Piratage : la BSA récompense la délation

le mardi 03 juillet 2007
00529781-photo.jpg
Promotion d'été aux Etats-Unis : la Business Software Alliance (BSA) promet jusqu'à 1 million de dollars, au lieu des 200.000 habituels, à ceux qui dénonceront l'utilisation de logiciels piratés dans leur entreprise. Cette opération coup de poing ne récompensera que « les rapports qualifiés ». Elle est associée à une nouvelle campagne radio et Internet qui se déroulera Outre-Atlantique de juillet à octobre 2007.

La BSA compte parmi ses membres 107, 2, 8, 17, Intel, Microsoft et 108. A travers cette nouvelle initiative, l'alliance espère que les plus timorés seront attirés par l'appât du gain. « Les entreprises présentent souvent un million d'excuses pour justifier l'utilisation de logiciels copiés illégalement sur leurs postes de travail. BSA offre jusqu'à 1 million de dollars aux employés qui les confondront », a déclaré dans un communiqué Jenny Blank, directrice en charge du règlement chez BSA.

Depuis le lancement du programme « BSA Rewards » en 2005, près de 22 millions de dollars auraient été générés dans le cadre de règlements avec les entreprises accusées de pirater des logiciels. Enfin, d'après une étude réalisée par IDC pour le compte de la BSA, l'industrie américaine du logiciel a perdu 7,3 milliards de dollars en 2006 du fait du piratage.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36