Renaissance Numérique : 15 idées pour réduire la fracture numérique

Par
Le 29 mars 2007
 0
012c000000477212-photo-renaissance-num-rique.jpg
En 2002, la question de la fracture (terme de droite) ou du fossé (terme de gauche) numérique était au cœur des débats de la campagne présidentielle. Cinq ans plus tard, les différentes candidats ont tous leur site web ou leur blog mais le taux de connexion des ménages français reste parmi les plus faibles d'Europe.

«Le succès du haut débit est l'arbre qui cache la forêt. Avec 40% de taux de connexion, la France se classe au 19e rang européen, loin derrière des pays comme l'Angleterre ou l'Allemagne qui culminent à 70% de taux deconnexion» explique François Xavier Hussherr, Président de Renaissance Numérique, un club de réflexion réunissant des dirigeants d'entreprise et des universitaires reconnus dans le secteur de l'Internet (Jérôme Adam, Christine Balagué, Catherine BARBA, Cyril ZIMMERMANN, Mats CARDUNER, Benoit Cassaigne, Yseulys COSTES, Jeremy GARAMOND, François-Xavier Hussherr, Pierre Kosciusko-Morizet, Marie-Christine LEVET, Christophe Parcot, etc...).

Avec pour ambition de faire passer le taux de PC connectés à 80% et faire de la France un «champion du numérique», ce club a dévoilé jeudi matin une quinzaine de propositions allant de campagnes de communication, de formation des enseignants, de recherches pour les services à la personne, de la définition d'un ministre TIC, de mesures démocratisant l'équipement (locations, recyclage, dons,...) -en particulier des étudiants, des TPE ou des personnes âgées - sans oublier un plan visant à déployer l'accès internet avec des points d'accès publics ou des accès sans-fil en zones rurales.

S'inspirant d'expériences réussies en Asie ou dans d'autres pays européens, ces mesures, regroupées dans un livre blanc, revendiquent leur aspect pragmatique et peu coûteux pour séduire les différentes candidats même si l'on peut regretter que Renaissance Numérique ne se prononce par sur les dernières grandes lois (LCEN, DADVSI) ou sur de nouveaux modes d'accès comme le téléphone mobile. Reste à savoir si Renaissance Numérique sera plus entendue qu'un Nicolas Hulot, dont le pacte écologique a été vite signé.. mais également vite oublié.
Modifié le 18/09/2018 à 14h32

Les dernières actualités

scroll top