Un code pour l'Amérique !

23 juillet 2010 à 13h10
0
C'est à base de « Nous avons besoin de vous » ou de « Rejoignez-nous » que la campagne « un code pour l'Amérique » se présente. Via une vidéo, des « cadors » du Web encouragent à participer au projet. Les mairies des plus grandes villes américaines (Boston, Philadelphie, Seattle, Washington D.C) encouragent les développeurs à créer des outils de collaboration pour tous.

L'objectif de la manœuvre est d'établir une « nouvelle génération de gouvernement 2.0 » au sein des administrations publiques américaines. Dès lors, les inscriptions au programme sont donc ouvertes aux participants développeurs, designers, chercheurs, administrateurs réseaux, Community managers et autres responsables de projets. Tous peuvent ainsi contribuer au « 2011 Fellowship program ».

Le programme devrait durer 11 mois, certains projets retenus seront alors développés en détails pendant le mois de février à San Francisco. Une prime de 35.000 dollars pourra même être octroyée (transport compris). Chacun doit alors rendre son travail d'ici le 15 août.

« Un code pour l'Amérique »vise à encourager la collaboration entre projets et donner une chance aux développeurs indépendants. Histoire de trouver un code pour les gouverner tous !

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
scroll top