Un robot pour visiter le Château de Versailles en HD

01 juin 2018 à 15h36
0
Nouveaux réseaux, nouveaux services. Engagé dans le déploiement massif de son nouveau réseau en fibre optique "to the home" (FTTH) auquel plus d'un million de foyers seront raccordables fin 2008, prend également le temps d'imaginer les services de demain. «Avec ces nouveaux réseaux, nous réfléchissons à de nouveaux services dont le débit sera virtuellement illimité» explique avec enthousiasme Gaëlle Le Vu, Chef de Projet Fibre optique chez Orange.

Ainsi, en plus de l'accès à très haut débit et de la télévision HD ou 3D, les laboratoires de recherche de l'opérateur se sont associés à la jeune pousse biarrote Robosoft pour concevoir un service de visite à distance du Château de Versailles. Concrètement, les clients FTTH Orange auront la possibilité, du 7 au 27 Juin prochain, de prendre gratuitement à distance les commandes d'un robot surmonté d'une caméra en haute définition (flux HD Ready 4 Mb/s) pour déambuler pendant 25 minutes dans différentes pièces du Château.

Intégré au projet "Grand Versailles Numérique" et présentée comme une évolution du métier de conférencier, l'expérimentation pourrait permettre aux internautes de découvrir, grâce au zoom de la caméra, des détails qui échappent habituellement aux visiteurs du château. «Grâce à la robotique, nous allons pouvoir satisfaire deux objectifs à priori incompatibles : l'ouverture du château au plus nombre y compris aux étrangers et la préservation du patrimoine» explique François APAS, Responsable NTIC au Château de Versailles

Assez convaincant sur le plan technique, cette "visite à distance" du château de Versailles laisse par contre perplexe sur le plan commercial puisque le robot ne devrait pouvoir assurer qu'environ 350 visites pendant les trois semaines de l'expérimentation, une fréquentation à priori insuffisante pour couvrir le coût d'un tel dispositif. «Nous allons demander aux premiers utilisateurs combien ils seraient prêts à payer pour bénéficier d'un tel service. Nous misons également beaucoup sur une clientèle asiatique, équipée en haut débit et friande du patrimoine français.» se justifie Didier SANSIER, Chef de Projet visite à distance chez Orange Lab.

Comme la superbe galerie des glaces du Château de Versailles, très coûteuse en son temps mais à l'origine de la future manufacture de St Gobain, cette expérimentation n'est sans doute pas très réaliste sur le plan économique. Mais ses technologies pourraient un jour être reprises dans de véritables applications alliant robotique, interactivité et très haut débit, des applications qui restent toutefois encore à inventer...

00C8000000511892-photo-orange-robosoft.jpg
00C8000000511891-photo-orange-robosoft.jpg
00C8000000511893-photo-orange-robosoft.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Orange et Ten-Mobile lancent le Nokia N95 en offre opérateur
Baidu.com va-t-il concurrencer Google en Europe ?
Une encre sympathique pour sécuriser les documents
Nouvelle poignée de captures pour  The Witcher
Western Digital livre son disque dur de 750 Go
Open Source : un marché à 5,8 Mds $ d'ici 2011 ?
Samy Liechti :
Garmin ajoute un écran large à ses GPS autonomes Nüvi
Dopod (HTC) va lancer 6 nouveaux smartphones Windows Mobile en 2007
Mobile Swipe : Sprite lance son logiciel anti-vol pour smartphones
Haut de page