Les premiers avis d'utilisateurs sur le iPhone de Apple

10 janvier 2007 à 16h16
0
Les avis sur le iPhone sont déjà partagés ? Annoncé par comme étant un terminal remplaçant un éventuel iPod à écran tactile, un téléphone mobile et un PDA communicant, le iPhone apparait pour les uns comme un smartphone et pour les autres comme un téléphone mobile classique, au détail près qu'il intègre tout de même un écran tactile. Ainsi, si le produit n'a été présenté que sous verre à quelque deux milles journalistes hier soir, il a également été présenté en privé à quelques privilégiés qui en ont profité pour donner leur avis suite à sa prise en main.

00C8000000436584-photo-iphone-apple-engadget.jpg
Ainsi, pour le webzine américain Engadget, cet iPhone, aussi performant et esthétique soit-il, ne mérite pas l'appellation de « smartphone », ceci pour plusieurs raisons. Le iPhone possèdera premièrement un système d'exploitation fermé, seul Apple étant autorisé à publier des logiciels pour son système d'exploitation interne dérivé de Mac OS X. Ajouté à celà le bridage de l'opérateur Cingular pour signer numériquement certaines applications sensibles du terminal, le iPhone ne devrait donc pas - tout du moins premièrement - permettre aux développeurs indépendants de créer leurs propres applications. Pour rappel, les systèmes Windows Mobile de Microsoft, Symbian OS voire Blackberry OS permettent pour leur part de créer une multitude de programmes via des kits de développement spécifiques.

Pour le reste, le webzine finit par mettre en avant quelques points négatifs dont son absence de 3G, l'impossibilité de télécharger (et donc d'acheter) des musiques par les airs depuis le iTunes Store ou encore l'impossibilité de synchroniser par WiFi ses musiques depuis un PC ou un Mac. Enfin, le mobile de Apple apparait comme ne possédant pas de batterie amovible ou de port pour carte mémoire. Pour les amateurs de solutions mobiles professionnelles, le iPhone d'apparait pas à ce jour compatible avec les serveurs de messagerie électronique Exchange ou avec les documents Office.

Pour un analyste américain travaillant à l'institut Jupiter Research, le iPhone réservera encore sans doute quelques surprises pour savoir par exemple comment pourra fonctionner une synchronisation distante de calendriers ou de contacts via un serveur Exchange de Microsoft. En plus des points négatifs déjà soulevés précédemment, l'analyste/bloggeur ajoute que selon lui le iPhone mérite tout de même son appellation « smartphone » pour la simple raison que bien que la plateforme soit fermée, il est possible d'installer tout de même de nouvelles applictions. Cependant, si seul Apple peut aujourd'hui effectuer une telle opération, la situation pourrait être toute autre dans les mois à venir.

00C8000000436573-photo-iphone-apple-engadget.jpg
Enfin, pour le journaliste David Pogue du New York Times, il apparait que le iPhone possède une bonne finition, est très fin mais reste tout de même légèrement plus imposant qu'un smartphone Tréo de Palm. A l'aide de son capteur de proximité, il permet de couper automatiquement l'alimentation de son écran lorsqu'il est utilisé comme téléphonie tandis qu'il ne possède que de très peu de boutons physiques. En effet, en plus des boutons présents sur son écran tactile, le iPhone ne possède que quatre boutons : volume, mode sonnerie ou vibreur, mode veille ou actif et bouton « maison ».

Ne possédant pas de clavier numérique complet, la saisie sur le iPhone de Apple apparait de plus comme assez complexe, seules les touches de l'alphabet étant matérialisées sur son écran. Cependant, avec l'utilisation de logiciels internes de saisie prédictive de mots, la saisie de texte devient légèrement plus simple mais toujours assez difficile. Au sujet de sa puce WiFi intégrée, la navigation sur le web via le Safari Mobile est rapide tandis que son écran tactile aide beaucoup à sa manipulation. Il est en effet possible avec deux doigts d'adaptater la page à son écran ou de zoomer sur certaines parties de la page, le tout de manière très fluide. Enfin, de la même manière, Google Maps semble très impressionnant à utiliser de part sa vitesse de déroulement des pages et des cartes numériques.

Le Apple iPhone sera commercialisé en Juin aux Etats-Unis, fin 2007 en Europe et début 2008 en Asie. A terme, Apple vise une part de 1% du marché des téléphones mobiles.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Les données des donateurs UMP en danger ?
François Bayrou : Internet comme moyen de résistance ?
L'UDF est le deuxième parti français de la blogopole
GPS : La suisse interdit l'utilisation d'avertisseurs logiciels de radars
Philips et Asus présentent le Wireless HDMI
Apple : l'AirPort Extreme passe au WiFi 802.11n
Paradox a terminé son  Europa Universalis III
Modbook : le premier Tablet PC basé sur un Mac
Samsung L700 : compact simple qui mise sur la vidéo
Appel d'offres pour que les députés passent au libre
Haut de page