Sun renoue avec les bénéfices

Ariane Beky
06 novembre 2007 à 16h47
0
00490382-photo.jpg
Troisième fabricant mondial de serveurs pour entreprises derrière et HP, Sun renoue avec les bénéfices au premier trimestre de son exercice fiscal 2008, clos le 30 septembre 2007. a dégagé un bénéfice net trimestriel de 89 millions dollars, ou 3 cents par action, contre une perte de 56 millions de dollars, ou 2 cents par action, à la même période il y a un an.

Engagé dans un plan de restructuration et le renforcement de ses alliances avec Microsoft et IBM, le groupe américain a réalisé un chiffre d'affaires de 3,22 milliards de dollars sur le trimestre, en hausse de 1% sur un an. Ce résultat reste inférieur aux attentes des analystes (3,27 milliards de dollars). Plus encourageant, la marge brute de Sun a augmenté de cinq points sur un an à 48,5%. Sun vise désormais une marge de 44% à 47% sur l'ensemble de son exercice fiscal 2008 et confirme son objectif de croissance du CA de 1% à 5%.

« Nous avons fait preuve d'une discipline constante et nous avons réalisé un premier trimestre très robuste », a déclaré dans un communiqué Jonathan Schwartz, CEO de Sun Microsystems. L'entrepreneur s'est félicité de « la vigueur de la branche serveurs haut de gamme », de « la bonne croissance des logiciels de gestion d'identité », de l'engouement pour le système open source Solaris 10 et l'offre de virtualisation de Sun.

A l'annonce des résultats du groupe américain lundi à Wall Street, le titre Sun a cédé 3,2%, à 5,53 dollars, mais a clôturé en hausse à 5,71 dollars.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
NVIDIA achète ARM pour 40 milliards de dollars
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
scroll top