VIA KT400 - Gigabyte 7VAXP

Julien
10 septembre 2002 à 16h12
0

0041000000054318-photo-logo-gigabyte.jpg
Les possesseurs de Processeurs Athlon XP attendaient depuis longtemps un nouveau chipset capable d'exploiter au mieux les technologies les plus récentes. C'est aujourd'hui chose faite, puisque Gigabyte, société taiwanaise fondée en 1986, nous a fait parvenir l'une des toutes premières Cartes mères architecturée autour du dernier chipset VIA, j'ai nommé le KT400. Ce nouveau chipset présente l'énorme avantage de supporter des technologies d'avant-garde dont l'utilité actuelle (voire future) ne fait aucun doute. L'AGP 8x et le support des processeurs AMD utilisant un FSB à 166MHz s'avéreront vite indispensables...

Gigabyte nous propose avec la 7VAXP une carte mère tout-terrain, extrêmement bien garnie, comme nous le verrons dans ce test. Outre l'utilisation d'un nouveau chipset la carte inclut un contrôleur RAID, des connecteurs FireWire & USB 2.0, un chip Ethernet ainsi qu'une solution audio embarquée.

0175000000054327-photo-gigabyte-7vaxp-box.jpg


VIA Apollo KT400

00044887-photo-logo-via.jpg
Le dernier né des chipsets VIA reprend les caractéristiques des précédents chipsets de la marque tout en y ajoutant, pour une évolution en douceur, de nouvelles fonctionnalités. Au premier rang desquelles le support de l'AGP 8x qui deviendra monnaie courante dans l'avenir, surtout avec les Cartes Graphiques que nous préparent les fabricants (NV30)... Contrairement à son prédécesseur, l'AGP 8x ou AGP version 3.0, offre une bande passante de 2132Mo/s (1Go/s pour l'AGP 4X) avec une fréquence de fonctionnement de 533MHz. Largement de quoi faire tourner Unreal Tournament 2003 ! Nous ne reviendrons pas sur le gain de performances que procure l'AGP 8x, puisque ceci a déjà fait l'objet d'un test.

Le KT400, ou plus exactement KT333A, se compose d'un Northbridge VT8368 et d'un Southbridge 8235 supportant l'AC97, l'Ethernet, l'émulation modem, l'ATA 133 et l'USB 2.0. L'Apollo KT400 dispose dorénavant d'un bus V-Link à 533Mo/s (contre 266Mo/s auparavant) permettant une connexion deux fois plus rapide entre le northbridge et le southbridge. Officiellement le VIA KT400 ne supporte pas, malgré ce que son nom peut laisser croire, la DDR-400(alias DDR PC3200). Officiellement car bien étrangement, le KT400 la supporte officieusement.

La mémoire DDR400 est cadencée à 200MHz et offre une bande passante de 3.2Go/s qui sera pleinement utilisée par le processeur. En augmentant la vitesse de la mémoire, et donc la bande passante, le processeur peut traiter plus d'informations en un même cycle d'horloge. Ce qui a pour conséquence de réduire les moments où le processeur doit attendre que la mémoire lui fournisse de nouvelles informations à traiter, augmentant ainsi les performances de la machine. Ceci semble fort alléchant sauf que l'implémentation du support de la DDR 400 n'est que partielle. En effet le chipset VIA KT400 n'est capable de gérer qu'une seule barrette mémoire DDR400 si, et seulement si, elle est connectée au slot DIMM 1. Au cas où deux modules mémoires DRR 400 sont utilisés la vitesse à laquelle ils sont exploités tombe à 333MHz. Avec trois modules mémoire c'est l'hécatombe puisque la mémoire sera alors cadencée à 266MHz. On voit donc mal l'intérêt de la DDR 400 avec ce support non seulement "caché" mais aussi bâclé... VIA adopte ici une politique plus qu'ambigüe, puisque d'un côté le fondeur laisse ses partenaires vendre des cartes mères à base de KT400, annoncées comme supportant la DDR400, alors que dans le même temps VIA vend le KT400 comme supportant la DDR333 uniquement. Tout ceci ne contribue guère à redorer le blason de VIA...

0154000000054317-photo-chipset-via-kt400.jpg

Chipset VIA KT400


Pour en finir avec la DDR400, il n'existe, à l'heure actuelle, quasiment aucune barrette mémoire DDR 400 de type CAS2. Or la rapidité d'accès à la mémoire est primordiale, aussi le gain théorique de 17% que représente le passage de la DRR 333 à la DDR 400 pourrait ne pas être significatif tant que les barrettes DDR400 CAS2 n'auront pas fait leur apparition, à des prix raisonnables. En effet la DDR333 CAS 2 risque de s'avèrer plus performante que la DDR400 CAS 2.5. Il est également à craindre que peu de fabricants ne se lancent dans la production de DDR400 au profit de la DDRII-400.

Prévoyant, VIA a fait en sorte que son chipset soit compatible avec les futurs processeurs AMD architecturés autour du core "Barton" dont les premiers exemplaires devraient être disponibles courant octobre. La particularité de ces nouveaux processeurs AMD est l'utilisation d'un Front Side Bus de 333MHz (166MHz x 2) contre 266MHz auparavant. L'augmentation du front side bus autorise la réduction des coefficients multiplicateurs, mais augmente surtout la bande passante disponible pour les échanges de données entre le CPU et la mémoire, ouvrant la voie à des performances encore plus élevées !

0058000000054320-photo-logo-usb-2-0.jpg
Il va de soi que le KT400 gère à la fois l'USB 1.1 et l'USB 2.0. L'USB 2.0, quant à lui, se présente comme un concurrent sérieux du Firewire puisqu'il autorise - sur le papier - des vitesses de transfert allant jusqu'à 480Mbit/s contre seulement 12Mbit/s pour l'USB 1.1. Si l'USB 2.0 est entièrement compatible avec les périphériques actuels exploitant l'USB 1.1, seuls les appareils certifiés USB 2.0, et frappés du logo USB High Speed, tireront partie de cet avantageux taux de transfert. Naturellement le chipset VIA 400 supporte l'ATA 133 pour une grande rapidité du transfert des données avec les Disques durs compatibles.

0169000000054319-photo-architecture-kt400.jpg

Architecture du chipset VIA KT400

Modifié le 19/09/2018 à 16h43
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Boostez votre PC avec ce SSD WD Blue 1 To M.2 au meilleur prix chez Cdiscount
Cette énorme TV Continental Edison de 55
Dacia Bigster : la future figure de proue de la marque
Le PC Hybride Microsoft Surface Pro X est bradé chez Fnac et Darty
VLC et Microsoft Edge bêta désormais compatibles avec les Mac M1
Huawei met à jour AppGallery, son store d'applications alternatif à Google Play
Comparatif des meilleures enceintes connectées (2021)
Apple envisagerait de lancer une plateforme payante de podcasts
Les prix des téléviseurs Neo QLED de Samsung sont sortis
Des taxis volants en phase de test à l'aérodrome de Pontoise
Haut de page