La RIAA ne s'interesse pas aux petits utilisateurs

Vincent
19 août 2003 à 20h50
0
0096000000057825-photo-riaa-logo.jpg
Après avoir perdu quelques procès phares contre certaines sociétés responsables de logiciels de partage de fichiers sur Internet, la RIAA (association censée défendre les droits des grandes maisons de disques américaines) avait annoncé des poursuites judiciaires par centaine contre les utilisateurs de logiciels Peer To Peer.

Aujourd'hui on apprend que le président de la RIAA a toutefois fait savoir que seuls les très gros consommateurs de "MP3 illégaux" seront concernés par ces poursuites judiciaires. Les "petits consommateurs" ne seront donc pas la cible de la RIAA, mais l'association espère bien entendu dissuader ces derniers avec les verdicts des procès intentés contre les utilisateurs qui partagent beaucoup de contenus copyrightés.

Le président de la RIAA a toutefois ajouté à cela, que ce n'est pas parce qu'aucune action en justice ne sera (pour l'instant) intenté contre elle, que la petite piraterie est acceptable et peut être tolérée.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coronavirus : le traçage numérique
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
scroll top