m-marketing : c'est au tour de Alapage de passer en version mobile

Alexandre Habian
12 novembre 2007 à 10h25
0
00FA000000660502-photo-alapage-mobile.jpg
Une fois n'est pas coutume, à quelques semaines des fêtes de fin d'année, quelques boutiques ont décidé d'accélérer leurs développements techniques pour les adapter aux téléphones mobiles du marché. Après voyages-SNCF ou la Fnac, c'est au tour de la boutique Alapage, filiale de France Télécom, d'être disponible en version mobile.

Et une fois de plus, du compte utilisateur au moteur de recherche en passant par un accès direct vers les rubriques de la boutique les plus consultées, « Alapage Mobile » rassemble toutes les fonctions déjà accessibles depuis la version fixe du portail de loisirs culturels sur un mobile doté d'un navigateur web ou wap. Mais plutôt que de proposer une nouvelle adresse web pour ces mêmes terminaux, la boutique mobile reste accessible directement depuis la page « alapage.com ».

Pour le reste, au delà du défi technique, il reste à savoir si les mobinautes effectueront directement leurs achats sur ces mêmes boutiques en ligne ou si ils attendront les premières versions des comparateurs de prix de boutiques mobiles. Pour le moment, quelques comparateurs de prix comme LeGuide (i-mode), HTfacile (groupe Cyrealis) ou PriceRunner (Wap) sont passés en version mobile mais ne référencent pas encore les (quelques) boutiques mobiles.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
Étouffé par les sanctions américaines, Huawei également lâché par les fondeurs chinois
Xbox All Access : les tarifs français officialisés par Microsoft
scroll top