Attendu sur le marché du smartphone, Amazon revendique 240 000 applications Android

Alors que les médias parient sur l'arrivée d'Amazon sur le marché des smartphones avec une annonce formulée demain, le cyber marchand revendique une forte progression de son Appstore d'applications mobiles.

0096000005952268-photo-amazon-app-store-logo.jpg
Lancé en mars 2011, l'Amazon Appstore était pour la société l'occasion de se positionner sur un marché florissant, en proposant un répertoire d'applications pour Android. A ses débuts, la plateforme ne comptait que 4000 titres. On en dénombrerait aujourd'hui plus de 240 000.

La diversité de la gamme Kindle Fire a, en effet, contribué à l'élargissement de la plateforme, laquelle est désormais disponible dans 200 pays. L'arrivée d'Amazon sur le marché des smartphones pourrait donc attirer davantage de développeurs spécialisés sur Android et les inciter à publier leurs applications et leurs mises à jour simultanément avec la plateforme de Google.

Dans un communiqué, Amazon explique aux développeurs que le modèle économique de son Appstore a porté ses fruits et publie les chiffres d'une étude menée par IDC auprès de 360 développeurs d'applications pour smartphones et tablettes. 65% d'entre eux estimeraient que les revenus obtenus par application sur la plateforme Kindle Fire seraient équivalents ou supérieurs à ceux générés sur un OS mobile concurrent.

Selon une étude menée par Flurry en avril 2012 le kiosque d'Amazon serait d'ailleurs plus rentable que Google Play. Pour une base de 1 euro dépensé sur l'App Store d'Apple, 89 centimes le sont chez Amazon, pour seulement 23 centimes chez Google. Il serait donc plus rentable pour un développeur Android de commercialiser ses applications chez Amazon. Rappelons que la plateforme a tout de même connu un certain nombre de problèmes à ses débuts avec quelques faux-pas ayant découragé plus d'un éditeur.

Reste qu'en termes de visibilité, Amazon restera toutefois toujours derrière le Google Play Store, premier point de publication pour les applications Android. Interrogé par nos soins en novembre dernier lors du salon AppDays, Eric Bergaglia, responsable de l'App Shop en France, revenait sur les efforts de la société et expliquait :

Nous investissons en termes de ressources humaines. J'ai une équipe de trois personnes chargées d'acquisition et qui travaillent avec les développeurs afin de mettre en place des relations sur le long terme. Nous avons plusieurs catégories et chacune d'entre elles dispose de son spécialiste. Ils savent quelles applications doivent venir s'ajouter à l'App Shop et la manière d'approcher le développeur.

Les développeurs apprécient la disponibilité de nos équipes. Nous pouvons mettre en valeur une application sur Amazon France, mais aussi sur toutes les éditions européennes par exemple. Nous pouvons faire de très bonnes recommandations aux consommateurs en fonction de leurs achats précédents, comme un livre ou un film.


A lire également :
Interview : Amazon, nouvel acteur incontournable sur Android ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Marvel Cinematic Universe : le guide complet pour regarder (ou non) les films et séries du MCU dans le bon ordre
E3 2021 : des stands virtuels et d'autres animations dématérialisées au programme
Un revenu universel en crypto-monnaie : douce utopie ou vraie bonne idée ?
PS5 : Sony travaille en ce moment sur plus de 25 exclusivités
Test Sony Bravia XR-55X90J : une alternative intéressante aux téléviseurs OLED ?
FLoC : Brave, DuckDuckGo, GitHub, WordPress… Pourquoi une telle levée de boucliers contre Google ?
PS5 : Sony dévoile deux nouveaux coloris pour la manette DualSense
Cent ans après : la carte de crédit, produit d'une utopie
Test ASRock B560M Steel Legend : parce que le Z590 n'est pas forcément indispensable
Test de Mass Effect Édition Légendaire : une trilogie qui fait toujours son petit effet
Haut de page