Jocelyn Klein, .Abstrakt : "Le marché est prêt pour une solution e-commerce full Flash"

01 juin 2018 à 15h36
0
00594056-photo.jpg
Fondée par des passionnés d'informatique et d'imagerie numérique, la société .Abstrakt Graphics vient de lancer SWIM, solution de création de sites e-commerce basés sur la technologie Flash d'Adobe. A cette occasion, Jocelyn Klein, co-fondateur et gérant de l'agence de création multimédia, relance le débat « Flash vs. HTML ».

AB - Jocelyn Klein, bonjour. Pouvez-vous présenter l'activité de .Abstrakt Graphics et votre rôle au sein de l'agence ?

JK - Bonjour. L'agence Abstrakt a été créée en 1998. Nous sommes spécialisés dans la création de projets web réalisés à partir de Flash. Notre expérience dans le secteur nous a amenés à travailler pour des partenaires demandant des sites esthétiques ayant une forte valeur graphique. Flash d'Adobe est une technologie très performante du point de vue de la création graphique tout autant que pour l'intégration de contenus Rich Media.

Aujourd'hui, nous comptons de nombreuses références dans le domaine du luxe et du cinéma, et collaborons avec des acteurs tels que : UGC Distribution, Warner, BAC Films, Davidoff ou Thierry Mugler. L'agence est composée d'une équipe de 15 personnes réparties entre un pôle développement et un pôle multimédia.

AB - .Abstrakt propose une nouvelle solution de création de sites e-commerce full flash, SWIM. Pour quelle cible et à quel prix ?


JK - En effet, nous avons annoncé la semaine dernière la sortie de la solution de création de sites e-commerce full Flash : SWIM. Cette solution packagée permet aux professionnels de créer une boutique en ligne entièrement réalisée à partir de Flash.

Ce lancement est crucial pour l'agence car il clôture plusieurs années de développement. Il est également novateur sur le marché, car nous permettons à des professionnels de bénéficier des avantages de la technologie Flash pour la création de leur site e-commerce à un prix raisonnable. Auparavant, la création d'un site e-commerce full Flash coûtait, au minimum, plusieurs dizaines de milliers d'euros, ce qui n'est plus le cas avec SWIM. Avec notre solution, la création d'un site full Flash devient possible à partir de 10.000 euros.

AB - S'agit-il d'un outil 'tout-en-un' ?

JK - Exactement, et c'est ce qui fait la force de SWIM, mais la solution reste ouverte et évolutive. SWIM intègre un moteur de référencement interne, un back-office de gestion des stocks en temps réel ainsi que de nombreuses fonctionnalités répondant aux exigences du e-commerce. Dans le détail, SWIM propose un outil de CRM permettant le suivi des comptes clients et la création de campagnes de push, une interface bancaire sécurisée paramétrée pour la prise en charge des paiements ainsi que des offres d'hébergement et d'infogérance. En résumé, la solution permet de créer un site esthétique, efficace, fonctionnel et évolutif.

AB - Jocelyn Klein, vous avez souligné lors de la convention e-commerce 2007, "Flash offre aujourd'hui la possibilité de concilier esthétique web et référencement. Un mix produit gagnant que les projets HTML sont à ce jour incapables de proposer". Vous allez faire grincer des dents. Pouvez-vous préciser votre point de vue ?

JK - La question n'est pas de savoir quelle technologie est la meilleure, mais de comprendre l'état actuel du marché et les nouveaux besoins des e-commerçants. Aujourd'hui, le marché des sites de commerce électronique en France représente 16.000 sites actifs, ce chiffre devrait doubler en 2008. Avec le développement de ce marché, il devient de plus en plus difficile d'être visible sur Internet.

Jusqu'à présent, pour créer leurs boutiques en ligne, les marchands avaient deux choix : placer leur projet entre les mains de professionnels et débourser une somme importante ou choisir de créer eux-mêmes leurs sites à partir de solutions HTML. Ces solutions de boutiques HTML souffrent à mon sens de plusieurs défauts : premièrement, elles placent l'e-entrepreneur face à ses propres limites techniques. Or, nous ne sommes pas tous des experts du Web. Deuxièmement, ces solutions permettent de créer des sites standardisés, peu interactifs, et qui ne sont pas conçus pour supporter de manière souple des contenus vidéo ou des modules multimédias.

A l'inverse, la création de sites e-commerce en full Flash répond aux nouveaux besoins du marché. Cette technologie permet de produire des sites interactifs, esthétiques et différenciants, ce que les technologies HTML peinent à faire. J'ajoute que Flash est aujourd'hui aussi facilement "référençable" que les sites HTML. Nous avons développé pour SWIM un moteur de référencement naturel qui donne d'excellents résultats quant au crawling des moteurs comme Google, ou Exalead. Le fait que Flash soit le plus mauvais choix possible pour le référencement est un mythe que nous allons nous efforcer de dépasser.

AB - Le marché, vos prospects, sont-ils prêts pour une solution e-commerce full Flash ?

JK - Le marché est mature. Lors de la convention e-commerce 2007 nous avons croisés un nombre considérable de professionnels à la recherche de solutions de ce type. Nous entendons profiter de notre avance technologique pour nous positionner clairement sur ce nouveau segment. Pour être très clairs avec vous, nous visons la création de 120 boutiques (sous SWIM) pour la fin de l'année 2008. Cet objectif est défini compte tenu de la taille de notre agence. Il est clair que nous adapterons notre offre à la demande de nos partenaires.

AB - Jocelyn Klein, je vous remercie.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Kaella 3.2: le plein de logiciels et de musique libre
Saas : PeopleCube lève 17 millions de dollars
Western Digital : nouvelles collections My Book
Memoloop.com : un réseau social basé sur les souvenirs
  SupCom : Forged Alliance  , images et vidéo
Quoi de neuf en jeux vidéo ce vendredi ?
Bouygtel / HTC TyTN II : moins de 200 personnes touchées par le problème logiciel
Le Wireless USB 1.1 déjà en préparation
Easy Company se crée et dévoile  Motorm4x
Haut de page