🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

L'édition française du logiciel affiche son optimisme

01 juin 2018 à 15h36
0
00511759-photo.jpg
35% des éditeurs français de logiciels interrogés par IDC et CXP pour le compte de Syntec Informatique, tablent sur une croissance de leur chiffre d'affaires supérieure à 20% cette année. Par comparaison, ils étaient 24% en 2006 à anticiper cette progression. Or, 30% d'entre eux ont effectivement vu leur CA progresser de plus de 20%. La majorité des éditeurs interrogés (69% en 2007, contre 62% en 2006) anticipe une croissance de leur chiffre d'affaires supérieure à 5%.

Par ailleurs, 62% des éditeurs interrogés prévoient de recruter cette année, contre 50% en 2006. Ainsi, une entreprise du logiciel sur deux en France « recrutera entre 1 et 5 collaborateurs supplémentaires en 2007, une augmentation significative des emplois du secteur puisque 86% de ces éditeurs comptent moins de 50 personnes », a souligné le Syntec, chambre professionnelle des SSII et des éditeurs de logiciels, dans sa synthèse. Quant à la proportion des entreprises bénéficiaires, elle devrait passer de 82% en 2006 à 86% cette année. Par ailleurs, 73% des éditeurs interrogés investissent plus de 10% de leur CA dans la R&D.

Le modèle traditionnel de vente de licences, de maintenance et de services, reste le modèle dominant au sein des entreprises du secteur. Cependant, la majorité des acteurs interrogés a développé, en parallèle,des offres basées sur de nouveaux modèles économiques tels que l'ASP (mode hébergé) ou l'open source. Néanmoins, les revenus générés via ces modèles alternatifs restent encore limités.

Globalement, si l'optimisme est de rigueur, des efforts restent à fournir. Les éditeurs déclarent, dans leur majorité, avoir des difficultés à trouver un financement suffisant. Par ailleurs, leur activité à l'international croît moins vite que l'activité globale, surtout pour les petits acteurs. Enfin, les éditeurs éprouvent des difficultés à recruter des profils techniques et commerciaux, à l'exception notable de grands noms comme Business Objects. Cet éditeur compte parmi les 5 plus gros acteurs français du secteur au côté de Dassault Systemes, Cegid, GL Trade et Axway, filiale de Sopra, selon le classement Truffle 100.

L'étude « cartographie 2007 de l'édition française du logiciel » a été réalisée auprès de 300 sociétés dont le siège social et la R&D sont basés en France, dont la structure de capital est majoritairement française, pour le compte de Syntec Informatique. Cette organisation française représente plus de 650 groupes et sociétés membres, soit près de 90% du chiffre d'affaires et des effectifs de la profession.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Mini PC : des Shuttle de luxe avec cristaux à venir
Mobile Swipe : Sprite lance son logiciel anti-vol pour smartphones
Dopod (HTC) va lancer 6 nouveaux smartphones Windows Mobile en 2007
Garmin ajoute un écran large à ses GPS autonomes Nüvi
Samy Liechti :
  SimCity 5  très prochainement dévoilé
Soleus : une plateforme de téléphonie mobile grand public... sous Windows CE 6.0
Samsung : le téléphone DivX SGH-F500 arrive
Opera Mini devient l'application Java la plus populaire sur les mobiles
Taxe copie privée aussi pour les téléphones MP3
Haut de page