Les nouveaux supports d'opinion en débat au Sénat

18 mai 2007 à 10h55
0
A l'occasion de la remise de son rapport sur l'avenir des supports d'opinion (livre, presse, médias audiovisuels), Club Sénat a organisé mardi soir à Paris une table ronde présidée par le sénateur Louis de Broissia, et réunissant M. Bruno Patino, Président du directoire de Télérama et Directeur général du Monde Interactif, M. Christophe Barbier, Directeur de la rédaction de L'Express, Nicolas Rosset, Directeur associé du groupe Cyrealis, M. Alexandre Michelin, Directeur de MSN France et bien sûr Jean-Rémi Gratadour, Secrétaire Général adjoint de Club Sénat et coordonateur du rapport.

Outre la numérisation des supports traditionnels et l'évolution, parfois difficile, vers des modèles économiques essentiellement publicitaires qui ne leur permettront pas de conserver des équipes de plusieurs centaines de journalistes, les intervenants ont évoqué l'émergence de nouveaux acteurs issus de l'internet avec d'une part les portails, à la fois "pilleurs" de contenus via leurs agrégateurs mais également à l'origine d'un trafic grandissant vers les médias, et d'autre part les "blogueurs", toujours plus réactifs sur l'information et qui seraient, selon Christophe Barbier, plus des éditorialistes que des journalistes alternatifs ou "citoyens".

Le débat a aussi porté sur la multiplication des sources d'information et l'atomisation de l'audience, un hyperchoix qui pourrait paradoxalement pousser les internautes à se tourner vers de grandes marques, dont les supports deviennent à leur tour plus réactifs et plus personnalisables. "Les mass medias vont disparaître au profit de la personnalisation de masse" a souligné Bruno Patino.

Directeur associé du groupe Cyrealis, Nicolas Rosset a évoqué l'émergence de nouveaux groupes média, essentiellement dans l'univers high-tech, leur difficile marche vers la "reconnaissance" en particulier auprès des médias traditionnels, et enfin sur la nécessaire prise en compte d'une concurrence internationale entre les titres d'un même secteur qui n'étaient, malgré leurs nationalités différentes, qu'à un clic de souris des internautes.

Cette table ronde s'est conclue par une présentation, par Malo GIROD DE L'AIN Editeur de M21 éditions, de livres électroniques, équipés de la technologie d'encre électronique e-ink et qui pourraient représenter, pour la presse mais également pour le livre, un nouveau moyen de toucher le grand public, à un coût maîtrisé.
Modifié le 18/09/2018 à 14h32
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La portabilité mobile en 10 jours, c'est pour lundi
Paypal s'installe dans le paradis fiscal luxembourgeois
Microsoft affiche son soutien au format OpenDocument
Quoi de neuf en jeux vidéo ce vendredi ?
1,4 milliards d'euros pour le capital risque européen
L'iPhone reçoit l'approbation de la FCC
  Code Name : Over Dose  annoncé
Puma : réponse à venir au Centrino d'Intel chez AMD
L'AFNIC renforce la protection de la base whois du '.fr'
Alcatel-Lucent signe pour 460 M$ de contrats en Chine
Haut de page