SSII : Wipro se développe en Europe, Capgemini en Inde

Par Ariane Beky
le 29 novembre 2006 à 00h00
0

A l'heure où le français Capgemini confirme acquérir Kanbay, la société de services informatiques indienne Wipro annonce de nouvelles acquisitions en Europe.

A l'heure où le français Capgemini confirme acquérir Kanbay, la société de services informatiques indienne Wipro annonce de nouvelles acquisitions en Europe.

A l'heure où le français Capgemini obtient le feu vert de Washington pour acquérir Kanbay, la SSII indienne Wipro négocie de nouvelles acquisitions en Europe.

Azim Premji, CEO de Wipro, a indiqué mardi vouloir accélérer les opérations de croissance externe du groupe. Hervé Truttmann, DG de Wipro France, a confirmé : "En Europe, nous devrions conclure entre 2 et 3 acquisitions dans les six mois à venir."

Wipro ne chôme : En un an, la 3ème SSII indienne a dépensé 250 millions de dollars pour acquérir différentes entreprises, dont le concepteur autrichien de semi-conducteurs NewLogic, l'intégrateur portugais Enabler, le fournisseur finlandais de solutions télécoms sans fil Saraware, et le fabricant suédois de composants hydrauliques Hydrauto.

De son côté le français Capgemini a annoncé mercredi avoir obtenu le feu vert de Washington pour son projet de rachat d'une autre SSII indienne, Kanbay International.

"La période de vérification des autorités américaines de la concurrence s'est achevée de manière anticipée le 14 novembre 2006. Les parties ont ainsi reçu l'autorisation de procéder à l'opération", ont indiqué les deux groupes dans un communiqué.

Par ailleurs, Capgemini signale avoir procédé, le 21 novembre dernier, à l'acquisition d'actions et bons de souscription du capital de Kanbay à hauteur de 14,7%, "à la suite des contrats d'acquisition conclus avec certains actionnaires significatifs".

Capgemini, un des principaux acteurs mondiaux du conseil, des services informatiques et de l'infogérance, s'est porté acquéreur, le 26 octobre dernier, de l'ensemble des actions ordinaires de Kanbay pour 29 dollars par titre, valorisant Kanbay à 1,25 milliard de dollars.

Le rapprochement des deux sociétés est censé permettre la constitution "d'une force de frappe globale dans les services informatiques avec une offre élargie et une maîtrise de premier plan dans le secteur des services financiers et des biens de consommation."

La finalisation de la transaction reste soumise à l'approbation des actionnaires de Kanbay.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
Fête des mères, nos 15 idées cadeaux pour gâter votre maman
Mercedes : le constructeur veut des voitures neutres en CO2 d'ici 2039
Être propriétaire de sa voiture, un modèle bientôt dépassé d'après le CEO de Volvo
Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est gratuit sur le Humble Store
VivaTech 2019 - AMY (RATP), l'appli qui utilise les ultrasons pour alerter les piétons d'un danger
scroll top