Linux et brevets : Novell se désolidarise de Microsoft

Par
Le 21 novembre 2006
 0

Dans une lettre ouverte, le CEO de Novell s'oppose au point de vue de Steve Ballmer selon lequel Linux utiliserait la propriété intellectuelle de Microsoft.

Dans une lettre ouverte, le CEO de 111 s'oppose au point de vue de Steve BALLMER selon lequel Linux utiliserait la propriété intellectuelle de Microsoft.

Dans une lettre ouverte destinée à la communauté open source, Novell se désolidarise des propos tenus par Steve Ballmer, CEO de Microsoft, à propos de Linux.

Début novembre, Microsoft et Novell, éditeur de solutions open source, ont signé un accord visant à améliorer l'interopérabilité entre leurs systèmes d'exploitation respectifs, le très propriétaire Windows et Suse, une distribution commerciale de Linux.

Le 16 novembre dernier, à l'occasion d'une conférence de la PASS (Professional Association for SQL Server) à Seattle, Washington, Ballmer a créé la surprise en déclarant que le système d'exploitation libre GNU Linux utilise la propriété intellectuelle de Microsoft.

"Linux profite à toute la communauté, et le fait est que ce produit exploite la propriété intellectuelle protégée par brevet de Microsoft, ce qui constitue un problème pour nos actionnaires [...] Novell nous a payés pour avoir le droit de dire à ses clients qu'ils sont correctement couverts en utilisant Suse Linux", a souligné Ballmer.

Autrement dit, parmi les distributions commerciales de Linux (Suse, RedHat, 161...), seule celle éditée par Novell, Suse, serait "légale". Novell est embarrasé.

Dans sa lettre datée du 20 novembre 2006, Ron Hovsepian, CEO de Novell, indique avoir signé cet accord avec Microsoft "pour sécuriser l'intéropérabilité des systèmes et réaliser des ventes croisées." C'est Microsoft qui lui aurait également demandé "de coopérer sur les brevets" afin que leurs clients respectifs "ne soient pas poursuivis."

Ron Hovsepian insiste : "Nous ne sommes pas d'accord avec la déclaration de Microsoft concernant Linux et les brevets. Notre accord commercial n'est en aucun cas une façon de reconnaître que Linux bafoue la propriété intellectuelle de Microsoft."

Enfin, le patron de Novell rappelle que la communauté de développeurs open source est essentielle à toutes les activités de l'éditeur autour de Linux, et conclut que Novell s'engage "à promouvoir la liberté pour les logiciels libres et open source."
Modifié le 18/09/2018 à 14h31

Les dernières actualités

scroll top