainsi les X800 GTO et GeForce 6800 GS/GT sont à égalité et ce même en 1600x1200. Face au Radeon X800 GT, le GTO est 11 % plus rapide. Nos diverses X800 GTO sont sans grande surprise à égalité avec un petit avantage pour le modèle GeCube.

Half-Life 2 - Lost Coast

00201629-photo-radeon-x800gto-geforce-6800gs-half-life-2-lost-coast.jpg

Nettement plus lourde que les habituels niveaux d'Half-Life 2, la map Lost Coast fait appel au HDR pour un rendu graphique toujours plus beau. Du coup si sous Half-Life 2 nous n'observions que peu de différences entre les cartes, les écarts se creusent. Ainsi le SLI de GeForce 6800 GS est en tête alors que les GeForce 6800 GT et 6800 GS font jeu égal. Nos quatre Radeon X800 GTO affichent pour leur part des performances semblables, loin devant le Radeon X1600 XT. Ici les GTO sont 26 % plus rapides que le Radeon X1600 XT ! Le GeForce 6800 GS demeure pour sa part 18 % plus rapide que le Radeon X800 GTO.

F.E.A.R.

00201665-photo-radeon-x800gto-geforce-6800gs-fear.jpg

On termine avec F.E.A.R., jeu que beaucoup qualifie de FPS de l'année. Ici le SLI est largement à son avantage, et les cartes NVIDIA font généralement mieux que leurs concurrentes ATI. Le GeForce 6800 GT conserve un petit avantage sur le GeForce 6800 GS, et les GeForce 6600 GT et 6800 font aussi bien que le Radeon X800 XL. Celui-ci devance d'un rien le Radeon X1600 XT qui, et c'est assez rare pour le signaler est plus rapide que les X800 GTO. Aucune différence notable n'est ici observable entre les quatre Radeon X800 GTO et face au GT, le GTO est 18 % plus performant.

Overclocking

Question overclocking, nos différentes cartes se comportent, il faut bien l'avouer, assez différemment. On commence par la Sapphire X800 GTO Ultimate Edition qui ne s'overclocke pas du tout, problème de chauffe oblige. Décevante la carte Ultimate de Sapphire n'est donc clairement pas le bon choix en ce qui concerne l'overclocking. La X800 GTO de GeCube donne des résultats en overclocking tout simplement exceptionnels, utilisation de la puce R480 oblige. Nous avons pu atteindre ici les 580 MHz pour le VPU et légèrement plus que 530 MHz pour la mémoire. Il nous paraît toutefois important de souligner que ces prestations assez exceptionnelles en matière d'overclocking ne sont pas forcément représentatives de la carte actuellement commercialisée, vu que GeCube n'utilise plus des R480, faute de disponibilité.

000000FA00200776-photo-overclocking-radeon-x800-gto-ati-tool.jpg

Un overclocking de rêve (?)

Si l'Ultimate de Sapphire n'est pas du tout overclockable il en va autrement de l'édition GTO². Ici, nous avons pu atteindre les 530 MHz pour la puce graphique et 558 MHz pour la mémoire. La progression des performances obtenue après overclocking est donc relativement intéressante. Chez Asus, le Radeon X800 GTO s'avère particulièrement décevant en ce qui concerne l'overclocking. On ne dépasse par les 430 MHz pour le processeur graphique alors que côté mémoire le maximum est de 495 MHz, au-delà des artifacts apparaissent très rapidement... Le R430 ne semble donc pas très convaincant lorsqu'il s'agit d'overclocking du moins dans l'implémentation signée Asus. Enfin le GeForce 6800 GS s'overclocke pour sa part convenablement étant donné que nous avons pu passer les fréquences de 425/500 MHz à 500/600 MHz et ce de manière stable. Voici un rapide aperçu des performances obtenues avec nos différentes cartes, après overclocking, sous FarCry :

00200873-photo-overclocking-x800-gto-6800-gs.jpg


Comment réactiver les pipes de sa Sapphire X800 GTO² ?

Nous vous expliquions dans les pages précédentes que la réactivation des pipelines sur la X800 GTO² de Sapphire permettait des gains assez importants. Utilisant une puce R480 la carte est livrée par défaut avec une configuration 12 pixels pipelines. Réactiver un quad permet donc de passer à 16 pixels pipelines ce qui bénéficie aux performances. A fréquence équivalente le Radeon X800 GTO offre alors des performances identiques au Radeon X800 XL. Nous nous proposons ici d'exposer la procédure pour réactiver les pipelines en question via une mise à jour du BIOS de la carte graphique. Il est bien évident que cette procédure, qui concerne exclusivement la carte Sapphire Radeon X800 GTO², entraîne l'annulation de votre garantie et que vous l'utilisez à vos risques et périls.

Avant de réactiver les pipelines manquants, la première étape consiste à vérifier que votre carte Sapphire X800 GTO² est bien basée sur une puce R480. Pour cela il suffit télécharger l'utilitaire ATITool, de le lancer et de cliquer sur le bouton 'Settings'. Si la valeur 'R480' est bien retournée à la ligne 'Chip Type' on peut poursuivre.


La deuxième étape consiste à créer une disquette de démarrage Windows puisque le flashage du BIOS se passe sous DOS.

  • Télécharger le BIOS modifié de la Sapphire X800 GTO² et l'utilitaire de flash

Une fois le BIOS téléchargé, il est de bon ton de placer le fichier .bin que vous aurez extrait sur une seconde disquette. Sur cette même disquette il vous faudra copier les trois fichiers de l'utilitaire FlashRom. Votre seconde disquette prête, il faut redémarrer l'ordinateur à partir de la disque de démarrage DOS (pensez à configurer votre BIOS pour démarrer sur le lecteur de disquettes). L'invite MS-DOS obtenue, on insère la disquette contenant le BIOS et le programme flashrom puis on tape :

A:\>Flashrom -p 0 x800gto.bin

Si jamais l'utilitaire retourne une erreur de compatibilité, on peut passer en ligne de paramètres la commande "-f" qui forcera la mise à jour. Si tout va bien la mise à jour s'effectue en quelques minutes et il n'y a plus qu'à redémarrer le PC. De retour sous Windows un petit tour sous ATITool devrait permettre de vérifier que les 16 pixels pipelines sont bien activés et il ne restera plus qu'à lancer un jeu pour s'assurer que tout se passe bien.

Conclusion

000000B400083417-photo-nv-40-nalu.jpg
Disons les choses franchement, le Radeon X800 GTO n'a rien de révolutionnaire, d'innovant ou même de transcendant, pas plus d'ailleurs que le GeForce 6800 GS. Il s'agit dans un cas comme dans l'autre de déclinaisons supplémentaires des ex-architectures vedettes d'ATI et de NVIDIA. « Ex », car ATI tout comme NVIDIA en sont déjà à la génération suivante. Mais les deux géants de la 3D ayant décidé qu'il fallait une puce graphique pour chaque palier de prix, leurs gammes se complexifient de semaine en semaine au détriment du consommateur qui se retrouve perdu dans une jungle de dénominations improbables : XT, LE, GT ou GTO... Certes le consommateur bénéficie d'un plus grand choix, et de toujours plus de performances pour le même budget, au prix, hélas, d'une confusion toujours plus grande. C'est ainsi qu'ATI lançait à la fin de l'été le Radeon X800 GT, un modèle dont la pérennité n'aura été que de quelques semaines avant d'être finalement remplacé par le GTO. La différence ? Plus de pixels pipelines pour le GTO, mais des fréquences de fonctionnement inférieures. En fait, le Radeon X800 GTO est pour le canadien, tout comme l'était déjà le GT, un moyen d'écouler les stocks de puces R423/430/480. Chez ATI, c'est donc la foire aux puces graphiques, la grande braderie, la solderie et c'est sans conteste le moment d'en profiter en étant néanmoins conscient des limitations des modèles proposés.

000000B400110219-photo-radeon-x850-ruby.jpg
Les cartes Radeon X800 GTO peuvent en effet être basées sur trois puces différentes, aux capacités en overclocking elles aussi différentes. En gros, on ne sait pas forcément ce qu'on achète, puisqu'un même constructeur peut utiliser pour une carte donnée des puces différentes en fonction des approvisionnements. Côté performances, le Radeon X800 GTO parvient à faire mieux que le tout nouveau Radeon X1600 XT et surpasse allégrement son prédécesseur, le GT, en se rapprochant des prestations des X800 XL et X850 Pro.

Histoire de ne pas laisser ATI seul sur le segment du milieu de gamme avec des produits à prix cassés, NVIDIA se devait de réagir. C'est aujourd'hui chose faite avec le GeForce 6800 GS, qui est clairement plus séduisant sur le plan des fonctionnalités que le Radeon X800 GTO, Shader Model 3.0 oblige. En revanche, côté performances, l'avantage n'est pas aussi net. Si le dernier bébé de NVIDIA est au même niveau que le GeForce 6800 GT et de ce fait plus performant que le Radeon X800 GTO, il est aussi nettement plus onéreux. Ainsi, alors le Radeon X800 GTO se négocie autour des 180 euros, le GeForce 6800 GS va faire ses premiers pas à partir de 249 euros.

En ce qui concerne les cartes Radeon X800 GTO, notre préférence va naturellement au modèle GTO² de Sapphire qui s'overclocke bien, merci les puces mémoires 1,6 ns. On apprécie également la possibilité de réactiver quatre pixels pipelines pour gagner encore en performance. Bien sûr tout se paye, et au final le GTO² de Sapphire est à peine 10 euros moins cher qu'un Radeon X800 XL aussi performant mais moins maléable en terme d'overclocking. Le choix n'est donc pas évident, surtout que la GTO² est tout de même bruyante.Chez GeCube le Radeon X800 GTO est satifaisant et nous le préférons tout de même au modèle d'Asus qui s'avère limité en overclocking malgré la présence de deux connecteurs DVI et d'un composant Rage Theater offrant des fonctions VIVO. Enfin, l'Ultimate Edition de Sapphire n'aura pas nos suffrages puisqu'elle ne fonctionne pas convenablement.


L'une des cartes présentées dans cet article vous intéresse ? Retrouvez-la dans le comparateur de prix de Clubic.com
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de l'Asus EAX800 GTO
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la GeCube X800 GTO
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la Sapphire X800 GTO Ultimate Edition
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la Sapphire X800 GTO²
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la Point Of View GeForce 6800 GS 256 Mo
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Une seconde démo jouable pour Dungeon Siege 2
C&C The First Decade ne sortira pas en France
System Mechanic passe en version 6.0
Pinnacle annonce de nouvelles PCTV
amBX : Philips veut révolutionner le monde du jeu
Call Of Duty 2 : le devoir n'attend pas !
Plus d'images/vidéos pour Monster Madness
Skype : supermarchés et visioconférence
La vague des cartes GeForce 6800 GS
Cartes 3D : trouver le juste milieu sur Clubic
Haut de page