Le libre écrit à Ballmer : 'Montrez nous le code !'

27 février 2007 à 18h45
0
En guise de réaction aux multiples déclarations de Steve BALLMER selon lesquelles le code source de Linux viole certains des brevets détenus par Microsoft, quelques amateurs de logiciels libres viennent d'adresser une lettre ouverte au directeur général de la firme de Redmond. Ils l'y mettent au défi de démontrer la véracité de ses allégations, et appellent à l'aide les grands noms de la communauté du libre.

Depuis la signature de l'accord entre l'éditeur de Windows et , Steve Ballmer a laissé entendre à plusieurs reprises que Linux violait impunément la propriété intellectuelle de Microsoft. Sans jamais préciser sa pensée, ou donner les moyens aux développeurs de Linux de corriger leurs travaux en cas de réelle violation.

« Vos plaintes répétées selon lesquelles Linux viole la propriété intellectuelle de Microsoft ont été portées à l'attention de la communauté Linux. Il a également été rapporté que Microsoft avait convaincu certaines sociétés de payer pour un brevet Linux que vous ne pouvez fournir. Ce site servira donc de réponse à ses accusations, ainsi qu'à vous soumettre une requête », commence la lettre ouverte. « Une requête très simple : puisque vous, Microsoft, affirmez être sûrs de votre fait : Montrez-nous le code. Montrez-nous le code et montrez-nous les brevets. Tirons enfin la situation au clair. »

Les développeurs de Linux sont tout à fait au courant de la façon dont fonctionne leur logiciel, et peuvent très bien expurger ce dernier de quelques pans de code si ceux-ci se révélaient entrer en conflit avec la propriété intellectuelle de Microsoft, poursuivent les auteurs de la lettre. Dès lors, pourquoi brandir des menaces de poursuites, alors que l'éditeur pourrait collaborer avec les développeurs du monde libre. « Ne devez-vous pas à vos actionnaires de travailler en bonne intelligence avec les autres pour vous assurer que leur propriété intellectuelle n'est pas violée ? », argumentent-ils encore.

Ils en appellent ensuite aux grands noms du libre tels que Richard STALLMAN et Linus Torvalds ou encore à des personnalités dont la sympathie pour l'univers de Linux est de notoriété publique, telles que Larry Page et Sergey Brin, les deux fondateurs de Google ; et les invitent à ne plus tenir compte des rodomontades de Microsoft si celui-ci ne s'empresse pas de les préciser.

Avant de conclure par un dernier rappel, en forme d'ultimatum fixé à la date du 1er mai 2007 : « Si vous ou Microsoft n'êtes pas en mesure de répondre à notre requête à cette date, tous ceux qui sont d'accord avec nous estimeront que vos menaces et vos réclamations sont vides de sens et diffamatoires. Et toute personne qui prête attention au marché du logiciel devrait faire de même ». Tremble, Steve Ballmer ! ;-)
Modifié le 18/09/2018 à 15h09
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Drupal, le CMS libre et gratuit, assure son financement
Wikio ouvre son moteur de shopping
AMD RS690G et Radeon X1250 en test sur Clubic
  Les Royaumes Du Nord  est annoncé par Sega
Un nouveau personnage s'illustre dans  Sacred 2
Sony Energy Link : Sony recharge tout avec l'USB
Mac et virtualisation : Parallels Desktop finalisé
Nokia renonce à l'auto-focus vidéo sur son smartphone N93i
Un UMPC chez Gigabyte pour le CeBIT 2007
Symbian : 57% de parts de marché des systèmes d'exploitation mobiles en France
Haut de page