Christophe Camborde : "Agematis a conçu Neuf Giga à partir de Steek, pour Neuf Cegetel"

Par
Le 25 septembre 2007
 0
00598470-photo.jpg
Co-fondateur et président d'Agematis, éditeur français de solutions de stockage de données en ligne, christophe-camborde revient sur les atouts de la technologie Steek adoptée notamment par 16 et Orb Networks.

AB - Christophe Camborde, bonjour. Comment se situe Agematis par rapport à des acteurs comme MediaMax, Omnidrive ou Box.net sur le marché du stockage en ligne ?

CC - Bonjour. Notre technologie de gestion de données en ligne, Steek, est aujourd'hui une des plus utilisées au monde et une des plus stables. A ce jour, nous comptons près de 910.000 utilisateurs grâce à nos nombreux partenariats avec des fournisseurs d'accès et des portails Internet. Nous proposons également nos propres produits de sauvegarde, SteekUP, et de partage en ligne, SteekR.

Enfin, Agematis est un des rares acteurs du secteur à avoir déjà opté pour la convergence (mobile/PC/TV). Nos clients peuvent consulter leurs photos, vidéos et musiques sur l'écran de leur choix. Enfin, nous sommes les seuls à avoir la double compétence 'backup pro' et partage en ligne.

AB - Avec quels atouts fonctionnels, techniques et tarifaires, Steek a retenu l'attention de l'opérateur Neuf Cegetel et de l'éditeur de logiciels Orb Networks ?

CC - Notre savoir-faire particulier nous permet de réconcilier prix du GO accessible au grand public et sécurité absolue des données. J'ajoute que Steek permet de créer des produits sur mesure. Ainsi, nous avons mis en oeuvre Neuf Giga pour le compte de Neuf Cegetel, en adaptant notre produit SteekR aux contraintes de l'opérateur. Autre exemple, nous avons réutilisé steekUP pour faire la brique de sauvegarde en ligne de Kaspersky France.

Concernant notre roadmap, celle-ci est mutualisée pour tous nos clients. Ils bénéficient, s'ils le souhaitent, des améliorations fonctionnelles du produit réalisées par une équipe de 35 développeurs. Je pense que nous sommes l'exemple type d'une nouvelle forme d'éditeurs de logiciels dont l'expertise est à la fois technique, marketing et commerciale. Ce qui nous permet de fournir un service complet à nos partenaires et de mettre en ligne des offres adaptées en quelques semaines.

AB - A vos yeux, comment va progresser le mouvement de dématérialisation du stockage et le marché du partage de fichiers ?


CC - Avoir ses fichiers dans son PC est une erreur historique et technique. Les réseaux n'existaient pas, ou presque pas, lorsque les premières versions de DOS et Windows sont apparues. Travailler en mode connecté, avec ses applications et ses données en ligne, ou travailler en mode déconnecté, avec le même contenu dans son PC, va devenir naturel. La resynchronisation de l'ensemble doit se faire sans effort pour l'utilisateur final, bien entendu !

AB - Christophe Camborde, je vous remercie.
Modifié le 18/09/2018 à 14h33

Les dernières actualités

scroll top