Presse belge : Google tente la conciliation

Par
Le 27 novembre 2006
 0
{PUB|
00374223-photo-logo-google.jpg
}Condamné en septembre dernier par un tribunal belge pour avoir reproduit les contenus émanant de diverses sociétés de presse belge, sans leur permission et sans leur verser de droits, le moteur de recherche Google a fait appel de cette décision vendredi 24 novembre. En attendant le jugement final, qui ne devrait pas être rendu avant plusieurs mois, la société américaine joue la carte de la conciliation et tente de faire valoir aux yeux de ses détracteurs qu'elle ne les spolie pas, mais qu'au contraire, elle aiguille les internautes vers leurs sites en se contentant de reproduire des extraits de leurs publications.

Google annonce par ailleurs avoir convenu d'un accord avec deux sociétés qui composent Copiepresse, l'organisme à l'origine de ces poursuites. « Nous avons conclu un accord avec la Sofam et la SCAM qui nous permet de faire un usage étendu de leurs contenus », a simplement affirmé aujourd'hui Jessica Powell, porte-parole de Google. Selon les termes de cet accord, la Sofam, qui représente environ 3700 photographes, et la SCAM, qui oeuvre pour le compte de 20 000 journalistes, renoncent à leurs poursuites à l'encontre de Google.

Le moteur de recherche a-t-il payé, ou négocié un échange de bons procédés avec ces deux sociétés ? Pour l'instant, les détails de cet accord n'ont pas été dévoilés et Google ne souhaite probablement pas qu'ils le soient, histoire de ne pas donner d'idées à d'autres. En Norvège, divers représentants de l'univers de la presse étudient l'opportunité d'attaquer Google en justice. La firme de Mountain View fait également l'objet de nombreuses accusations relatives à son service d'hébergement vidéo Google Video ainsi qu'à sa récente acquisition YouTube.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top