Android : Google scanne 6 milliards d'applications par jour

20 avril 2016 à 07h13
0
Google a publié son second rapport de sécurité pour le système Android et explique avoir renforcé ses dispositifs de scan au sein du répertoire d'applications mobiles.

Le système Android bénéficie d'une très large part de marché et Google en est conscient, l'OS mobile est devenu une cible privilégiée pour les hackeurs. Il est donc naturel de mettre en place des mécanismes toujours plus poussés.

Sur son blog officiel, l'équipe chargée de la sécurité explique qu'elle scanne chaque jour quelque 6 milliards d'installations d'applications mobiles à la recherche de titres potentiellement malveillants. En outre 400 millions de terminaux sont passés au crible au quotidien. A cela s'ajoutent les efforts portés sur de la version mobile du navigateur Chrome, notamment avec le dispositif Safe Browsing alertant le mobinaute lorsqu'il s'apprête à consulter un site jugé suspect.


L'année dernière, Google expliquait avoir divisé par deux le nombre de malware sur son OS mobile. La firme californienne expliquait alors scanner 200 millions d'appareils chaque jour. La collecte des données lors de l'installation avait baissé de 40%, le nombre de spyware avait chuté à -60% et il y avait deux fois moins de téléchargements vérolés.

Si deux fois plus de smartphones sont scrutés quotidiennement, le taux d'infection est toutefois similaire. Google affirme en effet que moins de 0,15% des terminaux se retrouvent avec une application suspecte téléchargée depuis le Play Store. C'est ce même chiffre qu'avançait déjà Google l'année dernière.

035C000008121914-photo-android-ban-gb.jpg


Le taux d'infection passe à 0,5% lorsque le smartphone autorise les téléchargements depuis des sources externes. A titre de comparaison, pour l'année 2014, Google communiquait sur « moins de 1% ».

Rappelons que Google n'a pas connu une année facile avec les vulnérabilités affectant le module Stagefright, permettant la lecture des médias intégrés par les applications tierces. La firme californienne explique avoir comblé une centaine de failles grâce à son programme de chasse aux bugs avec quelque 200 000 dollars reversés aux experts en sécurité ayant partagé les fruits de leurs recherches.

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Intel supprime 12 000 emplois et se restructure
TNT HD : les vendeurs ont fait leurs choux gras
Apple plancherait sur sa voiture dans un laboratoire secret à Berlin
L'énergie du futur fonctionnera-t-elle à base d'urine ?
VLC mise sur une app Windows 10 universelle et abandonne Windows (Phone) 8.1
Infos US de la nuit : Apple embauche un ex-dirigeant de Tesla
Qu'attendez-vous de la WWDC d'Apple ?
Loi drones : deux poids, deux mesures
Tesla : on peut installer une version d'essai du pilotage automatique
PlayStation 4K : les spécifications en fuite sur Internet ?
Haut de page