Justice : victoire de l'UFC Que Choisir face à Free

Alexandre Laurent
10 décembre 2007 à 09h58
0
00DC000000522136-photo-le-logo-de-free.jpg
L'UFC-Que Choisir vient d'obtenir la relaxe dans le cadre de l'affaire qui l'opposait au fournisseur d'accès à Internet Free. Fin novembre 2006, la filiale Internet du groupe avait porté plainte pour diffamation contre Alain Bazot, président de l'association de consommateurs et Jean-Paul Geai, rédacteur en chef du magazine Que Choisir. Le tribunal correctionnel de Paris a finalement accordé aux deux prévenus, le 7 décembre dernier, le « bénéfice de la bonne foi », rapportait vendredi l'AFP.

Dans un communiqué daté du mois de mai 2006, l'association de consommateurs dénonçait fin novembre l'attitude incroyablement « autiste » du fournisseur d'accès, le fustigeant pour « l'absence ou les interruptions de fourniture du service » et soulignant l'impossibilité dans laquelle se trouvait les consommateurs de « trouver un interlocuteur pour répondre à leurs demandes légitimes ». Elle annonçait dans le même temps l'ouverture de poursuites judiciaires allant à l'encontre de Free.

Le tribunal de Paris aurait finalement décidé que la justice avait « retenu des éléments sérieux pour justifier les critiques formulées », d'après l'avocat de l'UFC cité par l'AFP. Les propos tenus par les représentants de l'association de consommateurs n'auraient donc rien eu de diffamatoire.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Fortement attendue, l'application britannique de traçage de la COVID massivement téléchargée
Enchères 5G : Orange montre ses muscles, Free Mobile en retrait, le bilan de ce jour 1
scroll top