NTT DoCoMo revendique désormais plus de 40 millions de clients 3G

0
00FA000000510843-photo-direct-japon-docomo.jpg
La 3G s'impose au Japon. Six ans tout juste après l'ouverture en octobre 2001 de "FOMA" (Freedom of mobile access), premier réseau UMTS commercial au monde, l'opérateur japonais NTT DoCoMo a annoncé avoir franchi le cap des 40 millions d'abonnés soit plus de 75% de sa propre base de 53 millions d'abonnés.

Basé sur les mêmes procédés de multiplexage large bande W-CDMA que les réseaux UMTS européens, FOMA offrait initialement des débits de 384 kb/s que DoCoMo a rapidement amélioré grâce à l'introduction de nouvelles technologies comme le HSDPA (débit théorique de 3,6 Mb/s), désormais accessible à plus de 90% de ses abonnés.

Outre le i-mode, un environnement également disponible en France chez bouygues-telecom, NTT DoCoMo propose de nombreux services multimedia à ses abonnés 3G tels que "Deco-mail", pour personnaliser les fonds d'écran de ses courriers électroniques ou encore "Chokkan Games" pour télécharger des jeux en flash ou java. Des services d'autant plus consommés que DoCoMo a également introduit de nouveaux forfaits data illimités baptisés "Pake-hodaï full", abandonnant la coûteuse et complexe tarification à l'octet introduite en 1999...

Avec 40 millions d'abonnés W-CDMA, DoCoMo se classe en tout cas devant ses concurrents KDDI et Vodafone Japan, dont les réseaux 3G sont basés sur la technologie CDMA 2000, et revendique même le leadership global en matière d'abonnés 3G, des réseaux qui compteraient désormais plus de 164,3 millions d'abonnés dans le monde selon les derniers chiffres de l'UMTS Forum.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page