eMule dévoile son réseau propriétaire

Vincent
01 octobre 2003 à 19h42
0
0064000000057863-photo-emule-logo.jpg
Le logiciel libre eMule permet depuis plusieurs mois de se connecter au réseau eDonkey introduit par la firme METAmachine et son logiciel d'échange de fichiers Peer To Peer "eDonkey 2000".

Non content d'avoir largement pris le monopole des clients compatible eDonkey, eMule (utilisé environ par 95% des utilisateurs du réseau eDonkey) se voit aujourd'hui doter d'un réseau propriétaire décentralisé basé sur "Kademlia". Contrairement à eDonkey, ce réseau n'utilise pas à proprement dit des serveurs de connexion puisque tous les clients sont potentiellement des serveurs.

L'utilisation de ce réseau pour l'instant est évalué par les créateurs d'eMule qui ont publié une version test du client : eMule 0.40a.10, qui se connecte à la fois sur le nouveau réseau et sur le réseau eDonkey.

Avec l'arrivée de ce nouveau réseau, eDonkey et Overnet (un réseau décentralisé également mis au point par MetaMachine) pourrait assister à une chute certaine de la popularité et de l'utilisation de leurs réseaux et de leurs logiciels si les créateurs d'eMule introduient prochainement des versions de leur client qui ne se connecteraient qu'à leur réseau propriétaire.
Modifié le 18/09/2018 à 14h53
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé
scroll top