Vidéo et PC : guide pratique

Nerces Contributeur
26 avril 2001 à 16h37
0

Virtual Dub

Afin d'expliquer la technique d'acquisition vidéo, nous avons choisi de faire simple plutôt que de montrer tout ce qui est possible. En effet le mécanisme même de l'acquisition ne varie pas franchement en fonction de l'appareil utilisé, ni de la qualité voulue. L'intérêt du logiciel Virtual Dub est qu'il est très puissant et offre beaucoup de fonctions, en particulier il permet d'utiliser facilement n'importe quel codec de compression audio et video.

Nous reviendrons plus tard justement sur ces codecs mais l'intérêt de pouvoir utiliser n'importe lequel dès l'acquisition, offre un avantage décisif car cela permet d'économiser beaucoup d'heures de travail et de l'espace disque en choisissant directement celui qui conviendra le mieux au projet en cours en terme de qualité et d'occupation disque.

Configuration élémentaire

00B4000000048158-photo-virtual-dub-capture-avi.jpg
Avant de commencer le processus d'acquisition, il faut bien évidemment que le périphérique de capture soit installé, sans quoi Virtual Dub ne sera pas en mesure de l'utiliser. Ensuite en lançant ce logiciel et en allant sur "Capture AVI..." du menu démarrer. Vous devriez obtenir une écran vous diffusant la source vidéo, comme par exemple la télé. Si vous n'avez qu'un écran bleu ou noir, c'est que cette même source vidéo n'est pas active. Il vous faudra alors vérifier les branchements, vérifier la source sélectionnée par Virtual Dub (menu "video -> source") et enfin peut-être lancer le logiciel de votre carte télé et choisir la bonne chaîne.

00B4000000048159-photo-virtual-dub-format-d-image.jpg
Une fois que vous pouvez voir votre source vidéo dans Virtual Dub, il faut paramétrer le format d'acquisition pour qu'il corresponde à ce que vous voulez et à ce que votre machine peut faire. Pour cela allez d'abord dans le menu "video -> format" et choisissez ce qui vous convient tout en ayant à l'esprit que des essais seront indispensables pour connaître les limites de votre machine. Il est toutefois conseillé de limiter les dimensions de l'image au 352*288 en particulier si votre source est une carte TV d'entrée de gamme, ce ne sont effectivement pas les meilleurs périphériques d'acquisition. Le format d'image 32 bits RGB peut en revanche être choisi dans pratiquement tout les cas.

Paramètres de compression

L'étape suivant concerne les formats de compression audio et vidéo. Alors qu'il est possible de conserver sur le disque dur une photo "brute" (non compressée) c'est très difficile dans le cas d'un film. Non seulement votre disque dur de 20 Go serait rapidement saturé mais il y a en plus des contraintes propres au système de fichier de Windows. Un fichier .AVI (standard de la vidéo PC) ne peut théoriquement pas dépasser les 2 Go. Depuis peu, il est toutefois possible de rendre cette limite obsolète grâce au chiffrement sur 64 bits. Dans ce dernier cas la limite théorique serait de 18 000 000 000 Go de quoi voir venir. Mais il existe une autre limitation, qui empêche de créer des fichiers de plus de 4 Go avec une partition dite FAT 32 (le standard pour Windows 95, 98 et Millenium).

00B4000000048160-photo-virtual-dub-compression-vid-o.jpg
00B4000000048161-photo-virtual-dub-compression-audio.jpg

Pour faire face à ces limitations, il est donc nécessaire de réduire la taille de votre vidéo "à la volée", c'est à dire avant tout enregistrement sur le disque dur. Il ne faut toutefois pas être trop ambitieux et utiliser un format de compression trop lourd pour votre machine. Pendant la compression c'est le processeur de votre PC qui travaille et de sa puissance dépendra vos perspectives. Sans être la solution ultime, qui de toute façon n'existe pas, il me semble judicieux de choisir pour la vidéo (via le menu "vidéo -> compression") le codec Indeo v5 et pour le son (via le menu "son -> compression") un bon vieil Mp3 fera l'affaire. Les paramètres plus précis de chacun des codecs en question dépendra beaucoup de la source. Il n'est par exemple pas utile de dépasser le 22KHz si le son provient de la télévision.

00B4000000048162-photo-virtual-dub-param-tres-de-capture.jpg
Ceci fait, il ne restera plus qu'à aller dans le menu "capture" pour modifier les dernières options relatives à l'emplacement sur le disque (dans "preferences"), et les réglages de l'opération de capture elle-même par le sous-menu "settings" (nombre d'images par seconde (25 pour une fluidité parfaite et 15 pour quelque chose de correct), capture ou non du son et méthode d'arrêt de l'enregistrement). Ces derniers paramètres choisis, tout est prêt soit pour un ultime test ("test video capture"), soit pour démarrer l'acquisition vidéo ("capture video")... A vous de jouer !


Les autres programmes

En dehors de Virtual Dub, il existe un nombre impressionnant de logiciel plus ou moins professionnel pour réaliser des captures vidéos. Cela va du petit intégré compris sur le CD de pilotes de la carte d'acquisition, à l'usine à gaz qui compte plus de fonctions de que mon PC n'a de ventilateurs !

00B4000000048163-photo-studio-pctv-configuration-de-la-capture.jpg
Le plus souvent ces programmes sont d'une utilisation assez simple et des didacticiels sont généralement fournis pour s'en dépatouiller. En revanche les intégrés sont la plupart du temps très simpliste : un peu trop même ! Les vidéos récupérée de cette manière ne peuvent pas toujours être configurée comme on l'aimerait. Par exemple, le logiciel fourni avec la Studio PCTV n'autorise pas l'utilisation de codecs spécifiques et les captures prennent très vite une place phénoménales sur le disque dur, il faut alors avoir recours à des logiciels pour les reconvertir afin de faire quelques méga-octets d'économie... Suivez le guide !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top