Apple retirerait les antivirus de l'App Store pour ne pas dégrader son image

01 juin 2018 à 15h36
0
Apple serait actuellement en train de faire le ménage au sein de son App Store afin de retirer toutes les applications se présentant comme des antivirus.

Le spécialiste en sécurité Intego, éditant la solution VirusBarrier, annonce sur son blog qu'Apple a décidé de retirer son application. Intego ajoute : « pour être clair ces actions ne ciblent pas spécifiquement Intego, nous sommes l'une de plusieurs sociétés affectées par la décision d'Apple ». La firme de Cupertino a effectivement décidé de supprimer la catégorie dédiée aux antivirus et aux malwares.

01C2000007962855-photo-virusbarrier.jpg


Le PDG d'Intego Jeff Erwin explique au site spécialisé MacRumors que la présence de VirusBarrier au sein de l'App Store pouvait porter à confusion et signifier pour certains utilisateurs que le système iOS est vulnérable aux virus. Apple a donc décidé d'améliorer l'image d'iOS. Il faut dire que du côté de la concurrence, plusieurs études font état de la vulnérabilités au sein d'Android et le Play Store accueille plusieurs solutions de sécurité.

Publié en 2011 sur l'App Store, VirusBarrier ne scannait pas les fichiers du système mobile d'Apple protégé par un mode sandbox mais les pièces jointes reçues par email et les documents de certaines applications synchronisant les fichiers avec leurs serveurs.

A lire également
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L'éditeur d'Angry Birds perd encore des plumes
Intel : les NUC à Core i3 et Core i5 Broadwell sont disponibles
MSI Cubi : un PC miniature modulaire et économique
ProtonMail, le webmail anti-NSA, lève 2 millions de dollars
HTC change de tête. Peter Chou paie ses mauvais résultats
Amazon autorisé à tester son drone de livraison aux États-Unis
Antitrust : un document révèle les pratiques de Google aux Etats-Unis
Suivez l’éclipse en direct sur Internet grâce au CNRS (màj)
Infos US de la nuit : Google aurait été dans le collimateur de l’autorité de la concurrence américaine
Edward Snowden a rencontré des chefs d'entreprises au South by SouthWest
Haut de page