Une application qui piste l'activité de la police à Hong Kong supprimée par Apple

10 octobre 2019 à 16h39
0
App Store

L'application HKmap.live a été retirée de l'App Store pour protéger les forces de l'ordre de tentatives d'embuscade. Le développeur du logiciel conteste cette explication, affirmant qu'Apple n'avance aucune preuve d'une telle utilisation.

HKmap.live est une application permettant à chaque utilisateur de signaler sur une carte l'emplacement des forces de police , déployées à Hong Kong pour contenir les manifestations en cours depuis plusieurs mois.

Depuis quelques heures, Apple a retiré le logiciel de son App Store, expliquant avoir découvert qu'il « avait été utilisé pour cibler et tendre des embuscades à la police, menacer la sécurité publique et que des criminels l'utilisaient pour s'attaquer à des résidents dans des zones où ils savaient qu'il n'y avait pas de forces de l'ordre ».

Un retrait qui pourrait avoir été motivé par la réaction du gouvernement chinois

Mais le développeur à l'origine de l'application conteste cette justification, indiquant qu'Apple n'avait pas de preuves quant à une utilisation dévoyée de son système de géolocalisation.

Certains pourraient également voir dans ce retrait la main du gouvernement chinois, qui a vivement critiqué le choix d'Apple de publier cette application sur son magasin en ligne. Le constructeur américain aurait préféré retirer le logiciel et garder de bonnes relations avec la Chine, afin de préserver ses ventes d'appareils sur l'un de ses marchés les plus stratégiques.

Source : Bloomberg
Modifié le 10/10/2019 à 17h24
9
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
scroll top