Baromètre mobilité : IDC confirme l'intérêt des entreprises pour le haut débit mobile

Par
Le 11 décembre 2007
 0
Le collaborateur nomade sera-t-il bientôt connecté en permanence au système d'information de son entreprise ? Le dernier baromètre de la mobilité, dont les résultats ont été dévoilés aujourd'hui par dell et IDC, confirme l'intégration de plus en plus profonde des problématiques de mobilité dans la politique informatique des structures de taille moyenne (de 100 à 500 employés) et des grands comptes (plus de 500 employés). Ordinateurs Portables et dispositifs de connexion mobiles ne cessent de progresser au sein de l'entreprise.

De 20% en 2000, la part des ordinateurs portables dans les ventes à destination des entreprises est passée à 40% pour le premier semestre 2007, indique IDC. 60% des 200 entreprises interrogées dans le cadre de cette enquête indiquent avoir l'intention d'investir sur ce segment en 2008, une proportion qui monte à 82% chez les grands comptes. IDC remarque toutefois que dans près de 50% des cas, le PC portable n'est utilisé que comme alternative à une machine fixe ou en mobilité, mais au sein de l'entreprise.

015e000000695344-photo-barometre-mobilit-dell-idc.jpg


Le haut débit mobile suit la tendance puisqu'en novembre 2007, 42% des entreprises interrogées affirment avoir déployé la technologie 3G sur certaines de leurs machines, contre 27% en septembre 2006. Les grands comptes sans surprise les premiers à s'être équipés : 58% d'entre eux utilisent la 3G, alors que seuls 39% des groupes de 100 à 499 employés y sont passés. Une adhésion suivie de faits, puisque pour les grands comptes qui utilisent la 3G, 26% des ordinateurs portables seraient équipés. Pour les groupes de 100 à 499 employés, le taux de pénétration passe à 33% des ordinateurs portables du parc informatique.

Environ 90% des salariés amenés à utiliser l 3G se disent satisfaits, mais 34% des groupes interrogés doutent encore que le surcoût que représente un ordinateur portable par rapport à un PC fixe est justifié au vu des avantages qu'il offre. La gestion de la sécurité et la protection des données de l'entreprise, le déploiement d'applications métier spécifiques et la gestion des coûts apparaissent comme les principales difficultés à surmonter.
Modifié le 18/09/2018 à 14h33

Les dernières actualités

scroll top