La France ne veut pas de Libra, la cryptomonnaie de Facebook

13 septembre 2019 à 23h18
0
Libra

Bruno Le Maire, ministre français de l'Économie et des Finances, a clairement affiché son opposition au projet de cryptomonnaie de Facebook, Libra. Il a ainsi recommandé de l'interdire sur le sol européen, dans le but de préserver la souveraineté monétaire des États.

Libra, la future cryptomonnaie de Facebook, n'en finit plus de faire parler d'elle. Et de susciter l'inquiétude des responsables politiques à travers le monde.

Menace sur la souveraineté monétaire des nations

Le dernier en date est Bruno Le Maire, ministre français de l'Économie et des Finances. Lors d'une conférence à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), il a manifesté ses préoccupations au sujet de l'initiative du réseau social : « Cette éventuelle privatisation d'une monnaie comporte des risques d'abus de position dominante, des risques sur la souveraineté monétaire et des risques pour les consommateurs et pour les entreprises ».

En conséquence, « nous ne pouvons pas autoriser son développement sur le sol européen », a estimé le ministre. Mais comment procéder pour bloquer l'arrivée de Libra sur le Vieux Continent ? Bruno Le Maire ne l'a pas expliqué dans son discours. Il a toutefois insisté sur le « risque systémique » induit par la taille de la communauté Facebook, dépassant les 2 milliards d'utilisateurs.


Levée de boucliers contre Libra

Ces déclarations interviennent après plusieurs signes de défiance vis-à-vis de la future monnaie virtuelle. Pendant le dernier G7 Finance, en juillet, les participants avaient déjà affiché leurs doutes, à commencer par... Bruno Le Maire. Mais la France n'est pas la seule dans ce cas. Le président des États-Unis, Donald Trump, a également fait part de ses réserves quant à la cryptomonnaie de Facebook.

Du côté du réseau social, on affirme rester serein. « Les commentaires du ministre français de l'Économie soulignent encore davantage l'importance de notre travail en cours avec les autorités de régulation dans le monde », a déclaré l'association Libra dans un communiqué.

Source : BBC
15
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
Square-Enix avance (officieusement) la date de sortie de Final Fantasy VII Remake !
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
Tesla Cybertruck : quelle est la répartition mondiale des précommandes ?
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
scroll top