Intel Pentium 4 série 600

21 février 2005 à 14h35
0
00051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Pour tester les performances de cette nouvelle génération de processeur Pentium 4, nous avons utilisé notre configuration de référence Intel habituelle dont le détail figure ci-dessous :
  • Carte mère Intel D925XECV2,
  • 2x512Mo Corsair Twin2X PC4300,
  • Disque dur Western Digital Raptor 36Go Serial-ATA 150,
  • Carte graphique NVIDIA GeForce 6800 GT PCI-Express.
Nous opposerons ici le Pentium 4 660 à son prédécesseur, le Pentium 4 560 mais aussi au Pentium 4 570J. Nous n'oublierons naturellement pas de comparer les performances relevées à celles obtenues sur les plates-formes AMD. Pour ce faire le système de test AMD retenu avait la configuration suivante :
  • Carte mère Asus A8N SLI Deluxe (BIOS 1003),
  • 2x512Mo Corsair TwinX PC3200 LL,
  • Disque dur Western Digital Raptor 36Go Serial-ATA 150,
  • Carte graphique NVIDIA GeForce 6800 GT PCI-Express.
Nous l'avons simultanément équipé d'un Athlon 64 3500+ et d'un Athlon 64 3800+. Nos deux machines utilisaient Windows XP Professionnel Service Pack 2 et les derniers BIOS et Drivers disponibles à la date du test. Notez toutefois que nous avons du utiliser les ForceWare 61.77, la version 67.03 ne semblant pas stable sur la plate-forme Intel. Cette fois-ci encore nous nous concentrerons principalement sur les performances 32 bits de nos divers protagonistes avant d'exécuter quelques tests 64 bits.

Réflexions sur le benchmarking

Début février, nous recevions dans nos locaux une délégation en provenance directe de Santa Clara. Les membres de la division Performance, dépéchés spécialement par Intel, avaient pour mission de nous expliquer pourquoi les procédures de test employées jusqu'à maintenant ne sont pas représentatives de la réalité. Sans vouloir rentrer dans une guerre fratricide entre fondeurs, les représentants d'Intel avaient quelques arguments intéressants qui mettaient en avant la faiblesse relative de certains tests. D'après Intel certains logiciels utilisés ont un défaut très important : certaines fonctions sont désactivées par les commandes de benchs. Du coup, les résultats obtenus sur des titres comme Unreal Tournament ou Doom 3 paraissent tout de suite moins fiables. Sur ces deux jeux, entre autres, il faut en effet savoir qu'une partie de l'intelligence artificielle est désactivée lors des benchs. Cette intelligence artificielle ayant une influence non-négligeable sur le processeur et la bande passante mémoire, il est tout à fait possible d'envisager des résultats sensiblement différents de la réalité. Une fois n'est pas coutume cependant, si Intel pose clairement le problème, le fondeur n'a encore aucune solution à proposer.

CPUMark 99

00119250-photo-intel-pentium-4-660-cpumark.jpg

Premier benchmark de notre test, CPUMark est toujours aussi favorable aux Processeurs AMD qui tiennent le haut du pavé. Le nouveau Pentium 4 fait ici aussi bien que son prédécesseur, aucun gain de performance n'étant perceptible.

3DMark 2005 - Test processeur

00119248-photo-intel-pentium-4-660-3dmark-05.jpg

Si CPUMark n'est guère probant, 3DMark 2005 montre qu'à fréquence égale l'apport des 2 Mo de mémoire cache augmente de près de 4 % les performances. Du coup, le Pentium 4 660 égale pratiquement le Pentium 4 570J qui tourne pourtant à une fréquence plus élevée de 3.8 GHz. Les processeurs AMD sont ici quelque peu à la traîne, l'Athlon 64 3800+ n'arrivant pas à égaler le Pentium 4 560.

Return To Castle Wolfentstein - Enemy Territory

00119255-photo-intel-pentium-4-660-rtcw.jpg

Pour ce vétéran de l'OpenGL l'apport des 2 Mo de cache est tout simplement invisible. Du Pentium 4 560 au Pentium 4 660 le gain est d'à peine une frame ! Pas de quoi pavoiser, d'autant que même l'Athlon 64 3500+ fait mieux.

Unreal Tournament 2003 - Botmatch Antalus

00119259-photo-intel-pentium-4-660-ut2003.jpg

Continuons sur notre lancée ludique avec Unreal Tournament 2003. Ici les Athlon 64 sont largement, mais alors très largement dominateurs. Jugez plutôt, l'Athlon 64 3800+ est 25% plus rapide que le Pentium 4 570J. Si cet écart nous semble exagéré, il est plus intéressant d'utiliser Unreal pour comparer le Pentium 4 560 au nouveau venu, le 660. Une fois de plus l'écart de performance relevé est tout simplement minime, voir inexistant. Preuve que trop de cache, tue le cache ?

Cinebench 2003

00119249-photo-intel-pentium-4-660-cinebench.jpg

Changeons de genre avec Cinebench dont le but est de mesurer les performances d'un système lors du rendu d'une scène 3D. Ici les Pentium 4 sont avantagés grâce à leur technologie HyperThreading qui leur permet d'effectuer le rendu en deux passes, là où AMD le fait en une seule passe. Résultat les Pentium 4 sont en tête, mais là encore le Pentium 4 660 s'avère aussi performant que son prédécesseur malgré son cache plus important.

Doom 3

00119267-photo-intel-pentium-4-660-doom-3.jpg

Sous Doom 3 les Athlon 64 sont en tête. Il est toutefois intéressant de noter que le Pentium 4 660 se montre ici 3% plus rapide que son petit frère le Pentium 4 560. Le gain de performance est ici sensible bien que loin de changer la face du monde.

Far Cry - v1.3

00119449-photo-intel-pentium-4-660-farcry.jpg

Avec Far Cry, où nous utilisons une démo personnalisée, les Athlon 64 montrent une fois encore leur supériorité lorsqu'il s'agit de jouer. Les Pentium 4 sont donc à la traîne mais à l'instar de Doom 3, Far Cry est sensible au cache plus généreux de la série 6. On gagne donc près de 1.75 % de performance en passant du Pentium 4 560 au Pentium 4 660.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
scroll top