Le logiciel de chiffrement TrueCrypt ferme ses portes brutalement

30 mai 2014 à 08h55
0
Depuis le mercredi 28 mai, le site dédié au logiciel de chiffrement TrueCrypt affiche une mise en garde concernant les dangers potentiels de son utilisation. Il est recommandé de basculer vers une autre solution, comme BitLocker.

00FA000005327630-photo-truecrypt-7-1a.jpg
L'annonce, publiée brutalement, interroge depuis mercredi soir : le site du logiciel TrueCrypt explique l'arrêt du développement de ce dernier, avec, en rouge, une mise en garde sans appel : « Avertissement : l'utilisation du logiciel TrueCrypt n'est pas sûre, car il peut contenir des failles de sécurité non corrigées ». De quoi pousser les utilisateurs du programme open source, destiné à chiffrer les données présentes sur un espace de stockage, à chercher une alternative.

Les créateurs du logiciel, qui ont gardé l'anonymat durant toute la durée de son développement, expliquent leur décision par l'arrêt du support de Windows XP, seul système d'exploitation populaire n'intégrant pas de fonctionnalité de chiffrement. Depuis Windows 7, Microsoft propose en effet BitLocker, prévu à cet effet mais uniquement présent dans l'édition Intégrale de l'OS. C'est d'ailleurs l'alternative conseillée par les développeurs de TrueCrypt, qui expliquent sur l'unique page restante du site officiel comment passer d'un logiciel à l'autre.

L'annonce de la fin de TrueCrypt a de quoi étonner les adeptes du chiffrement de données : ces derniers mois, le logiciel avait fait l'objet d'un audit de sécurité pour déterminer s'il était touché par du code malveillant, ou sensible aux backdoor. Les conclusions établies en avril ont démontré que le programme était sain : de fait, difficile de comprendre les mises en garde des développeurs publiées mercredi. On peut cependant imaginer que l'avertissement tient compte du fait que l'arrêt des mises à jour du programme ne permettra plus de combler les éventuelles failles détectées à partir de maintenant.

Mais un autre point troublant suscite les interrogations : le conseil donné par les développeurs d'utiliser BitLocker, le logiciel propriétaire de Microsoft. Ce dernier a en effet été pointé du doigt par les documents diffusés par Edward Snowden dans l'affaire Prism. L'analyste avait même conseillé de l'abandonner au profit de TrueCrypt. De fait, certains n'hésitent pas à soupçonner une pression exercée sur les concepteurs de TrueCrypt, pour stopper l'évolution du logiciel open source. C'est l'une des pistes envisagées par Matthew Green, un spécialiste du chiffrement qui avait participé à l'audit du programme. Ce dernier évoque la possibilité d'un chantage visant l'anonymat des développeurs, qui aurait pu les pousser à réagir de la sorte.



Le mystère entourant la mise à mort de TrueCrypt est, pour l'heure, encore entier. Le fait que ses concepteurs ne soient pas connus risque de compliquer la tâche de ceux qui cherchent à comprendre si une autre raison que l'arrêt du support de Windows XP se cache derrière cette décision expéditive. En attendant, les théories se multiplient, notamment sur Reddit où les internautes explorent également les alternatives fiables pour pouvoir se passer de BitLocker.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : le traçage numérique
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
ESET commercialise un antivirus dédié aux terminaux Linux
Square-Enix avance (officieusement) la date de sortie de Final Fantasy VII Remake !
Xiaomi présente le 70mai A1, un nouveau scooter électrique à petit prix
scroll top