Bird Office, voici le Airbnb des salles de réunion

25 janvier 2016 à 16h42
0
Réserver une salle de réunion ou de conférence, pour 2 à 400 personnes, et en seulement 10 minutes, telle est la promesse de Bird Office, une start-up française qui a le vent en poupe.

Bird Office se décrit comme un Airbnb des salles de réunion, et c'est ce qu'il est. Ce site de réservation français a vu le jour en décembre 2013 sur le constat d'Arnaud Katz, étudiant à HEC : « Il n'existe aucun site permettant de réserver une salle de réunion en France. » Le concept est pourtant simple. Aujourd'hui, le site recense 2 000 salles dans le pays, et vient de lever 1,2 million d'euros auprès de News Invest et de Bpifrance.

Ce qui a séduit ces investisseurs, c'est probablement la fulgurante ascension qu'a connu la start-up, passant de 70 000 euros de chiffre d'affaires en 2014 à 1,3 million l'année suivante. Autre argument massue selon Arnaud Katz : « BNP, Areva, Air Liquide, L'Oréal... presqu'aucune société du CAC 40 ne nous utilise pas. »

Revenus additionnels

Selon le jeune dirigeant, Bird Office profite à tout le monde. Pour les clients finaux, les prix seraient moins chers, car la plateforme réalise des économies d'échelle et leur permet de comparer les offres. Les loueurs de salles professionnels, eux, optimisent le taux de remplissage. Du coup, ils sont peut-être taxés à 20 % par Bird Office, mais sur un chiffre d'affaires qu'ils n'auraient pas réalisé autrement, souligne Arnaud Katz.


03E8000008321504-photo-bird-office.jpg


Mais le gros de l'offre (80 %) est en fait constitué de salles louées par des non-professionnels. C'est là que le site peut vraiment être qualifié d'Airbnb des réunions. « Nous permettons à des sociétés de mettre à la location une salle qui ne leur sert pas durant certains créneaux, afin de les rentabiliser », explique Arnaud Katz, pour qui « le partage est dans l'ère du temps ». De cette façon, elles génèrent des revenus additionnels.

Services complémentaires

De plus en plus, Bird Office associe à ces locations - entièrement gérées par la plateforme, avec l'assurance d'une facturation rapide -, des services comme l'accueil (hôtesses), le petit déjeuner, et la vidéo-projection. Ce n'est pas tout. Afin de prendre en charge les professionnels avant et après les réunions ou conférences, la start-up pourrait proposer un service de VTC (partenaire) et du logement chez l'habitant (MagicEvent).

Sans concurrence dans l'Hexagone, la start-up veut se renforcer dans les grandes villes du pays (Lille, Lyon, Marseille...), ainsi qu'à l'international, notamment au Luxembourg, en Belgique et en Suisse.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix menace les partages de compte entre amis
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
M6, France Télévision et TF1 engagent un triple Salto... pour espérer retomber sur leurs pieds
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top