Forrester sceptique sur les revenus du triple play

Par
Le 01 décembre 2006
 0

Dans une étude baptisée "Rendre le Triple Play haut-débit profitable", Forester estime que ce sont surtout les prix discount qui attirent les consommateurs.

Dans une étude baptisée "Rendre le Triple Play haut-débit profitable", Forester estime que ce sont surtout les prix discount qui attirent les consommateurs.

Les nouveaux services télécoms sont-ils destructeurs de valeur ? C'est en tout cas la question que se pose Lars Godell, chercheur chez Forrester, dans une nouvelle étude baptisée "Rendre le Triple Play haut-débit profitable" et analysant les stratégies de 17 opérateurs historiques européens.

Selon Forester, le revenu moyen par abonné (ARPU, Average Revenue Per Unit) généré par l'accès haut-débit varie beaucoup d'un pays à l'autre - de 36,55 € par mois en Norvège à 17,60 € par mois en Finlande. Selon l'étude, les opérateurs devraient en moyenne limiter la baisse de l'ARPU à 1.9% par an, grâce à l'introduction de nouveaux services et de nouveaux débits.

Malgré les efforts des opérateurs, Forrester estime que la VoIP ou l'IPTV, les deux services complémentaires de l'accès internet dans le triple play, ne devraient respectivement pas générer plus de 7.38€ et 11.24 € par mois d'ici 10 ans. "De manière générale, les Européens ne sont pas prêts à payer beaucoup pour du contenu TV et c'est le discount qui les motivent à acheter du triple play." souligne Lars Godell, chercheur chez Forrester.

Plutôt pessimiste, cette étude ne devrait toutefois pas freiner les investissements d' opérateurs comme, 1, Free ou encore Noos Numéricâble qui misent désormais sur le très haut débit (fibre optique FTTB ou FTTH...) pour conserver ou acquérir des clients.
Modifié le 18/09/2018 à 14h31

Les dernières actualités

scroll top