Quand les professionnels logent chez l'habitant

24 août 2015 à 12h14
0
Les voyages d'affaires sont en train de changer de visage sous l'influence des plateformes de mise en relation entre particuliers et professionnels. Airbnb est l'une des figures de proue.

Un an après avoir adapté sa plateforme de location aux voyages d'affaires, Airbnb annonce avoir attiré un millier d'entreprises partenaires dans 35 pays. Parmi elles : Google, SoundCloud, Box. En juillet 2014, le site faisait le pari d'étendre sa clientèle aux entreprises et débutait l'expérience avec 30 partenaires. La promesse faite aux professionnels est multifacettes : facilitation de la gestion des notes de frais grâce à une connexion au logiciel Concur, possibilité d'être logé au plus près des centres de congrès et prix de la nuitée attractif.

« Près de 10 % de nos clients voyagent déjà dans un cadre professionnel », avait noté Airbnb. « Les retours des voyageurs nous ont indiqué que ce type de déplacement figure parmi leurs priorités », ajoutait-elle, afin de justifier sa nouvelle offre. Plus frappant encore : ces réservations pesaient 20 % du chiffre d'affaires de la plateforme en France avant que l'offre pro ne soit lancée, selon son directeur général, Olivier Grémillon.

Influence de la génération « Y »

De l'avis du cabinet Xerfi, l'ouverture du commerce collaboratif - jusqu'alors réservé aux particuliers - aux professionnels figure parmi les tendances qui refaçonnent le paysage des voyages d'affaires. Airbnb, avec 40 millions d'utilisateurs dans 34 000 villes (190 pays), est devenu un réflexe pour de nombreuses personnes. Et c'est notamment le cas de la « génération Y », de plus en plus présente au sein de la clientèle d'affaires.


03E8000008145348-photo-airbnb-pro.jpg
Décrié par certains hôteliers, Airbnb n'apaisera pas ses relations avec le secteur grâce à son offre pour les professionnels - Crédit : Airbnb.


Alors qu'Airbnb fait déjà de l'ombre aux hôtels sur le segment du tourisme, il s'attaque ici à nouveau pan de leur économie, évalué au niveau mondial à 303 milliards de dollars en 2015. Et l'américain réussit à aligner ses moyens à ses fins. En juin 2015, la société levait 1,5 milliard de dollars pour financer ses projets, portant sa valorisation à plus de 25 milliards. Un niveau que seul le ténor de l'hôtellerie Hilton Hotels a atteint.

MagicEvent, un Airbnb « C2B »

Mais Airbnb n'est pas seul à avoir cerné le potentiel du « C2B » - signifiant « consumer to business ». Dans ce modèle d'entreprise, ce sont les particuliers qui sont au service des professionnels. Ils leur apportent une prestation, et non le contraire, comme c'est le cas traditionnellement. En France, la start-up MagicEvent s'est aussi lancée, en 2014, dans les voyages d'affaires chez l'habitant. Elle cible les grandes capitales européennes.

La plateforme promet jusqu'à 45 euros d'économies comparé à un hôtel classique, avec l'avantage de loger le voyageur d'affaires potentiellement au plus près de leurs rendez-vous. Pour pallier son manque de notoriété comparé à Airbnb, le français misera sur des services annexes pour répondre aux attentes de cette clientèle, comme le transfert depuis l'aéroport, l'organisation de conférence de presse ou un service de conciergerie.

Et histoire de compléter la boucle de la désintermédiation des voyages d'affaires, pourquoi ne pas se rendre à sa chambre avec Uber ? En octobre 2014, le numéro un des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) a lui aussi choisi d'adapter son offre à cette clientèle, en lançant Uber for Business. Les avantages promis ne sont pas inconnus : gestion des notes de frais, vue centralisée des déplacements, prix jusqu'à deux fois inférieur...


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Android : bientôt moins d'applications Google installées par défaut
Half-Line Miami : l'improbable mariage de Half-Life 2 et Hotline Miami
Il construit un tableau de bord pour contrôler son ordinateur
Mapstr, une alternative privée à Foursquare
Nintendo précise ses sorties de l'automne : Mario Tennis, Star Fox, Xenoblade
iBackPack, le sac à dos idéal des technophiles ?
Diablo 3 : passage de la saison 3 à la saison 4 et patch 2.3
Nintendo ne serait pas contre un retour au cinéma
Vers des consoles sans lecteur optique chez Nintendo ? Microsoft ?
Fig : une plateforme de financement participatif dédiée au jeu vidéo
Haut de page