Fabrice Lacroix : "Antidot investit dans les technologies du web sémantique"

30 août 2007 à 14h32
0
00576586-photo.jpg
Fabrice LACROIX, président d'Antidot, éditeur français de solutions d'accès à l'information, outils de recherche et de navigation, précise les spécificités de l'entreprise sur un marché BtoB où s'activent des acteurs comme le français Exalead et le norvégien Fast.

AB - Fabrice Lacroix, bonjour. Antidot a développé une technologie propriétaire de recherche et de navigation pour entreprises, Antidot Finder Suite (AFS). Quels sont ses points forts fonctionnels, techniques et tarifaires ?

FL - Un de nos points forts fonctionnels réside dans la verticalisation de nos solutions. Nous fournissons des solutions adaptées aux besoins métiers qui permettent une prise en main rapide par nos clients. Nous investissons beaucoup dans la spécialisation de nos offres, avec la participation de nos clients, afin de répondre exactement aux besoins et d'évoluer en permanence. Nous avons aujourd'hui des offres pour le e-commerce, le tourisme, les médias ainsi que des offres spécifiques pour entreprises.

La spécificité technique de la solution réside dans l'originalité et la performance de la gestion des index, ainsi que dans sa modularité. Contrairement aux autres solutions majeures du marché, AFS va gérer autant d'index que de sources d'informations à interroger optimisant la pertinence et la gestion de l'information. La modularité de la solution offre ensuite une grande capacité d'évolution et accompagne le site du client tout au long de sa vie, absorbant les pics de charges et intégrant de nouvelles fonctionnalités sans interruption de service. En terme de tarif, nos solutions sont disponibles en mode hébergé (ASP) ou licence, le passage d'un mode à l'autre facilite son acquisition, d'autant que nous accompagnons nos clients et partenaires dans cette démarche.

AB - Quelles sont les spécificités d'Antidot par rapport à des acteurs comme Exalead ou Fast ?


FL - Techniquement, l'intégralité des capacités des solutions Fast et Exalead sont couvertes par AFS. Notre approche verticale offre des fonctionnalités supplémentaires telle que le maillage automatique et temps réel de l'information. Le principe a été mis en place pour le site du magazine Le Point, il permet d'enrichir les dépêches Reuters de liens vers des articles contextuels offrant ainsi une meilleure visibilité aux articles de la rédaction. En terme de disponibilité de l'offre, comme je l'ai signalé, nos solutions sont proposées à la location ou en mode licence.

Notre principale spécificité réside toutefois dans notre approche très orientée services. Nous nous attachons à accompagner nos clients et partenaires en amont du projet afin que le service de recherche basé sur une solution technique performante, réponde à leurs objectifs marketing et commerciaux. Nous sommes ensuite, régulièrement, force de proposition pour améliorer le service fourni à l'internaute et permettre à nos clients d'en tirer le meilleur profit. Le service de recherche est une véritable mine d'informations marketing client encore trop souvent sous-exploitée.

AB - Quel budget moyen devra débourser une entreprise active sur l'ensemble du territoire national pour intégrer AFS à son système existant ?


FL - Le budget va dépendre de la complexité de son système d'information ainsi que du volume de données. Quoi qu'il en soit, nos solutions sont accessibles en mode hébergé à partir de 350 €/mois pour 5000 documents et 50.000 requêtes.

AB - A vos yeux comment va évoluer le marché BtoB des outils de recherche ces 5 prochaines années ?


FL - Nous assistons à une multiplication des données tant du point de vue des volumes que des formats. Par ailleurs, les utilisateurs expriment des besoins de plus en plus évolués concernant l'accès à l'information, avec une demande pour des fonctions d'analyse, de consolidation et d'assistance à la compréhension. Cette complexité grandissante de l'information et de son utilisation nécessite une approche nouvelle qui permette de 'faire réfléchir' les ordinateurs.

C'est dans cette démarche innovante que s'inscrivent les technologies du web sémantique : modélisation des domaines de connaissance, moteurs d'inférence, structuration dynamique de l'information (ontologies, RDF, SKOS, etc.) Depuis plus de 2 ans, Antidot investit massivement dans cette voie, avec des projets de recherche soutenus par l'ANR (Agence nationale de la recherche), ce qui fait de nous un des acteurs les plus avancés du domaine, à même de répondre aux demandes les plus complexes en terme d'accès à l'information.

AB - Fabrice Lacroix, je vous remercie.
Modifié le 18/09/2018 à 14h33
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Un site officiel pour  Jack Keane
Deux « studios photo » à petit prix chez HP
  Inhabited Island : The Earthling  se montre
La famille UMPC de Samsung s'agrandit de nouveau
Christophe Vérité, F-Secure :
Nouvelles captures pour  Memento Mori
Nouveaux Walkman : Sony enterre SonicStage/ ATRAC3
Mobile DJ Preview Ed., évolution du Mobile DJ MP3
Quoi de neuf en jeux vidéo ce jeudi ?
Gigabyte dévoile à son tour sa carte mère X38
Haut de page