Bistri : la jeune pousse française qui mise sur WebRTC

08 novembre 2012 à 07h51
0
La sortie de la dernière mouture stable de Google Chrome s'accompagne d'un engouement pour WebRTC, une technologie du HTML5 notamment adoptée par la société française Bistri.
0078000005502219-photo-bistri-logo-gb-sq.jpg

Skype, Facebook, Twitter, AIM, Y! Messenger ou GTalk, les logiciels permettant d'effectuer des communications sur Internet ne manquent pas à l'appel et pourtant, l'éternel problème d'interopérabilité perdure depuis des années. Certes, plusieurs sociétés tentent de négocier des accords avec la concurrence, à l'image des Microsoft / Yahoo!, AOL / Google ou AOL / Apple, mais un protocole véritablement universel se fait attendre depuis longtemps. C'est précisément le projet sur lequel planche le W3C, l'organisme chargé de réguler les standards du web.

Baptisé, WebRTC, Web Real-Time Communications, ce nouveau protocole permet d'effectuer des conversations audio et vidéo en temps réel directement au travers du navigateur, sans devoir télécharger d'applications tierces. A l'heure actuelle, Google Chrome est le seul navigateur à embarquer la technologie. Parmi les sociétés ayant adopté ce prochain standard, nous retrouvons la jeune pousse française Bistri. Fondée en 2010 et basée à Paris, Bistri propose aux internautes de se créer un profil utilisateur afin d'obtenir une adresse personnalisée de type www.bistri.com/pseudonyme. Il suffira de partager celle-ci pour initier une conversation privée.

Pour effectuer une conversation multimédia, il faudra préalablement autoriser le service web à accéder à son microphone et à sa caméra. Avec Chrome, ce processus repose sur WebRTC tandis que les autres navigateurs feront usage du plugin Flash. Les vidéos pourront être affichées en plein écran et nous retrouvons une palette d'effets. Notons au passage que pour initier une conversation avec un utilisateur de Bistri il ne sera pas requis de créer un compte. En outre Bistri prend en charge le mode déconnecté, ce qui signifie que n'importe qui pourra se rendre sur un profil puis laisser un message ou publier une photo, à l'instar du mur de Facebook mais de manière privée. Le destinataire sera prévenu par email et retrouvera ces publications une fois connecté à son compte. Le service s'apparente ainsi à AOL A/V dévoilé en mai 2011 et reposant sur Flash mais autorisant pour sa part les conversations groupées.

En plus de proposer un service de messagerie instantanée basé sur un prochain standard, Bistri permet de rassembler ses contacts sur différents services tiers. L'utilisateur disposant d'un profil sur Bistri sera ainsi en mesure d'authentifier ses comptes Yahoo! Messenger, Facebook, Google, XMPP/Jabber ou Microsoft. Bistri forme ainsi une alternative à Meebo, racheté par Google en mai dernier puis fermé deux mois plus tard. La start-up française compterait à l'heure actuelle de 225 000 utilisateurs enregistrés et l'équipe est récemment devenue membre du W3C en prenant part au travaux du groupe WebRTC.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
scroll top