1,4 milliards d'euros pour le capital risque européen

18 mai 2007 à 12h36
0
Base de donnée spécialisée dans les entreprises innovantes, Library House (www.libraryhouse.net) vient de publier un nouveau rapport trimestriel sur le capital risque européen faisant état d'une légère baisse des investissements à 1,4 milliards d'euros contre 1,6 milliards d'euros, fin 2006.

Tandis que le Royaume-Uni consolide son rang de première destination pour le capital risque avec 33% des opérations, la France recule de la deuxième à la quatrième place, au profit de l'Allemagne (3e) et désormais d'Israël (2e), qui confirme son dynamisme en matière d'investissements technologiques.

« Malgré un ralentissement à la fin de l'année 2006, le Royaume-Uni reste en pole position sur le marché du capital risque européen. L'augmentation du niveau de l'innovation et le nombre croissant d'entrepreneurs au Royaume-Uni vont continuer à soutenir la position du pays comme l'un des centres d'investissements les plus florissants dans le monde. », commente Doug Richard, président de Library House.

c'est d'ailleurs un fonds britannique, Scottish Enterprise, qui apparaît comme le plus actif avec 17 investissements ce trimestre, ce qui le place devant le fonds allemand Gruenderfonds, également très actif en ce début d'année avec 8 investissements.

Reste à savoir si les changements à la tête de l'état français et les réformes, réputées plus favorables au monde des affaires, pousseront les fonds d'investissement français à sortir de leur léthargie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Playstation 3 : des ventes inférieures aux attentes
Lausanne, la francophone, rejoint Google Book Search
Les 10 jeunes pousses françaises à suivre
Quelques captures de plus pour  Loki
Asus FrontLinker en test sur Clubic
Quoi de neuf en jeux vidéo ce vendredi ?
Microsoft affiche son soutien au format OpenDocument
Paypal s'installe dans le paradis fiscal luxembourgeois
La portabilité mobile en 10 jours, c'est pour lundi
Les nouveaux supports d'opinion en débat au Sénat
Haut de page