Belgacom prend le total contrôle de sa filiale mobile Proximus

01 juin 2018 à 15h36
0
L'opérateur historique belge a annoncé vendredi prendre le contrôle à 100% de sa filiale mobile Proximus via le rachat des 25% appartenant à Vodafone.

Belgacom se recentre sur ses activités. Parallèlement à la vente de sa participation dans le français au profit de SFR, l'opérateur historique belge a annoncé vendredi 25 août 2006 prendre le contrôle à 100% de sa filiale mobile, Proximus.

Pour ce faire, Belgacom va racheter les 25% détenus par le britannique Vodafone dans Proximus, pour un montant total de 2 milliards d'euros en espèces. Dans la pratique, la transaction valorise la participation de Vodafone à 1,65 milliard d'euros. Ce "montant attractif" assurera à l'opérateur mobile britannique un produit net comptable de 665 millions d'euros pour l'exercice en cours, une somme vraisemblablement consacrée à son désendettement.

Par ailleurs, Proximus et Vodafone ont conclu un nouvel accord commercial sur 5 ans couvrant différentes activités de l'itinérance mobile (roaming) à l'achat de terminaux. Selon Belgacom, Proximus disposera fin septembre 2006 d'une trésorerie nette d'environ 1,4 milliard d'euros.

Ainsi, Belgacom entend "renforcer la coopération au sein du groupe et répondre à la tendance du marché, la convergence, tout en se concentrant sur la fourniture de solutions intégrées", a indiqué Didier Bellens, son administrateur délégué. Il ne lui manque plus que le feu vert des autorités chargées de la concurrence.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Guy BOURREAU, Canon :
La DGCCRF enquête sur les comparateurs de prix
PIEPlus, pour utiliser des onglets dans Pocket Internet Explorer, mis à jour
Europe : 1 ménage sur 4 est connecté à l'Internet haut débit
Pocket Slides, pour créer et consulter des documents PowerPoint, devient compatible WM5
Guy BOURREAU, Canon :
La DGCCRF enquête sur les comparateurs de prix
Google prêt à concurrencer Office Live
Bercy cadre l'engagement des opérateurs avec un projet de loi
Europe : 1 ménage sur 4 est connecté à l'Internet haut débit
Haut de page