Les Français sont fans de téléphonie mobile !

Par
Le 04 novembre 2005
 0

Les Français sont de grands amateurs du mobile ! Une nouvelle étude de l’institut <a class="petitlien" href="http://www.tns-sofres.com/" target=_blank>TNS Sofres</a> réalisée pour le compte de l’Association française des opérateurs mobiles témoigne de la

Les Français sont de grands amateurs du mobile ! Une nouvelle étude de l'institut TNS Sofres réalisée pour le compte de l'Association française des opérateurs mobiles témoigne de la perception "très positive" que les Français ont de la téléphonie mobile.

72% des Français de plus de 15 ans interrogés dans le cadre de cette étude sont équipés d'un téléphone cellulaire. En moyenne, ils sont équipés depuis 5 ans ½ et la plupart ont acheté entre 2 et 3 appareils sur la période. Conflit de générations ou générations mobiles ? Les moins de 40 ans déclarent maîtriser leur mobile, à 99% environ pour les 15-24 ans, contre 41% chez les 40-59 ans et 27% au-delà.

Le SMS a toujours la cote : 89% des moins de 40 ans envoient des messages 'texte' courts, contre 47% des plus de 40 ans. Ils sont 47% à utiliser la fonction appareil photo numérique parmi "les plus jeunes", 14% parmi les plus de 40 ans. Le téléphone mobile est l'objet de personnalisations (sonneries, musiques, fond d'écran, etc.) chez 68% des 14-17 ans contre 27% pour l'ensemble de la population concernée par cette étude.

Enfin, pour 91% des Français, le téléphone mobile est d'abord pratique, puis il est considéré comme un outil de sécurité (81%) et de liberté (78%). Contradictoire, 59% des personnes interrogées parlent à la fois de dépendance et d'indépendance. En résumé, 88% des Français font un bilan positif du téléphone mobile à la fois dans la sphère privée et dans le monde du travail.

Cette première édition de "l'Observatoire sociétal du téléphone mobile" s'appuie sur des entretiens réalisés les 24 et 25 août 2005 auprès d'un échantillon national représentatif de l'ensemble de la population âgée de 15 ans et plus, soit 1090 personnes interrogées à domicile en face-à-face.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top