Attendu sur le marché du smartphone, Amazon revendique 240 000 applications Android

17 juin 2014 à 09h11
0
Alors que les médias parient sur l'arrivée d'Amazon sur le marché des smartphones avec une annonce formulée demain, le cyber marchand revendique une forte progression de son Appstore d'applications mobiles.

0096000005952268-photo-amazon-app-store-logo.jpg
Lancé en mars 2011, l'Amazon Appstore était pour la société l'occasion de se positionner sur un marché florissant, en proposant un répertoire d'applications pour Android. A ses débuts, la plateforme ne comptait que 4000 titres. On en dénombrerait aujourd'hui plus de 240 000.

La diversité de la gamme Kindle Fire a, en effet, contribué à l'élargissement de la plateforme, laquelle est désormais disponible dans 200 pays. L'arrivée d'Amazon sur le marché des smartphones pourrait donc attirer davantage de développeurs spécialisés sur Android et les inciter à publier leurs applications et leurs mises à jour simultanément avec la plateforme de Google.

Dans un communiqué, Amazon explique aux développeurs que le modèle économique de son Appstore a porté ses fruits et publie les chiffres d'une étude menée par IDC auprès de 360 développeurs d'applications pour smartphones et tablettes. 65% d'entre eux estimeraient que les revenus obtenus par application sur la plateforme Kindle Fire seraient équivalents ou supérieurs à ceux générés sur un OS mobile concurrent.

Selon une étude menée par Flurry en avril 2012 le kiosque d'Amazon serait d'ailleurs plus rentable que Google Play. Pour une base de 1 euro dépensé sur l'App Store d'Apple, 89 centimes le sont chez Amazon, pour seulement 23 centimes chez Google. Il serait donc plus rentable pour un développeur Android de commercialiser ses applications chez Amazon. Rappelons que la plateforme a tout de même connu un certain nombre de problèmes à ses débuts avec quelques faux-pas ayant découragé plus d'un éditeur.

Reste qu'en termes de visibilité, Amazon restera toutefois toujours derrière le Google Play Store, premier point de publication pour les applications Android. Interrogé par nos soins en novembre dernier lors du salon AppDays, Eric Bergaglia, responsable de l'App Shop en France, revenait sur les efforts de la société et expliquait :

Nous investissons en termes de ressources humaines. J'ai une équipe de trois personnes chargées d'acquisition et qui travaillent avec les développeurs afin de mettre en place des relations sur le long terme. Nous avons plusieurs catégories et chacune d'entre elles dispose de son spécialiste. Ils savent quelles applications doivent venir s'ajouter à l'App Shop et la manière d'approcher le développeur.

Les développeurs apprécient la disponibilité de nos équipes. Nous pouvons mettre en valeur une application sur Amazon France, mais aussi sur toutes les éditions européennes par exemple. Nous pouvons faire de très bonnes recommandations aux consommateurs en fonction de leurs achats précédents, comme un livre ou un film.


A lire également :
Interview : Amazon, nouvel acteur incontournable sur Android ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Nvidia : la RTX 3080 déclinée en trois modèles se confirme et arriverait dès septembre
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
En Allemagne, les ventes de véhicules électriques ont explosé en juillet
La Hyundai Kona passe la barre des 1 000 km d'autonomie
Google rejoint Apple et bannit Fortnite du Play Store Android
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
scroll top