VIA KT400 - Gigabyte 7VAXP

10 septembre 2002 à 16h12
0

0041000000054318-photo-logo-gigabyte.jpg
Les possesseurs de Processeurs Athlon XP attendaient depuis longtemps un nouveau chipset capable d'exploiter au mieux les technologies les plus récentes. C'est aujourd'hui chose faite, puisque Gigabyte, société taiwanaise fondée en 1986, nous a fait parvenir l'une des toutes premières Cartes mères architecturée autour du dernier chipset VIA, j'ai nommé le KT400. Ce nouveau chipset présente l'énorme avantage de supporter des technologies d'avant-garde dont l'utilité actuelle (voire future) ne fait aucun doute. L'AGP 8x et le support des processeurs AMD utilisant un FSB à 166MHz s'avéreront vite indispensables...

Gigabyte nous propose avec la 7VAXP une carte mère tout-terrain, extrêmement bien garnie, comme nous le verrons dans ce test. Outre l'utilisation d'un nouveau chipset la carte inclut un contrôleur RAID, des connecteurs FireWire & USB 2.0, un chip Ethernet ainsi qu'une solution audio embarquée.

0175000000054327-photo-gigabyte-7vaxp-box.jpg


VIA Apollo KT400

00044887-photo-logo-via.jpg
Le dernier né des chipsets VIA reprend les caractéristiques des précédents chipsets de la marque tout en y ajoutant, pour une évolution en douceur, de nouvelles fonctionnalités. Au premier rang desquelles le support de l'AGP 8x qui deviendra monnaie courante dans l'avenir, surtout avec les Cartes Graphiques que nous préparent les fabricants (NV30)... Contrairement à son prédécesseur, l'AGP 8x ou AGP version 3.0, offre une bande passante de 2132Mo/s (1Go/s pour l'AGP 4X) avec une fréquence de fonctionnement de 533MHz. Largement de quoi faire tourner Unreal Tournament 2003 ! Nous ne reviendrons pas sur le gain de performances que procure l'AGP 8x, puisque ceci a déjà fait l'objet d'un test.

Le KT400, ou plus exactement KT333A, se compose d'un Northbridge VT8368 et d'un Southbridge 8235 supportant l'AC97, l'Ethernet, l'émulation modem, l'ATA 133 et l'USB 2.0. L'Apollo KT400 dispose dorénavant d'un bus V-Link à 533Mo/s (contre 266Mo/s auparavant) permettant une connexion deux fois plus rapide entre le northbridge et le southbridge. Officiellement le VIA KT400 ne supporte pas, malgré ce que son nom peut laisser croire, la DDR-400(alias DDR PC3200). Officiellement car bien étrangement, le KT400 la supporte officieusement.

La mémoire DDR400 est cadencée à 200MHz et offre une bande passante de 3.2Go/s qui sera pleinement utilisée par le processeur. En augmentant la vitesse de la mémoire, et donc la bande passante, le processeur peut traiter plus d'informations en un même cycle d'horloge. Ce qui a pour conséquence de réduire les moments où le processeur doit attendre que la mémoire lui fournisse de nouvelles informations à traiter, augmentant ainsi les performances de la machine. Ceci semble fort alléchant sauf que l'implémentation du support de la DDR 400 n'est que partielle. En effet le chipset VIA KT400 n'est capable de gérer qu'une seule barrette mémoire DDR400 si, et seulement si, elle est connectée au slot DIMM 1. Au cas où deux modules mémoires DRR 400 sont utilisés la vitesse à laquelle ils sont exploités tombe à 333MHz. Avec trois modules mémoire c'est l'hécatombe puisque la mémoire sera alors cadencée à 266MHz. On voit donc mal l'intérêt de la DDR 400 avec ce support non seulement "caché" mais aussi bâclé... VIA adopte ici une politique plus qu'ambigüe, puisque d'un côté le fondeur laisse ses partenaires vendre des cartes mères à base de KT400, annoncées comme supportant la DDR400, alors que dans le même temps VIA vend le KT400 comme supportant la DDR333 uniquement. Tout ceci ne contribue guère à redorer le blason de VIA...

0154000000054317-photo-chipset-via-kt400.jpg

Chipset VIA KT400


Pour en finir avec la DDR400, il n'existe, à l'heure actuelle, quasiment aucune barrette mémoire DDR 400 de type CAS2. Or la rapidité d'accès à la mémoire est primordiale, aussi le gain théorique de 17% que représente le passage de la DRR 333 à la DDR 400 pourrait ne pas être significatif tant que les barrettes DDR400 CAS2 n'auront pas fait leur apparition, à des prix raisonnables. En effet la DDR333 CAS 2 risque de s'avèrer plus performante que la DDR400 CAS 2.5. Il est également à craindre que peu de fabricants ne se lancent dans la production de DDR400 au profit de la DDRII-400.

Prévoyant, VIA a fait en sorte que son chipset soit compatible avec les futurs processeurs AMD architecturés autour du core "Barton" dont les premiers exemplaires devraient être disponibles courant octobre. La particularité de ces nouveaux processeurs AMD est l'utilisation d'un Front Side Bus de 333MHz (166MHz x 2) contre 266MHz auparavant. L'augmentation du front side bus autorise la réduction des coefficients multiplicateurs, mais augmente surtout la bande passante disponible pour les échanges de données entre le CPU et la mémoire, ouvrant la voie à des performances encore plus élevées !

0058000000054320-photo-logo-usb-2-0.jpg
Il va de soi que le KT400 gère à la fois l'USB 1.1 et l'USB 2.0. L'USB 2.0, quant à lui, se présente comme un concurrent sérieux du Firewire puisqu'il autorise - sur le papier - des vitesses de transfert allant jusqu'à 480Mbit/s contre seulement 12Mbit/s pour l'USB 1.1. Si l'USB 2.0 est entièrement compatible avec les périphériques actuels exploitant l'USB 1.1, seuls les appareils certifiés USB 2.0, et frappés du logo USB High Speed, tireront partie de cet avantageux taux de transfert. Naturellement le chipset VIA 400 supporte l'ATA 133 pour une grande rapidité du transfert des données avec les Disques durs compatibles.

0169000000054319-photo-architecture-kt400.jpg

Architecture du chipset VIA KT400


La 7VAXP est une carte mère ATX, dotée comme toujours chez Gigabyte, d'un magnifique PCB bleu, du plus bel effet, particulièrement pour les adeptes du tuning PC. Après avoir déballé la carte on note au premier coup d'oeil que le chipset est surmonté d'un imposant dissipateur thermique constitué d'un radiateur et d'un ventilateur aux couleurs plutôt clinquantes. On retrouve bien entendu au coeur de la 7VAXP un support de type Socket 462 destiné à accueillir le processeur ainsi que trois slots DIMM pouvant supporter jusqu'à 3Go de mémoire DDR. Au niveau des connecteurs d'extension interne, la carte n'offre pas moins de cinq slots PCI ainsi qu'un connecteur AGP. Ce connecteur est d'ailleurs pourvu du classique petit ergot permettant de bloquer la carte graphique, une fois qu'elle est insérée, afin d'éviter les faux contacts. Les deux connecteurs Ultra DMA sont au rendez-vous ainsi que le traditionnel connecteur floppy.

012C000000054407-photo-gigabyte-7vaxp-mobo.jpg

Gigabyte 7VAXP


La carte propose plusieurs connecteurs externes, entendez par là les connecteurs situés à l'arrière de la carte. On retrouve donc les traditionnels ports PS/2 souris/clavier, deux ports séries (ce qui est appréciable), un port parallèle, deux connecteurs USB 1.1/2.0, un connecteur ethernet RJ45 et une rampe de connecteurs audio constituée d'un port MIDI/Joystick et de trois prises mini jack (line-out, line-in & mic-in). La prise en charge du réseau est dévolu à un chip Realtek TRL8100BL ,externe au VIA KT400, et supportant les modes 10/100.

Là où les fabricants de carte mère recourent souvent à un chip Agere ou Texas Instruments pour proposer des connexions FireWire, Gigabyte a utilisé un chip VIA VT6306 pour prendre en charge le FireWire. Aussi surprenant que cela puisse paraître, aucun connecteur FireWire n'est présent parmi les connecteurs arrière de la carte mère, Gigabyte ayant choisi de les déporter. Pour mémoire, le Firewire, alias IEEE1394, alias iLink, est une norme de connexion sérielle, créée par , permettant de connecter au PC des périphériques exigeants (caméra, disque dur, scanner, etc.) grâce à un débit de 400Mbit/s.

La dernière carte de Gigabyte inclut également un classique contrôleur RAID ATA133 PDC20276 de marque Promise vous permettant de brancher jusqu'à quatre Disques durs en utilisant les modes RAID stripping (RAID 0) ou mirroring (RAID 1). On retrouve donc en toute logique sur la carte deux connecteurs RAID de couleurs vertes aux côtés des connecteurs Ultra DMA de base.

En ce qui concerne l'audio, la carte supporte pleinement la norme AC' 97 sur 6 canaux grâce au southbridge VIA.

Afin d'assurer une bonne ventilation de votre système, la carte mère contient trois prises spéciales ventilateurs dont une réservée au processeur. En option la carte peut accueillir un lecteur Memory Stick, Smart Card ou Secure Digital. Au niveau du design, la carte mère est globalement bien conçue. On regrettera cependant l'absence d'un sixième port PCI et la trop grande proximité du slot PCI 5 avec les connecteurs FireWire ce qui peut s'avérer gênant particulièrement si le dernier port PCI est occupé.

Des accessoires en pagaille !

En ouvrant la boîte de 7VAXP il vous faut littéralement piocher afin de trouver la carte mère qui est recouverte par un déluge d'accessoires. Outre le manuel de la carte mère, le manuel RAID, les stickers, les trois nappes IDE, et la nappe floppy, on découvre pas moins de trois extensions ! La première extension permet de placer trois ports FireWire à l'arrière du boîtier. La seconde extension comporte quatre ports USB 2.0 permettant ainsi à la carte d'offrir pas moins de six connecteurs USB ! La dernière extension offre deux sorties SPDIF en RCA et TOS Link.

0190000000054323-photo-rail-usb-2-0-gigabyte.jpg
0184000000054324-photo-rail-firewire-gigabyte.jpg

Extensions USB 2.0 & FireWire


00FA000000054325-photo-connecteur-audio-gigabyte.jpg

Extension Audio


BIOS & overclocking

La 7VAXP offre un système exclusif dénommé DualBIOS permettant d'assurer la pérennité du système. En effet la carte mère est dotée de deux puces BIOS de 4Mo chacune. Aussi si jamais un flashage BIOS échoue, un virus corrompt le BIOS ou bien si la puce principale défaille, la seconde puce prend immédiatement le relais vous permettant ainsi de continuer à utiliser votre machine. Jumperless la carte se configure automatiquement en fonction du processeur détecté. Toutefois des mini interrupteurs (DIP switch) présents sur la carte vous laissent libre d'overclocker à votre guise, et en 'hard', votre CPU. Le bloc DIP placé à côté du socket processeur permet de changer le coefficient multiplicateur du CPU alors que le mini bloc d'interrupteurs situé près du Southbridge permet de changer la fréquence de bus (100MHz ou 133/166MHz). Le BIOS vous laisse overclocker de manière extrêmement précise votre CPU par pas de 1 MHz. Vous pouvez également définir le voltage processeur depuis le BIOS. Pour faciliter encore l'overclocking Gigabyte livre sa carte avec un utilitaire étonnant baptisé EasyTune 4. Ce logiciel Windows permet de modifier, grâce à une interface relativement simple, les fréquences du processeur, de la RAM, des ports PCI & AGP ainsi que leurs voltages respectifs ! Dernier point en ce qui concerne le BIOS ; Gigabyte, tout comme Asus, fournit un utilitaire capable de détecter la disponibilité d'une mise à jour pour votre BIOS, de télécharger ladite mise à jour, de sauvegarder le BIOS actuel et de le flasher, le tout sous Windows avec une facilité déconcertante !

00FA000000054351-photo-gigabyte-easytune-4.jpg

EasyTune 4.0


Au fil de ce test le BIOS nous a paru, de prime abord limité. En fait, pour une raison qui m'échappe, Gigabyte cache par défaut les options avancées du BIOS. Aussi, pour y accéder, il vous faut presser simultanément les touches CTRL-F1, une fois que vous êtes dans le BIOS. Les fonctionnalités avancées du chipset apparaissent alors, sous vos yeux ébahis, vous laissant jouer, par exemple, avec la vitesse du bus AGP et tout un tas d'autres réglages fort utiles pour les utilisateurs expérimentés. Dans la mesure où le BIOS adapte automatiquement la vitesse du port AGP en fonction de la carte présente (4x ou 8x), si cette dernière est AGP 8x, il vous sera impossible de la faire tourner en mode AGP 4x, ce réglage devenant inopérant.

Protocole de test

L'intérêt principal de la carte-mère 7VAXP de Gigabyte pour le power user est sans conteste le support, certes partiel, de la DDR400. Pour ce test nous avons donc choisi de tester les performances de la dernière carte de Gigabyte avec de la DDR400, puis avec de la DDR333. Afin de voir le positionnement, toujours en terme de vitesse, du KT400, nous avons comparé les résultats de la 7VAXP à ceux obtenus avec une carte mère Abit KX7-333 utilisant de la DDR333 puis de la DDR266. Les résultats qui suivent sont plus que surprenants ! Avant d'y venir, laissez-moi détailler la configuration des deux machines de test :

Machine N°1 :

-Abit KX7-333
-Processeur AMD Athlon XP 2000+
-256Mo de mémoire DDR 333 Winbond & DDR 266 Winbond - CAS 2.5
-GeForce 4 MX 460 Leadtek
-Disque dur Maxtor 40Go, UDMA 133, 7200rpm
-Lecteur CD Sony
-Windows XP Professionnel & VIA 4in1 4.43

Machine N°2 :

-Gigabyte 7VAXP
-Processeur AMD Athlon XP 2000+
-256Mo de mémoire DDR400 Kingmax & DDR 333 Winbond - CAS 2.5
-GeForce 4 MX 460 Leadtek
-Disque dur Maxtor 40Go, UDMA 133, 7200rpm
-Lecteur CD Sony
-Windows XP Professionnel & VIA 4in1 4.43

Quake III Arena

01C0000000054353-photo-graphique-quake-7vaxp.jpg


Le premier test est l'inévitable Quake III Arena. Pour mesurer les performances atteintes par nos différentes plateformes VIA KT333 & VIA KT400, nous avons utilisé la démo 001 en mode 800x600 - 16bit afin de faire travailler le processeur. Comme annoncé précédemment, les résultats révélés par Quake III, jeu OpenGL par excellence, sont surprenants à plus d'un titre. En effet alors que la DDR400 est théoriquement plus rapide que la DDR333 on s'attend tout naturellement à ce que la Gigabyte 7VAXP arrive en tête ! Que nenni ! La Gigabyte 7VAXP utilisant de la DDR400 se fait coiffer au poteau par notre plateforme Abit KX7-333 utilisant de la DDR333 ! Certes la différence n'est pas énorme puisque la DDR333 s'avère à peine 1% plus rapide que la DDR400 mais tout de même... Plus fâcheux sont les résultats obtenus lorsque la Gigabyte 7VAXP utilise de la DDR333. En effet, dans cette configuration, la carte obtient exactement le même résultat que l'Abit KX7-333 utilisant de la DDR266 pourtant bien moins chère ! L'Abit KX7-333 en DDR333 bat la Gigabyte 7VAXP utilisant de la DDR333 par plus de 5.5% !

3D Mark 2001 SE

01BB000000054352-photo-graphique-3dmark-7vaxp.jpg


Pour ce second test nous avons utilisé 3D Mark 2001 Second Edition avec pour paramètres : 800x600x16bit en software renderer afin de faire travailler le CPU plutôt que la carte graphique. Les résultats de 3D Mark 2001SE ne font que confirmer ce que Quake III Arena nous a appris. Ici la 7VAXP utilisant de la DDR400 fait strictement jeu égal avec l'Abit KX7-333 utilisant de la DDR333. Pire, notre système Abit utilisant de la DDR266 parvient à obtenir un résultat meilleur de 0.5% que lorsque la 7VAXP utilise de la DDR333. Plutôt affligeant...

MadOnion PCMark 2002

0229000000054356-photo-graphique-pcmark-7vaxp.jpg


PC Mark 2002, de MadOnion, teste les performances des deux composants primordiaux d'un système que sont le CPU & la mémoire. Au niveau processeur, ce bench rétablit, à peu près, la hiérarchie logique des performances puisque le couple Gigabyte 7VAXP / DDR400 se retrouve en tête. La Gigabyte bat donc l'Abit KX7-333 utilisant de la DDR333 de seulement 0,7% et de 1.3% lorsque la carte Abit utilise de la DDR266. L'utilisation de DDR333 avec la 7VAXP n'affecte que peu le résultat processeur qui baisse de seulement 0.2%.

Voyons maintenant ce que donnent les résultats des tests mémoire effectués par PC Mark 2002. Comme on pouvait s'y attendre au vu des tests précédents, c'est tout bonnement calamiteux. En effet l'Abit KX7-333 utilisant de la DDR333 arrive une fois de plus première avec un résultat 2.7% supérieur à celui obtenu par la Gigabyte 7VAXP et la DDR400. Avec de la DDR333 la Gigabyte 7VAXP se fait encore distancer de 0.4% par la plateforme Abit KX7-333 qui n'utilise pourtant 'que' de la DDR266.

BAPCo SYSMark 2002

01BC000000054369-photo-7vaxp-sysmark.jpg


De par sa nature, SYSMark 2002 utilise, de manière intensive, le processeur ainsi que la mémoire de la machine. Par rapport aux autres utilitaires de test, SYSMark 2002 est probablement celui qui est le plus sensible à la bande passante mémoire disponible. Il en résulte donc que la Gigabyte 7VAXP arrive en tête du classement avec un score 1.1% meilleur que celui obtenu par l'Abit KX7-333 couplée avec de la DDR333. En adjoignant de la DDR-333 à la 7VAXP, la Gigabyte s'en tire plutôt bien avec un résultat inférieur de 3% à la plateforme Abit KX7-333 & DDR333 et supérieur de 1.2% aux performances de l'Abit KX7-333 utilisant cette fois-ci de la DDR266.

Au final, la Gigabyte 7VAXP nous laisse une impression mitigée. Si sur le papier, la carte semble être une plateforme idéale pour les utilisateurs exigeants, il faut bien avouer, qu'en réalité, ses performances nous ont grandement déçues. Point n'est besoin de blâmer Gigabyte pour cela, la faute revenant entièrement à VIA.

La 7VAXP a comme points forts, outre son prix attractif, le support natif et total de l'AGP 8.0x, de l'USB 2.0, du FireWire, de l'ATA133, ainsi que la présence d'un contrôleur ethernet et d'un circuit audio AC' 97 qui font de cette carte l'une des plus complètes du moment. Le support du FSB à 166MHz permet de voir l'avenir avec sérénité tandis que l'utilitaire EasyTune 4 est particulièrement intéressant pour les overclockers.

Comme nos tests l'ont démontré, le support de la DDR400 est totalement illusoire puisque une carte mère équipée d'un chipset de génération précédente, à savoir le VIA KT333 et utilisant de la DDR333, parvient généralement à battre une carte architecturée autour du KT400 pourtant associée à de l'onéreuse mémoire DDR400. Les spécifications du chipset KT400 sont en réalité surévaluées par Gigabyte avec la bénédiction de VIA. Pour des performances ultimes il vaut donc mieux privilégier, pour l'heure, une carte mère à base de chipset KT333.


Vous pouvez également lire notre interview avec Richard Brown au sujet du KT400 ici.


Gigabyte GA-7VAXP

4

Les plus

  • Support de l'AGP 8x
  • Support des Athlon 'Barton' avec FSB 166MHz
  • Intégration FireWire, USB 2.0, Ethernet & audio
  • Prix compétitif

Les moins

  • Support partiel de la DDR400
  • Performances moyennes

Note globale6

Performances6

Fonctionnalités9

Confort d'utilisation8


Modifié le 19/09/2018 à 16h43
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Intel dévoile ses nouveautés à l'IDF
Le VIA KT400 (Gigabyte 7VAXP) en test sur Clubic
Windows XP Home sera compatible avec l'Hyperthread
Avec Veg@ctif, la Caisse des Dépôts se lance dans le courtage en ligne
Cegetel fait des promotions pour les PME sur son pack ADSL
Internet Explorer 6 Service Pack 1 FR disponible
Yamaha présente le CRW-F1 externe (màj)
Le PCI Express se profile à l'horizon
Shadowbane encore repoussé
Maxtor lance de nouveaux disques
Haut de page