Jean-Noël TRONC, Orange : "Il n'y aura pas de 4ème opérateur 3G en France"

01 juin 2018 à 15h36
0
Nouveau directeur général d'Orange Mobile, Jean-Noël Tronc revient sur la stratégie de l'opérateur et évoque l'avenir de la marque sur le web et dans le monde.

JB - Jean-Noël TRONC bonjour. Dans quelques semaines, vous allez fêter les deux ans de votre réseau 3G. Les revenus de l'internet mobile sont-ils à la hauteur de vos espérances ?

JNT - La 3G est incontestablement l'avenir de la 2G et nous sommes très satisfaits de ce nouveau réseau. Notre stratégie en matière d'internet mobile repose sur 4 points :

- Déployer des réseaux haut débit mobile accessibles au plus grand nombre, qu'il s'agisse de 2G/EDGE, de 3G/UMTS ou désormais de 3G/HSDPA

- Mettre à la disposition de nos clients la plus grande gamme de terminaux multimédia

- Proposer un maximum de contenus et services sur le portail Orange World

- Et enfin choisir le bon modèle marketing, avec des options d'abondance sur le trafic data.

Quand ces quatre éléments sont réunis, on aboutit à un cercle vertueux. Prenons l'exemple de la télévision mobile. La consommation de nos 500.000 mobispectateurs est ainsi passée de 30 minutes par mois à plus de deux heures. Une fois que nous aurons développé les usages, les revenus suivront. Aujourd'hui, les revenus data représentent 17% de notre chiffre d'affaires et notre objectif est de faire croître ce chiffre dès l'année prochaine.

L'ARCEP a lancé une consultation sur la 4e licence UMTS. Croyez vous à un quatrième opérateur 3G en France ? Avec sa licence Wimax, Free pourrait-il jouer ce rôle ?

Nous nous réjouissons que l'Arcep ait lancé la consultation sur la 4e licence UMTS car elle répond à un besoin de clarification. C'est également l'occasion de rappeler que Orange a investi 5 milliards d'euros dans son réseau GSM, 3,5 milliards d'euros dans son réseau 3G, quelques centaines de millions d'euros dans des améliorations EDGE et HSDPA ou dans les Hotspots Wifi sans oublier les 150 millions d'euros que les opérateurs mobiles pourraient avoir à verser à l'Etat français en 2007 pour les droits d'usage des fréquences.

Dans ce contexte, notre conviction est qu'il n'y aura pas de 4e opérateur 3G en France et que l'ARCEP doit redistribuer les fréquences 3G aux opérateurs existants. Contrairement aux chaînes de télévision, les opérateurs mobiles payent pour l'utilisation du spectre radio et nous avons besoin de ces fréquences pour satisfaire les 23 millions de clients d'Orange ou de MVNO qui utilisent notre infrastructure.

Pour ce qui est du wimax, nous pensons que c'est avant tout une technologie complémentaire de l'ADSL, dans les zones à faible densité. Une borne Wimax peut certes couvrir une grande zone géographique mais la bande passante est partagée. D'après nos calculs, une couverture wimax mobile coûterait finalement aussi cher à l'opérateur qu'une couverture 3G.

Avec Pikeo, Orange va lancer une nouvelle génération de services destinés à tous les internautes. Souhaitez vous rivaliser directement avec des champions du web comme Google, ou Microsoft ?

Nous souhaitons en effet proposer à tous les internautes ce nouveau service, qui permettra de partager les images prises avec son téléphone de manière fluide et conviviale. En fonction du succès de Pikeo, nous étudierons le lancement d'autres marques de services à destination de l'ensemble des internautes et des mobinautes.

Orange est une marque aux ambitions mondiales. Pourriez vous lancer des opérateurs virtuels, fixes et mobiles, dans les pays où vous ne contrôlez pas l'infrastructure réseau ?

Orange est déjà présent dans plus de 180 pays grâce à son offre "Orange business Services", destinée aux hommes d'affaires. Nous avons des réflexions sur la question d'un MVNO Orange mais pas de projet concret.

Ces dernières années, nous avons assisté à une première convergence entre les univers informatiques, télécoms et audiovisuels. Orange travaille désormais sur des outils de paiement. La seconde convergence se fera t'elle avec le monde bancaire ?

On peut tout à fait l'envisager et cette mutation est d'ailleurs déjà en cours au Japon. En France, Orange a lancé le m-cadeau, qui permet déjà d'acheter un cadeau numérique (logo, sonnerie, etc..) et nous venons d'étendre cette logique à la recharge de comptes prépayés. C'est une innovation marketing majeure qui va dans le sens du paiement par mobile.

Orange mène également depuis l'année dernière une vaste expérimentation autour de la technologie Near Field Communication (NFC) à Caen, avec des applications dans le paiement en caisse d'un monoprix, dans le paiement au péage d'autoroute, dans l'accès à un parking Vinci mais également information de proximité avec la mairie ou information commerciale avec ClearChannel. Ces services seront probablement proposés à une plus vaste échelle dès l'année 2007.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La suite Quickoffice devient compatible avec les Smartphone Symbian S60 3ème édition
Acer annonce les c510 et c530, deux nouveaux Pocket PC GPS sous Windows Mobile
Sécurité : Le télétravailleur adopte des comportements à risque
Spb Diary, plugin Today à onglets pour Pocket PC et PDAPhone, mis à jour en version béta
Quoi de neuf en jeux vidéo ce samedi ?
Actu : dessins de la semaine et petit bonus
Windows Vista : des modifications pour l'Europe
Insolite : YouTube énerve le créateur de Utube
Des fonctionnalités retirées de  Supreme Commander
Haut de page