Une application qui piste l'activité de la police à Hong Kong supprimée par Apple

10 octobre 2019 à 16h39
9
App Store

L'application HKmap.live a été retirée de l'App Store pour protéger les forces de l'ordre de tentatives d'embuscade. Le développeur du logiciel conteste cette explication, affirmant qu'Apple n'avance aucune preuve d'une telle utilisation.

HKmap.live est une application permettant à chaque utilisateur de signaler sur une carte l'emplacement des forces de police , déployées à Hong Kong pour contenir les manifestations en cours depuis plusieurs mois.

Depuis quelques heures, Apple a retiré le logiciel de son App Store, expliquant avoir découvert qu'il « avait été utilisé pour cibler et tendre des embuscades à la police, menacer la sécurité publique et que des criminels l'utilisaient pour s'attaquer à des résidents dans des zones où ils savaient qu'il n'y avait pas de forces de l'ordre ».

Un retrait qui pourrait avoir été motivé par la réaction du gouvernement chinois

Mais le développeur à l'origine de l'application conteste cette justification, indiquant qu'Apple n'avait pas de preuves quant à une utilisation dévoyée de son système de géolocalisation.

Certains pourraient également voir dans ce retrait la main du gouvernement chinois, qui a vivement critiqué le choix d'Apple de publier cette application sur son magasin en ligne. Le constructeur américain aurait préféré retirer le logiciel et garder de bonnes relations avec la Chine, afin de préserver ses ventes d'appareils sur l'un de ses marchés les plus stratégiques.

Source : Bloomberg
Modifié le 10/10/2019 à 17h24
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
10
bmustang
Apple a un siège à l’assemblée nationale populaire de chine ?
sandalfo
“aurait préféré retiré le logiciel”<br /> retirer
Blap
Bobos ne veut rien dire à part “blessures”, le mot valise par excellence pour dire tout et son contraire. Le niveau zéro de la réflexion
Laura
Merci pour la remarque @sandalfo , la faute est corrigée !
kefeng
Loin de moi l’idée de soutenir le gouvernement chinois, et encore moins Apple, mais le principe de base de l’application n’a pas l’air d’être super légal… En France, l’utilisation d’un bénin avertisseur de radar est interdite…
tfpsly
Bon y’a plus l’app, ils devront utiliser le site web du même nom à la place. Dur! Ou faudra acheter un téléphone d’une autre marque et utiliser la version Android, toujours disponible.
Popoulo
Bobo = bourgeois-bohème. Pas comme si ça datait d’hier.
linkin440
Leur Aïephone est fabriqué dans un pays communiste entre autre. Apple mange à tous les râteliers. L’opportunisme est loin d’être enterré.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Seagate Game Drive : le HDD externe de 2 To sous licence officielle PS4 arrive en France
Profitez des SSD à prix cassé chez Cdiscount
Instagram met à disposition un outil pour se prémunir du phishing
La région Île-de-France va lancer une application regroupant tous les modes de transport
Brekr, constructeur néerlandais, annonce son premier deux roues électrique
Plusieurs associations dénoncent le partenariat entre Ring (Amazon) et la police américaine
Devialet passe du côté obscur de la force avec sa nouvelle Phantom Reactor
L'attentat contre la synagogue de Halle retransmis en vidéo sur Twitch durant 35 minutes
🔥 Casque Bluetooth Sennheiser HD 4.50 à 99,99€ au lieu de 149,99€
Google lance EIE, son outil de mesure et de réduction des émissions de CO2
Haut de page