Présidentielle et TIC : Les représentants des candidats s’expriment au Sénat

15 mars 2007 à 13h08
0
00470258-photo.jpg
A moins de 40 jours du premier tour de l'élection présidentielle française, les principaux partis politiques français ont participé, mercredi 14 mars 2007, à deux tables rondes organisées par Club Sénat, sur le thème « des technologies de l'information dans la campagne présidentielle ». NetEco.com était présent.

Benoît Thieulin, responsable de la Net campagne de Ségolène Royal (PS), a fait état de la contribution majeure du Net au débat démocratique : « Internet est le premier média vraiment symétrique, un lieu d'échanges, de rencontres, [...] Alors que la télé a consacré quelques minutes au 'pacte présidentiel' de Ségolène Royal, les 100 mesures ont été beaucoup plus accessibles sur Internet avec 1,5 million de téléchargements ». Pour sa part, Vincent Feltesse, secrétaire national adjoint du PS, a rappelé que l'innovation, la R&D et la généralisation du logiciel libre dans l'administration publique font partie des priorités de la candidate socialiste.

De son côté, Thierry Solère, conseiller exécutif de l'UMP en charge de l'Internet, a ajouté que la Toile offre une nouvelle manière d'écouter les Français, un regain d'intérêt pour la politique et l'élargissement du débat. Par ailleurs, Loïc Le Meur, porte-parole Internet de Nicolas Sarkozy, a souligné que les TIC représentent des emplois. Avant d'insister : pour que la France reste compétitive dans un monde globalisé, il faut : « un citoyen numérique, défiscaliser de l'ISF les business angels, créer des maisons des entrepreneurs, connecter en WiFi à 100% les écoles et les universités ».

Quant à Quitterie Delmas, membre du bureau politique de l'UDF, elle a affirmé : « La communauté des internautes croit en François Bayrou », son combat contre la loi DADVSI (droit d'auteur et droits voisins dans la société de l'information), pour la diffusion des logiciels libres et « la cohabitation entre deux mondes, un marchand, un non marchand ».

La diffusion des logiciels libres est également une priorité pour les Verts, pour Dominique Voynet. Toutefois, s'il ne fallait faire qu'une proposition en matière de TIC, ce serait « le refus de la brevetabilité des logiciels », a indiqué Yann Wehrling, porte-parole des Verts. Ce point de vue est partagé par la candidate du PCF, Marie-George Buffet, représentée lors de ces tables rondes par Franck Mouly, coordinateur de la campagne en ligne du Parti communiste, et par Jérôme Relinger, délégué TIC. Celui-ci a rappelé qu'Internet est « un chantier transversal de démocratisation » : accès, équipement, éducation et formation. Ni le PCF, ni le FN et son candidat, Jean-Marie Le Pen, n'approuvent la loi DADVSI. Après avoir souligné « du fait d'une occultation médiatique sérieuse, le Net est fondamental pour nous », Philippe Herlain, responsable de la culture au Front national, s'est même déclaré favorable à la mise en place « d'une licence légale ou globale ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Recalbox débarque sur les dernières consoles portables de Hardkernel
Pokémon : les remakes de Diamant / Perle et un action-RPG inédit annoncés
Soldes : les meilleures offres high-tech chez Amazon et Cdiscount
Le forfait mobile B&You 5 Go à moins de 5€ est de retour ce week-end !
Test Cambridge Audio Melomania Touch : des intras encore un peu plus convaincants
L'opérateur RED by SFR va à l'essentiel avec son forfait 5 Go à prix mini !
Spotify va vous permettre de trier vos chansons par genre ou par humeur
Brave annonce de nouvelles fonctionnalités pour accélérer l’adoption des crypto-monnaies
Soldes Cdiscount : cette TV Continental 50
Neurodeck, le jeu de deckbuilding toulousain sur la santé mentale, prend date sur PC et Nintendo Switch
Haut de page