Bull devient contributeur de la communauté Jboss

0
Le groupe informatique français a signé un partenariat technologique et commercial avec Jboss, editeur de solutions middleware open source.

Parallèlement aux grands groupes informatiques américains, le français Bull passe à l'offensive dans l'open source pour entreprises en s'assoçiant à Jboss.

Filiale de RedHat, éditeur d'une distribution Linux, Jboss et le groupe informatique Bull ont annoncé mardi 21 novembre 2006 avoir signé un partenariat technologique et commercial d'envergure.

D'ores et déjà partenaire de RedHat, Bull entend accélérer le déploiement de solutions middleware open source avec l'aide de JBoss, notamment dans les domaines de la sécurité informatique et du BPM (gestion des processus métiers).

Cette première 'européenne' couvre à la fois : la R&D (Bull devient un des contributeurs de la communauté Jboss, comme il l'est pour Apache, Eclipse et le consortium ObjectWeb), l'intégration de systèmes (Bull intégre la suite JEMS à son offre) et les services de support (le groupe informatique français va revendre à ses clients les services de support JBoss de 1er et de 2ème niveau, RedHat assurera le 3ème niveau.)

"Notre collaboration en matière d'interopérabilité est conforme à l'objectif de RedHat, a souligné Marc Fleury, fondateur et CEO de Jboss, à savoir : Créer de la valeur 'client' en permettant de bâtir une plate-forme SOA flexible, basée sur des standards."

L'architure orientée services (SOA) consiste à connecter entre eux des systèmes et des applications qui peuvent avoir été conçus par différents éditeurs. Ce principe n'est pas nouveau mais fait l'objet d'une attention redoublée de la part des éditeurs, de Jboss à en passant par Microsoft. Le jeu en vaut la chandelle : D'après Gartner, plus de 75% des projets d'entreprises reposeront sur la SOA en 2008.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page