Vente en ligne de billets d'avion : l'Europe sévit

Ariane Beky
15 novembre 2007 à 13h43
0
00666892-photo.jpg
A la suite d'une investigation lancée en septembre sur l'ensemble de l'Union européenne, la Commission a constaté des irrégularités sur plus de 50% des quelque 400 sites web étudiés.

Pour tenter de mettre un terme à ce vol organisé (manque de clarté des tarifs, des clauses contractuelles et des restrictions sur la disponibilité de l'offre), l'exécutif européen donne 4 mois aux sites web des principales compagnies aériennes européennes, des transporteurs à bas coûts et d'autres sites spécialisés, pour « se mettre en conformité avec le droit communautaire en matière de consommation ».

« Qu'ils soient à Bruxelles ou à Barcelone, à Munich ou à Manchester, les consommateurs méritent de recevoir des indications tarifaires claires et loyales et d'être à l'abri de surprises cachées dans des clauses contractuelles imprimées en tous petits caractères », a indiqué Meglena Kuneva, commissaire à la protection des consommateurs, dans un communiqué daté du 14 novembre 2007.

Au-delà, a insisté la commissaire européenne, des mesures répressives seront engagées à l'encontre des sites contrevenants. « Outre une action éventuelle en justice, nous n'hésiterons pas à citer et blâmer les compagnies qui, à l'expiration de l'échéance, n'auront pas pris les mesures nécessaires pour mettre leur site en conformité avec le droit européen ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top