nForce 2 IGP - Leadtek K7NCR18G Pro

Julien
14 janvier 2003 à 17h00
0

nForce 2 IGP : encore mieux que mieux ?

00C3000000056194-photo-nvidia-nforce-2-igp.jpg
Le northbridge du nForce 2 est à l'heure actuelle le seul chip pour Processeurs AMD capable de gérer la DDR sur deux canaux, via l'utilisation de deux barettes mémoires et ce grâce à son architecture DualDDR. De quoi s'agit-il me direz-vous ? Tout simplement d'une architecture double canal, héritée du Crossbar memory controller des GeForce, qui intègre en fait deux contrôleurs mémoire de 64-bit chacun, pour doubler la bande passante afin d'améliorer les performances. Le chip NVIDIA évite donc les traditionnels goulets d'étranglement et gère la mémoire sur 128 bits via des accès simultanés de manière à réduire les temps de latence.

Comme le nForce 2 SPP, le nForce 2 IGP supporte la DDR400. De fait la bande passante mémoire délivrée par le chipset est de 6.4Go/s réparti de la sorte : ~2Go/s pour le processeur, ~2Go/s pour la mémoire, ~2Go/s pour l'IGP intégré. En théorie le Dual DDR prend ici tout son sens. Pourquoi en théorie ? Tout simplement parce qu'un bug du design des premières Cartes mères Leadtek fait que l'utilisation de DDR400 avec l'IGP est impossible, nos benchs 3D plantant systématiquement. NVIDIA est au courant de ce problème et la plupart de ses partenaires travaille déjà à la mise au point de nouvelles révisions du PCB afin d'éviter ce genre d'ennuis. De fait avec la Leadtek K7NCR18G Pro il n'est possible d'utiliser que de la DDR333 avec l'IGP. Dès lors la bande passante n'est plus que de 5.3Go/s et se répartie comme ceci : ~2Go/s pour le processeur, ~2Go/s pour la mémoire et ~1,3Go/s pour l'IGP. Les performances du circuit graphique devraient donc en pâtir du moins dans l'absolu. Ceci ne saurait constituer un problème majeur, le nForce 2 IGP étant une solution d'entrée de gamme beaucoup l'utiliseront avec un processeur à FSB133 et de la DDR266. Bien heureusement, et c'est là un service minimum, notre carte Leadtek fonctionne parfaitement avec de la DDR400 si le circuit graphique intégré n'est pas utilisé.

Le nForce 2 peut gérer jusqu'à 3Go de mémoire de types DDR200/266/333/400 en utilisant des bus mémoire de 64 ou 128-bit. Le chipset fonctionne indifféremment en modes synchrones (DDR266 & Athlon XP FSB266 ou DDR333 & Athlon XP FSB333) ou asynchrones (DDR400 et Athlon XP FSB333) et supporte les différents timings mémoire (CAS 2/2.5/3). Conçu exclusivement pour les processeurs AMD, le nForce 2 supporte naturellement tous les processeurs AMD Athlon & Duron utilisant des fréquences de bus de 66/100/133 ou 166MHz. Tout comme le nForce numéro un, le nForce 2 inclut un DASP. Ce Dynamic Adaptative Speculator Pre-Processor, de deuxième génération, agit comme un cache intelligent, et stocke dans sa propre mémoire cache, en utilisant la mémoire système inutilisée, les données qu'il prédit comme étant probablement requises plus tard par le processeur. Cette opération a pour effet d'améliorer sensiblement les performances puisque NVIDIA parle d'un gain de l'ordre de 20% en comparaison des plateformes dépourvues de ce système. Par rapport au premier DASP NVIDIA annonce que les algorithmes ont été retravaillés et optimisés afin d'être encore plus efficaces.

0074000000054432-photo-logo-agp8x.jpg
L'une des autres nouveautés majeures du nForce 2 est son support complet de l'AGP (Accelerated Graphics Port) 8x également connu sous le nom de AGP révision 3.0, dont les spécifications finales n'ont été achevées que très récemment. L'AGP 8.0x est cadencé à 533MHz et délivre une bande passante de 2132Mo/sec.


Graphique intégré : enfin une solution viable ?

0096000000054663-photo-nvidia-graphics.jpg
Le nForce 2 IGP intègre un circuit graphique entièrement conçu pour DirectX 7.0 et fonctionnant à la fréquence de 200MHz. Il s'agit là d'une puce de type GeForce 4 MX dont les performances oscillent entre une GeForce 4 MX420 et une GeForce 4 MX440. On reprochera à NVIDIA de ne pas avoir conçu le nForce 2 IGP pour exploiter pleinement DirectX 8.1. Ce choix pourra s'avérer gênant pour exploiter les jeux les plus récents qui ont comme point commun de massivement recourir à l'utilisation des Pixel Shaders. Pour avoir une idée de la complexité du chipset nForce 2 IGP, un seul chiffre suffit : la partie dédiée au graphique utilise 70% de l'espace du die.
L'IGP utilise bien entendu la mémoire vive du système pour stocker ses textures. Alors qu'en version SPP la bande passante débitée par l'architecture DualDDR est surdimensionnée et peu utile, elle prend ici tout son sens. En effet, grâce à l'AGP 8x le circuit graphique du nForce 2 IGP peut utiliser une bande passante maximale de 2Go par seconde ce qui est plus que confortable ! Pour en bénéficier il faudra disposer de deux barettes mémoires identiques (même taille, même vitesse) sous peine d'amenuiser assez sensiblement les performances du circuit graphique. En mode "Dual DDR" et en 800x600x32 on obtient un résultat de 162,8 sous Quake III contre 100.5 en "Single DDR" soit un gain de performance de près de 61% !

Descendant de la lignée des GeForce 4, le nForce 2 IGP hérite des mêmes technologies. De fait il utilise l'architecture mémoire Ligthspeed, indispensable pour optimiser l'utilisation de la mémoire. Le nForce 2 IGP dispose également de l'Accuview antialiasing afin de rendre les jeux encore plus beaux ! On dispose donc des modes FSAA 2x, 4XS, Quicunx, FSAA 4x et de l'anisotropic filtering pour OpenGL mais seulement en 2x.

Du côté de la vidéo, le nForce 2 IGP embarque deux RAMDAC de 350MHz chacun et supporte donc l'ensemble des modes multiécran proposés par la fonctionnalité nView. La lecture des DVD est elle aussi au programme. Tout comme les GeForce 4 MX, le nForce 2 IGP intègre un VPE (Video Processing Engine) qui prend en charge à 100% la décompression matérielle des flux MPEG-2. La lecture de DVD vidéos sera donc parfaitement fluide.

Au vu des caractéristiques précédemment énoncées, il est clair que le nForce 2 IGP est le plus puissant des chipsets avec graphique intégré. Alors que les chipsets concurrents offrent des performances graphiques se situant à des années lumières de la moindre carte graphique d'entrée de gamme, le nForce 2 dans sa version IGP s'avère non seulement très performant mais en plus parfaitement utilisable pour jouer.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top