La fusion Bull - GFI Informatique reste d'actualité

0
00456209-photo.jpg
Le rapprochement entre les français et GFI Informatique reste d'actualité.

« Après les turbulences de l'été, nous avons retrouvé la sérénité pour en discuter calmement », a indiqué à l'AFP le président de Bull, Didier Lamouche, lors de la présentation du chiffre d'affaires du groupe, vendredi, pour le troisième trimestre 2007. « Les discussions n'ont jamais arrêté », a-t-il poursuivi. Pourtant, après l'échec cet été de l'offre publique d'achat présentée sur GFI par le groupe japonais Fujitsu, la direction de déclarait que les discussions avec Bull n'étaient plus une priorité. Depuis la situation a évolué.

Interrogé sur les rumeurs concernant un éventuel rachat de Bull par Hewlett-Packard, Didier Lamouche a rappelé n'avoir reçu « aucune proposition formelle » de la part du groupe informatique américain, mais a ajouté « ne rejeter aucune alternative ». Spécialiste français des systèmes d'information, Bull réoriente son activité sur les services avec l'objectif de porter leur part à 50% de ses revenus « dans les semestres qui viennent », contre 38% aujourd'hui.

Au troisième trimestre, Bull a publié un CA en baisse de 3% à 243,3 M€. Toutefois, à périmètre comparable, excluant les activités italiennes et portugaises cédées, ce chiffre a augmenté de 2,5%.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page