Le multi-VPU par ATI : ATI CrossFire

26 septembre 2005 à 15h00
0

Présentation du chipset ATI Radeon Xpress 200 CrossFire Edition

000000B400107056-photo-logo-chipset-ati-radeon-xpress-200.jpg
Historiquement, ATI a toujours plus ou moins conçu des chipsets, mais ceux-ci ont pendant très longtemps été cantonnés au monde de la mobilité. Le fabricant canadien a cependant décidé de se lancer, ou de se relancer, sur le marché des chipsets pour Cartes mères récemment et son premier produit, destiné aux seuls Processeurs Intel, fut le Radeon 9100 IGP. Depuis, ATI lui a donné un petit frère le Radeon Xpress 200 qui, avec son cœur graphique intégré de type Radeon X300, s'adresse non seulement à la plate-forme Intel, mais vient également chasser sur les terres de NVIDIA avec un modèle pour les systèmes AMD. Ayant connu un succès d'estime non négligeable lui permettant d'ailleurs de s'arroger des parts de marché substantielles notamment sur l'entrée de gamme, le Radeon Xpress 200 constitue la base de la plate-forme CrossFire. En effet, pour pouvoir faire fonctionner deux Cartes Graphiques Radeon en parallèle il faut impérativement recourir à une carte mère dotée de ce chipset, et ce, au moins jusqu'au lancement du prochain chipset haut de gamme d'Intel, l'i975X qui est déjà annoncé, selon diverses rumeurs, comme compatible CrossFire et SLI.

Connu sous le nom de code RD482, le Radeon Xpress 200 CrossFire Edition offre des caractéristiques relativement traditionnelles et proches, si ce n'est identiques, à celles de son aîné le Radeon Xpress 200. Nous nous intéresserons ici avant tout au modèle pour la plate-forme AMD puisque c'est précisément celui-ci que nous allons tester. Contrairement au nForce 4, le Radeon Xpress 200 CrossFire Edition adopte une architecture plus conventionnelle avec un northbridge et un southbridge reliés entre eux par l'entremise du PCI-Express. Fabriqué en 0,13µ, le northbridge dispose d'un lien HyperTransport 1 GHz sur 16 bits, bidirectionnel donc, qui lui permet de communiquer avec les processeurs AMD Athlon 64 Socket 939 et gère une vingtaine de lignes PCI-Express. Celles-ci se décomposent comme suit : 16 lignes dédiées au port graphique et 4 lignes disponibles pour les slots PCI-Express 1x. En activant le mode CrossFire et à l'instar de ce qui se produit déjà chez NVIDIA, les deux ports PCI-Express 16x du système opèrent en mode 8x. Coté southbridge, ATI nous propose dorénavant le SB450, une évolution du SB400, qui offre la gestion de huit ports USB 2.0, la prise en charge native de quatre ports Serial-ATA 150 avec support des modes RAID 0 et RAID 1, la gestion de deux canaux IDE en ATA133 ainsi que le support du classique bus PCI. La nouveauté par rapport au southbridge qui équipait initialement les Radeon Xpress 200 vient principalement du support d'Azalia, ou plus exactement de l'Intel High Definition Audio et ce y compris sur la plate-forme AMD.

0000011800145437-photo-windows-xp-p-riph-riques-syst-mes-du-crossfire.jpg

Gestionnaire de périphériques Windows : un aperçu du système CrossFire

À la lecture de ces quelques lignes, vous aurez vite compris qu'ATI a donc fait l'impasse sur la gestion du Serial-ATA 3Gb/s ou du NCQ et l'on déplorera l'absence d'un contrôleur FireWire natif ou bien encore d'un contrôleur réseau Gigabit Ethernet alors qu'on ne parlera bien sûr pas de pare-feu matériel intégré. Pour toutes ses fonctions pourtant indispensables (à l'exception il est vrai du pare-feu) lorsque l'on parle chipset conçu pour l'utilisateur enthousiaste les fabricants de cartes mères devront se rabattre sur des puces alternatives signées Silicon Image, Broadcom, Marvell, Realtek ou bien encore VIA. Cela n'est pas un drame en soi, mais peut entraîner des coûts supplémentaires tout en allongeant les délais de validation des plates-formes.

0000014000145422-photo-ati-crossfire-chispet-radeon-xpress-200-crossfire-edition-sch-ma.jpg

Schéma des interconnexions du chipset ATI Radeon Xpress 200 CrossFire Edition
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
scroll top