En direct des USA : le Sidekick, l'avant iPhone ?

01 juin 2018 à 15h36
0
Voici, comme chaque semaine un nouveau mini-reportage en direct des Etats-Unis, réalisé grâce à notre nouveau correspondant permanent sur place : Erwan. Présent au centre de la « fameuse » Silicon Valley, Erwan nous propose de découvrir les coulisses de ce lieu incontournable pour les fanas d'informatique et de nouvelles technologies !

Les Californiens sont de gros utilisateurs d'Internet et n'ont pas attendu l'iPhone (cf. MacWorld 07 : l'iPhone est là !) pour mettre un ordinateur dans leur poche ! À trois mois de la sortie du téléphone d'Apple (voir Apple iPhone : le 11 juin aux Etats-Unis ?), je vous propose une revue d'un téléphone conçu dans la Silicon Valley, probablement la solution la plus proche de l'ordinateur. Si le Blackberry fait fureur parmi les « Venture capitalists » ou les pdg « parachutés » dans les start-ups, le Sidekick fait l'unanimité chez les geeks et les passionnés de technologie !

Danger Inc

Le sidekick est conçu par Danger, une entreprise basée dans le quartier des affaires de California Avenue, à Palo Alto (California Avenue a d'ailleurs de très bons restaurants, il m'arrive souvent de déjeuner au Counter). Il existe depuis plusieurs années déjà, et le matériel de la dernière mouture (version III) est fabriqué par le constructeur japonais Sharp. Danger se consacre principalement au logiciel.

012C000000481593-photo-sidekick-manager.jpg
SideKick 3


Un clavier qwerty qui pivote

La première chose que l'on remarque sur le sidekick est sa forme inhabituelle: il se tient horizontalement, et l'écran pivote à 180° d'une pression du pouce (cf. vidéo) pour laisser apparaître un clavier qwerty complet. C'est de ce geste que vient le nom « sidekick ».



Le clavier comme l'écran sont plus grands que ceux du Blackberry, permettant une frappe aux pouces bien plus confortable. En revanche, avec des dimensions de 130 mm x 59 mm x 22 mm, il vaut mieux avoir de grandes poches.

Un téléphone définitivement orienté Internet

00FA000000481594-photo-dessin-clubic-c-lexmark.jpg
Si la forme du sidekick est unique, ce sont les logiciels et sa connectivité au réseau qui font vraiment la différence. On retrouve bien sûr les fonctionnalités habituelles des téléphones haut de gamme telles que l'appareil photo ou la lecture de MP3, mais les fonctionnalité réseau sont vraiment uniques :

  • Web : le téléphone inclut bien sûr un navigateur Web. Afin de garantir la compatibilité avec un maximum de sites web, chaque requête passe par les serveurs de Danger qui reformatent la page, redimensionnent les images et supprime le contenu non pris en charge. Ceci est réalisé grâce aux technologies Mozilla.

  • Email : Sidekick prend en charge POP3, ce qui permet de consulter ses emails situés sur n'importe quelle boîte, que ce soit celle de votre fournisseur d'accès ou de votre école/entreprise.

  • Messagerie Instantanée : le sidekick est compatible AOL/ICQ, MSN Messenger, ainsi que Yahoo!Messenger. Sur un téléphone, cela donne un tout autre goût à la messagerie instantanée puisqu'elle peut ainsi remplacer les SMS, tout en permettant de discuter avec ses amis connectés sur un ordinateur.

  • Synchronisation : c'est l'arme secrète du Sidekick. Votre carnet d'adresse, vos emails, vos notes, même les photos que vous prenez sont stockées sur les serveurs de Danger. Vous disposez d'une interface web accessible depuis n'importe quel ordinateur pour consulter vos emails, éditer vos notes, voir ou effacer vos photos. Pas besoin de synchroniser par USB ou par Bluetooth ! C'est particulièrement utile pour le carnet d'adresse, que l'on peut ainsi synchroniser avec son logiciel préféré par Internet, sans avoir à s'en soucier. Cela permet aussi d'éditer sa liste de contact avec le confort d'un clavier de bureau quand on est face à son ordinateur.

Le Prix

Tout d'abord, pour acquérir un Sidekick, vous devez utiliser l'opérateur T-Mobile. L'iPhone, quant à lui, ne serait disponible à son lancement que sur le réseau Cingular. À l'heure où j'écris ces lignes, le Sidekick est disponible à 199$ (149 euros) sur le site de T-Mobile. De plus, pour utiliser pleinement le Sidekick, il est fortement recommandé de prendre le supplément Sidekick Data (Internet illimité) pour 30$ (22,44 euros).

Le Sidekick face à l'iPhone?

Malgré ses fonctionnalités avancées d'ordinateur de poche et le fait qu'il soit déjà installé sur le marché, le Sidekick va devoir faire face à l'iPhone qui a de fortes chances de se tailler la part du lion chez les technophiles de la vallée. La Silicon Valley aime beaucoup Apple, en témoigne l'omniprésence des iPods et des Macs dans les cafés ou dans les trains. Toujours est-il que face à un iPhone sans clavier à 500$ (374 euros), le Sidekick moitié moins cher avec son clavier qwerty a des arguments à faire valoir.

015E000000478140-photo-apple-iphone.jpg
Apple iPhone
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
Le portage de Chromium OS débute pour le Raspberry Pi
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Mobinaute lance un comparateur de prix ainsi qu'une boutique en ligne
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Haut de page